Loading...

Pourquoi devenir Chasseur Immobilier Net Acheteur sur Actualité de Rédaction Info-Mandataire

Net Acheteur, Réseau Sélectionné par Info-Mandataire, propose un service d’accompagnement des acheteurs de biens immobiliers sur l’ensemble du processus d’acquisition, depuis l’étude du projet jusqu’à la signature chez le notaire.  Son fondateur, Frédéric Bourelly, nous en dit plus sur le positionnement de Net Acheteur et sa recherche de chasseurs immobiliers :


Vous avez décidé d’orienter vos services vers les acquéreurs,
pourquoi ?

Tout simplement parce qu’à ce jour, les intermédiaires de la transaction immobilière sont au service des vendeurs, hors, dans  100% des transactions, il y a … un acquéreur !

Dans les agences, 50% du temps d’un négociateur est consacré à la recherche de mandats de vente et au final le mandat est signé avec le vendeur, même si c’est l’acheteur qui paye. Et puis, il est tellement simple pour une agence de publier des biens à la vente sur une multitude de portails immobiliers, que l’acheteur est devenu très simple à trouver. Et surtout, c’est lui qui prend contact le premier !

Aux US, le marché est organisé totalement différemment, 1/3 des transactions sont intermédiées par un « buyer agent » ou « chasseur immobilier » et ce malgré l’existence des MLS (type Zillow, Realtor) qui concentrent sur un seul site internet la quasi totalité de l’offre de biens disponibles, qui plus est avec adresse et donc géocalisation. Les services à l’acheteur sont donc très développés, aussi bien sur Internet que sur le terrain.

 

En quoi consiste les services de Net Acheteur, et quels en sont les avantages ?

Nous accompagnement l’acheteur de A à Z dans ses démarches : faisabilité et définition du projet, recherche des biens sur l’intégralité du marché (internet, agences, particuliers, promoteurs, notaires), organisation des visites avec accompagnement, négociation du prix d’achat, formalités et conseils. Nous visons potentiellement tous les acquéreurs immobiliers, et plus particulièrement la clientèle urbaine en manque de temps ou en phase de mobilité.

Donc au lieu de devoir faire face à une multitude d’interlocuteurs et de sites internet à gérer, nos clients ont chacun un chasseur immobilier attitré ainsi qu’une espace web personnalisé pour suivre en temps réel et 24h/24 l’avancement de leur recherche. Notre service est donc « phygital », il est à la fois physique (sur le terrain) et digital (suivi du projet en ligne). L’expérience client est donc au cœur de notre préoccupation, elle doit être la plus fluide et la plus efficace possible.

Et au final, les avantages sont évidents pour l’acheteur : rapport qualité / prix du bien trouvé et énorme gain de temps.

 

L’acquéreur est-il prêt à payer ce service, c’est lui qui vous rémunère ?

Oui, nous sommes 100% au service de l’acheteur, et donc uniquement rémunéré par lui, et ceci au travers d’un mandat de recherche.

Nos clients ont bien compris que, seuls, ils ne sont pas en situation d’optimiser leur projet. Et puis surtout, nos honoraires sont plus que largement compensés par les gains réalisés (temps, négociation, conseils) et la sérénité procurée. Ils apprécient énormément et nous recommande souvent !

 

Où recherchez-vous les biens et quelles sont vos relations avec les agences immobilières ?

Nos chasseurs immobiliers recherchent sur l’intégralité du marché (agences et particuliers), dans le seul intérêt de l’acheteur. Nos relations avec les agences immobilières sont excellentes dans la mesure où nous leur apportons des acquéreurs très profilés, qui savent ce qu’ils veulent et iront directement à l’essentiel. Et puis nous ne pratiquons pas l’inter agence, l’agent conserve ses honoraires, même si, bien entendu, nous négocions au mieux dans l’intérêt de nos clients acheteurs.

A tel point qu’aujourd’hui, certains agents ou mandataires nous mettent de plus en plus en contact avec des acquéreurs pour lesquels ils n’ont pas le bien, ceci afin que nous les aidions. De cette façon ils rendent service à leurs acheteurs qui s’en rappelleront plus tard lorsqu’ils auront un bien à la vente, et puis il deviennent apporteur d’affaires pour Net Acheteur et rentabilisent leur budget marketing !

 

Comment recrutez-vous vos chasseurs immobiliers, d’où viennent-ils ?

Aujourd’hui, nous couvrons Paris et la plupart des grandes villes de France. Nous  recrutons nos agents « chasseurs immobiliers » sur internet, les salons et beaucoup par bouche à oreille. C’est un job qui plait et qui attire car être au service de l’acquéreur est particulièrement gratifiant, et ce dernier nous le rend bien. Nous visons aussi bien des profils de négociateurs immobiliers mais aussi des commerciaux provenant du courtage, de l’assurance et plus généralement du secteur des services.

Certains chasseurs immobiliers ont également chez nous une autre activité : consultant en relocation, courtier en crédit, gestionnaire de patrimoine. En effet, les synergies avec ces métiers sont multiples, aussi bien en relation commerciale qu’en double exercice d’activité.

 

Pourquoi ces services ne sont-ils pas plus développés en France, pensez-vous qu’ils seront amenés à se développer ?

Bien entendu, ils vont fortement se développer. Il faut bien distinguer les services aux vendeurs, qui sont nécessaires, et les services aux acheteurs, qui le sont tout autant.

Aux Etats Unis 1/3 des transactions est réalisée par l’intervention d’un chasseur immobilier ou « buyer agent ». En France, nous estimons que cela représente au maximum 0.5% du marché (soit 3000 transactions environ par an), soit 60 fois moins en proportion qu’aux US.

La raison tient principalement à la non exclusivité du mandat « vendeur ». Ce point est central car toute la méfiance de la profession vient de là, et le client le perçoit parfaitement. L’agent craint toujours que son confrère essaiera de récupérer son mandat, donc il s’enferme et se protège. Il faudra donc évoluer vers beaucoup plus de mandats exclusifs, ceci dans l’intérêt du client et du bon fonctionnement de la profession. A partir de là, le partage d’honoraires pourra se généraliser et tout le monde y gagnera, et  l’acquéreur d’abord ! On se retrouvera alors, dans la même situation qu’au US, avec des plateforme de type MLS (Zillow, Realtor, …) et des professionnels spécialisés, soit coté acquéreurs, soit coté vendeurs ?

 

Et donc, comment voyez-vous l’avenir de la profession ?

Avec des mandats exclusifs et des agents spécialisés acheteurs ou vendeurs qui travaillent en parfaite collaboration, ceci au service d’une expérience client de qualité retrouvée. Dans ces conditions, la profession retrouvera la sérénité nécessaire et les clients acheteurs ou vendeurs prendront tout la mesure d’un service à forte valeur ajoutée.
Pour les partenariats, oui bien sûr, aussi bien avec des agents mandataires, des agences immobilières, des courtiers en crédit, etc … Nos métiers sont très liés et les opportunités de développer du business ensemble sont réelles, d’autant qu’au final nous faisons gagner du temps aux acheteurs. Et pour tout vous dire, ça a déjà démarré !


En savoir plus sur Net Acheteur


Partager

mur

Aucun commentaire
Vous devez vous connecter pour commenter




Toute la Franchise partenaire d'Immobilier 2.0


Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor

Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com




Toute la Franchise partenaire d'Immobilier 2.0


Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor

Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com