Loading...

Actualités des mandataires en immobilier et de leurs réseaux

Résultat de la recherche pour le tag : "mandataire immobilier"

Certains considéreront la dernière publication du Xerfi comme ultra optimiste, d'autres penseront qu'il s'agit d'un raisonnement pragmatique.

 

Le Xerfi part de trois constats : les taux sont historiquement faibles et risques d'encore baisser en conséquence des récentes décisions Européennes, les budgets des acquéreurs sont ainsi fortement majorés, nombre d'entre eux veut saisir l'opportunité avant le retour d'une éventuelle inflation. Par ailleurs, les banques ont intérêt à prêter, elles continuent d'ailleurs à le faire, en effet, même si les conditions d'accès au financement immobilier sont un peu plus difficiles, on ne peut pas parler de chute du nombre de crédits accordés. Enfin, le retour du PTZ dans l'ancien (même si certains professionnels attendaient encore plus) est une bonne nouvelle. IL n'y a pas de bonnes raisons d'être pessimiste, le nombre de transactions est stable, les taux faibles, les prix ont baissé. Le Xerfi voit même une légère reprise de la hausse des prix en fin d'année, nous verrons...
Les professionnels sont pourtant inquiets, cependant pour la défense du Xerfi, il faut bien admettre que le terme "crise" souvent utilisé ces dernières années est bien exagéré. En effet, en 2014 il y a eu 730 000 transactuions, pour mémoire, au début des années 90, le nombre de transactions était d'environ 500 000... Là on pouvait parler de crise !

 

Certes, la concurrence est de plus en plus forte, mais ce sont les clients qui ont changé, ils sont plus exigeants et n'hésitent pas à comparer les professionnels, les mettre en concurrence. Résultat : les honoraires baissent et les charges, notamment de communication, augmentent. Certaines agences ne résistent pas, d'autres professionnels grace à leur réactivité, prennent des parts de marché, comme... les réseaux de mandataires immobiliers !

 

Soyons donc, comme le Xerfi, optimistes !

 

Souce : Le Xerfi publie régulièrement des études sur le marché immobilier et la profession qui sont reprises par La Tribune.

Info-Mandataire démarre 2015 avec d'importantes nouveautés, en effet, après le lancement des partenariats avec Universimmo et Smartvisite, c'est le réseau BSK qui devient un réseau sélectionné.


L'expérience des dirigeants, les outils marketing et informatiques qui sont mis à la disposition des 200 Mandataires de BSK Immobilier, expliquent ce choix. 


Dans les jours à venir, d'autres nouveautés vont arriver sur le réseau social des mandataire, alors si ce n'est pas encore fait, inscrivez-vous et pour restez à l'écoute de nouvelles offres ! 



Sélectionné
Free, c’est le nom de la nouvelle gamme de packs du réseau immobilier Sextant France à découvrir dès Janvier 2015. Elle cible tous les agents commerciaux indépendants qui travaillent en agence traditionnelle ou pour un réseau de mandataires concurrent.

 Sextant France, le réseau de mandataires en immobilier qui monte, notamment grâce à son positionnement unique sur la clientèle internationale, lance une nouvelle gamme de packs ultra-compétitifs pour s’adapter aux besoins de chacun de ses agents commerciaux indépendants. Le réseau offre ainsi des commissions allant de 70% à 99% sur les honoraires de leurs ventes réalisées (contre 10 à 40% dans une agence traditionnelle).

Les différents packs offerts permettent en cela une personnalisation des outils mis à la disposition des agents. L’offre proposée par le réseau est ainsi progressive et vise à accompagner au mieux les différents profils du réseau. Les agents ont le choix entre 3 packs: Bronze, Silver ou Gold.

Ces 3 packs comprennent la licence du logiciel Adaptimmo (un des meilleurs logiciels de transactions du marché immobilier), le support technique, juridique et commercial de l’équipe au siège de Sextant France, un mini site personnalisé pour le référencement SEO sur Google, un Extranet, un outil d’estimation des biens immobiliers et la diffusion illimitée de leurs biens sur les sites Sextant français et anglais.

Le réseau Sextant France se définit comme un réseau de professionnels de l’immobilier à taille humaine, et s’adapte à chacun de ses agents pour leur permettre de travailler à leur manière et de s’épanouir professionnellement. A l’inverse d’une agence traditionnelle, chaque agent travaille à son rythme et organise son temps comme il l’entend. eIl’ n’y a par exemple pas besoin de faire un reporting journalier ou de devoir faire des permanences obligatoires, contraignantes et peu productives. C’est l’évolution logique du métier d’agent immobilier car les acheteurs et vendeurs sont de plus en plus nombreux à utiliser Internet et le fait de ne pas avoir de responsable d’agence ni de loyer à payer permet de mieux rémunérer ceux qui sont sur le terrain. L’encadrement est plus souple chez Sextant via un suivi hebdomadaire et une disponibilité à toute épreuve grâce à leur équipe expérimentée qui fournit un vrai support à ses agents mandataires.

Sextant France recrute actuellement sur toute la France. Pour en savoir plus sur le réseau ou pour postuler: http://recrutement-immobilier.sextantfrance.fr
Avec notre partenaire mandataire-immo.fr, nous vous proposons cet article.


Sortir de chez le notaire en compagnie d’acquéreurs et de vendeurs après la signature d’un compromis est généralement un moment très agréable.


Il n’en reste pas moins que ce moment d’euphorie où l’on pourra même inviter vendeurs et acquéreurs à marquer cet événement autour d’un verre au café du coin, sera suivi d’une période d’angoisse et de doutes.


Malgré la qualité du travail que nous avons pu faire en amont, cette période d’incertitude est pratiquement inévitable aussi bien pour :


Les acquéreurs :


Avons-nous fait le bon choix ?

Avons-nous raison de nous engager  pour 10-15 ou 20 ans de crédit ?

L’acquéreur ne nous a-t-il rien caché ?

Le prix d’acquisition est-il le bon ?

Il ne nous reste plus que 7 ou 14 jours (selon le cas) pour faire marche arrière…


que pour les vendeurs :


Les acquéreurs vont-ils aller jusqu’au bout ?

Vont-ils obtenir leur crédit ?

Ne vont-ils pas exercer leur droit à rétractation de la loi SRU ?

A-t-on vendu au juste prix et pas en dessous du prix du marché ?

Pouvons-nous nous engager sur un autre achat ?


Autant de questions légitimes et angoissantes que nous, professionnels, devons tenter de tempérer.


Rassurer et accompagner devront être les objectifs de l’après-compromis.


Quelques pistes :


Objectif 1  : Maintenir nos acquéreurs dans leur dynamique d’achat,

Copie du compromis en main au sortir de chez le notaire, nous les inciterons à finaliser rapidement (voire même avant que le délai de rétractation soit purgé) leur demande de financement en allant déposer au plus tôt les derniers documents manquants auprès de leur établissement de crédit.


Nous pouvons, si la signature s’est bien déroulée et que le courant entre acquéreurs et vendeurs est bien passé, leur dire que nous sommes heureux de voir que cette vente se déroule entre personnes sympathiques et que chacun respectant ses engagements tout se déroulera dans les délais fixés et les meilleures conditions.


Si le montant de l’offre d’achat acceptée par les vendeurs était inférieure au prix affiché, nous les féliciterons pour leur négociation qui fait de leur acquisition une véritable opportunité.


Nous leur rappellerons de fournir l’attestation de dépôt de dossier de financement dans les délais prévus au compromis afin d’éviter de voir le compromis annulé, et de contacter régulièrement le ou les établissements financiers chargé(s) de leur financement afin que nous puissions tenir informé les vendeurs de l’avancement de leur dossier.


Objectif 2  : Rassurer les vendeurs sur l’aboutissement de la vente…


- en leur rappelant qu’il existait un accord de principe de la banque concernant le financement des acquéreurs  (personnellement je n’engage aucun vendeur sur un compromis sans ce fameux accord de principe)  et que par conséquent le risque d’un refus de prêt est très limité.


- Idem que pour nos acquéreurs, en insistant sur le fait que la bonne entente entre les deux parties est une bonne chose comme celle de savoir que son bien ira à des personnes sympathiques plutôt qu’à des gens avec qui l’on est en conflit.


- en les engageant à se mettre en quête (si ce n’est déjà fait) d’une location ou de s’engager à leur tour sur un compromis en précisant bien de rajouter en clause suspensive la conclusion de leur vente.


Le jour J : signature de l’acte authentique


État des lieux, 24 h ou quelques heures avant le rendez-vous chez le notaire :

Tous les professionnels ne pratique pas l’état des lieux. C’est pourtant pour moi un moment très important qui évite certaines déconvenues voire certaines procédures. Au lendemain du compromis acquéreurs et vendeurs ont été avertis qu’un état des lieux aurait lieu et ce pour deux raisons : afin de rassurer les acquéreurs et d’éviter toute tentation de substitution ou d’abandon de la part des vendeurs.


Exemples vécus : remplacement de portes en chêne par des portes isoplane, de poignées en porcelaine par des poignées bas de gamme, arrachement d’étagères ou déménagement de meubles laissant place à des trous énormes, remplacement ou disparition d’appareils ménagers (si des biens d’équipement ont été listés et joints au compromis)… Le simple fait de prévenir les vendeurs de cet état des lieux et de la possibilité pour les acquéreurs en cas de différend de demander la mise sous séquestre d’une partie du montant de la vente, limite considérablement ce genre de pratique et évite bien des déconvenues .


On profitera également de cet état des lieux pour faire le relevé des compteurs eau, EDF, gaz… et pour vérifier que rien n’ait été oublié (involontairement ou volontairement) à l’intérieur de la maison ou de l’appartement (y compris dans les caves, grenier et sous-sol)  car,  dès la signature de l’acte authentique, tout ce qui pourrait rester deviendrait propriété des acquéreurs qui pour autant ne sont pas obligés de l’accepter (exemple : le cas d’encombrants).


Pris dans l’engrenage de notre métier, où visites, prises de mandats, tâches administratives, phoning, s’enchainent, nous oublions souvent ces choses élémentaires qui font toute la différence et surtout nous ouvre l’avenue, pour ne pas dire : « le boulevard de la recommandation ». Vos acquéreurs n’hésiteront pas à dire : nous avons acheté avec… Tout comme vont vendeurs : nous avons vendu grâce…


Source mandataire-immo.fr

Sélectionné

 DÉJEUNER DÉCOUVERTE AVEC LES FONDATEURS Jeudi 18 Septembre à Nice


ENVIE D'EVOLUER? BUILD THE FUTURE WITH US!


SEXTANT FRANCE est un réseau de mandataires immobiliers avec une forte présence à l'international (le siège du groupe est basé à Londres).
 
Dans le cadre de développement du réseau, les fondateurs Matthieu Cany et Brice Bonato seront présent le Jeudi 18 Septembre à Nice pour rencontrer et échanger avec des candidats ayant une première expérience réussie dans la transaction immobilière.

Je souhaite participer >>


Brice Bonato & Matthieu Cany
Fondateurs

01 70 61 27 15

Chez nous la dimension humaine est prioritaire. Nous faisons notre développement de manière organique et mesurée.    

Découvrez l'interview de Pascal Marini, Dirigeant Leaders et Partenaires.



Sélectionné

Réunion d'information le 06 décembre à Paris.

Sextant France est un réseau d’agents mandataires en immobilier qui se différencie de la multitude des réseaux déjà existants en France par la forte notoriété de la marque Sextant à l’international.

Les 2 cofondateurs seront présents pour répondre à vos questions et vous présentez la culture de leur entreprise.

... plus

Pages : « 1 2