Loading...

Journal 20H France 2 : Reportage sur les mandataires immobiliers sur Actualité de Rédaction Info-Mandataire

Fréquemment, les journaux TV et autres émissions d'Infos, diffusent des reportages sur notre profession, avec plus ou moins d'exactitudes. Le reportage du 4 Septembre au 20H de France 2, n'a pas failli à cette règle, et ça commence très fort avec le lancement du sujet :"Allons à la rencontre de ceux qui font le métier d'agent immobilier sans l'être vraiment"... Ben voyons !
Et d'ajouter : "Ils n'ont pas de diplôme, pas de bureau et travaillent avec leur seul téléphone"... Énorme !

Le journaliste qui a préparé cette introduction ignore tout simplement que les Mandataires ont exactement le même statut que les collaborateurs indépendants des agents immobiliers, pas plus de diplôme, mais pas moins, alors pourquoi les présenter ainsi... ?
Par ailleurs, les mandataires ont un bureau chez eux, souvent bien plus confortable et équipé que le box à partager au sous-sol d'une agence immobilière, de plus, ils disposent des outils web les plus performants... Est-ce le cas dans les agences de quartier ?

Bref, voyons ce que présente le reportage, cela commence par une mandataire qui fait du boitage, avec une voix off qui explique qu'elle doit trouver ses clients seule. Si l'introduction n'avait pas consisté à mettre en avant le fait que les mandataires ne sont pas tout à fait des pros, cela aurait été une simple présentation du métier de conseiller, mais là, il est sous-entendu que contrairement aux collaborateurs des agences, les mandataires doivent trouver leurs clients vendeurs seuls, ce qui est totalement faux.

Ensuite, on nous dit que l'absence de boutique permet aux réseaux de mandataires d'afficher des honoraires moins élevés que les agences, soi-disant 3% à 3,5%. Or, aucun réseau n'affiche ce barème, certes les mandataires acceptent plus facilement un effort sur leur commission, mais n'oublions pas qu'ils sont, pour la plupart, installés depuis peu et bien obligés de négocier pour se lancer, tout comme une agence fraichement installée.

Par contre, la présentation du système de rémunération est intéressante car à la question "si vous ne vendez pas, vous ne gagnez rien ?", la mandataire explique clairement que cela la rend plus dynamique et l'oblige à faire le maximum pour ses clients. Ce dynamisme sera toujours, et même de plus en plus avec les aménagements en cours, l'atout Numéro 1 des indépendants et donc des réseaux de mandataires immobiliers.

Vient ensuite la défense (ou l'attaque ?) des agents immobiliers représentés par le président de la FNAIM. Alors, d'après lui, l'ennui avec un mandataire c'est qu'il ne peut signer un compromis chez le notaire qu'après un mois d'attente !!!
Non seulement c'est faux, car les mandataires mettent en place des collaborations étroites avec les notaires, collaborations facilitées par les récentes ouvertures d'études notariales, mais en plus, c'est oublier un point très important. Effectivement, les indépendants n'ont pas le droit de signer des compromis, qu'ils soient membres d'un réseau de mandataires ou rattachés à une agence d'ailleurs, seuls les salariés d'une agence peuvent le faire, même s'ils n'ont suivi aucune formation, ce qui est fréquemment le cas... dommage que ce point ait été oublié !

Vient ensuite le deuxième argument des agences : "il paraîtrait, mais on n'en est pas certain, enfin... on nous a dit que les mandataires n'auraient pas la même expertise que les agents immobiliers". Nous sommes sur le net, nous pouvons donc nous permettre quelques libertés pour réagir à cette affirmation : LOL, MDR !!!!
On l'a nettement vu avec les nouvelles obligations de la loi ALUR, les réseaux de mandataires on atteint un niveau de formation bien supérieur à celui des agences, point confirmé par Claude-Olivier Bonnet (président du réseau Le Bon Agent) qui sait de quoi il parle puisqu'il est présent dans le monde de la formation professionnelle depuis 2004.

En conclusion, il aurait pertinent d'aller un peu plus au fond des choses, les reporters auraient alors réalisé que les mandataires ne sont pas des agents immobiliers bis, mais des professionnels a part entiers, professionnels qui ont intégré les nouvelles technologies et les évolutions de leurs clients beaucoup mieux que les acteurs historiques.

Lien du reportage (à partir de la minute 26) 
CG

Partager

mur

Sep 5
Reportage en effet peu représentatif de la réalité mais c'est un cas similaire à celui qui oppose actuellement les VTC et Taxi. En revanche, j'ai remarqué que bien souvent "un mandataire lambda" dès sa prospection ou face à un client réfractaire à l'absence d'agence physique avancera comme argument des honoraires réduits pour se démarquer (ce qui ne valorise personne). En finalité, il n'est pas très étonnant que des journalistes le présente ainsi.Reportage en effet peu représentatif de la réalité mais c'est un cas similaire à celui qui oppose actuellement les VTC et Taxi. En revanche, j'ai remarqué que bien souvent "un mandataire lambda&q...Plus
Sep 5
C'est vrai, mais les réseaux travaillent de plus en plus la qualité de prise de mandat et, notamment, le mandat exclusif. De plus en plus, l'argument sera donc la qualité des services et non le prix....
Vous devez vous connecter pour commenter






Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com

Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor






Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com

Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor