Loading...

Actualités des mandataires en immobilier et de leurs réseaux

Pour quelles raisons avez-vous décidé de rejoindre Swixim ?

J'ai été infirmière pendant 23 ans à l'hôpital d'abord puis en clinique, et depuis 7 ans en libéral. 

J'ai voulu me lancer dans l'immobilier pour deux raisons, d'une part parce qu'après 23 ans dans le domaine médical, j'ai l'impression d'en avoir fait le tour, et d'autre part pour retrouver une certaine souplesse dans mon  planning. 

Il est vrai, qu'en tant qu'infirmière, j'ai l'habitude de travailler tous les jours, et même d'être astreinte certaines nuits. Ces horaires sont assez contraignants, et le rythme de travail, avec un statut d'indépendant en immobilier, me paraît être un peu plus souple.

Mon frère et mon beau frère font tous deux partie du réseau Swixim, et ce sont eux qui m'ont encouragé à rejoindre cette grande famille. Pour l'instant je n'ai pas abandonné mon activité principale,  j'allie donc mes deux professions en consacrant mes jours de congés à Swixim. 


Comment s'est passée votre formation Swixim ? Où en êtes vous depuis ?

La formation que j'ai suivi il y a un mois était très bien orientée et accessible, même pour ceux que ne viennent pas de l'immobilier. J'ai senti que les personnes du siège étaient très compétentes et savaient vraiment de quoi elles parlaient.

Depuis, je  me suis mise au travail, et je pige. J'habite à Beaune, une ville difficile au niveau de l'immobilier. Il y a en effet beaucoup de concurrence avec plus d'une dizaine d'agences et il n'y a pratiquement que des vignerons, ce qui ne facilite pas l'ouverture du secteur. Swixim n'est pas encore vraiment implanté ici, mon but serait donc de développer l'enseigne .

J'aimerais, à terme, pourvoir arrêter ma profession d'infirmière pour vivre de l'immobilier et monter une franchise avec Swixim.

Depuis le 1er trimestre 2013, date de sa création, Proprietes-Privees.com et Paradissimmo suivent l’évolution de leur indice des transactions immobilières. Ce baromètre s’attache à mesurer 4 valeurs essentielles qui reflètent bien les tendances nationales du marché immobilier :


- Le prix de vente moyen des biens (tous types confondus)

- Les honoraires moyens perçus par l’agence

- Le délai qui s’écoule entre la prise du mandat et le compromis de vente

- Et enfin le pourcentage de baisse de prix en fonction du délai de réalisation de la vente



Pour ce 2nd trimestre 2015, la bonne nouvelle réside dans le fait que le délai de vente se raccourcit sensiblement. Cela signifie t’il que les acquéreurs sont plus nombreux ou que le marché immobilier s’est rééquilibré suite aux baisses de prix attendues ?

Sur le second trimestre 2015 (avril – mai – juin 2015), Proprietes-privees.com a enregistré une progression du nombre de ventes de plus de 10%, par rapport au 1er trimestre 2015 et de plus de 40% par rapport à la même période de 2014. Le baromètre prend donc en compte les quelque 500 transactions réalisées au plan national sur ces 3 derniers mois (à noter la faible représentativité de notre indice sur Paris – Ile de France).



Un prix de vente en augmentation.


Alors que la tendance générale est à la baisse des prix, paradoxalement on observe une progression de la moyenne des prix de vente. Le prix de vente moyen augmente de quasi 20 000 € par rapport à 2014.

Cette évolution du prix moyen de vente est liée à la typologie de biens vendus. La part des terrains est moins forte qu’au trimestre précédent.



Des honoraires très légèrement en baisse.


A 6 068 € HT, soit 7 282 € TTC d’honoraires par transaction, le taux de commission moyen s’affiche donc à 3.85% TTC ; ce qui n’est pas très éloigné des 3.99% TTC préconisés par Proprietes-privees.com. Dans un contexte très concurrentiel, on peut remarquer que les commerciaux de l’Agence 100% web savent valoriser leur plus-value dans l’accompagnement des vendeurs et acquéreurs et parviennent à défendre leur rémunération. 



Un délai de vente plus court pour les biens au bon prix




Il est intéressant de voir qu’en moyenne 54% des ventes ont été réalisées sur des mandats qui dataient de moins de 90 jours. 


A cela 3 explications :


1. Un bien correctement estimé se vend plus vite. Les formations, méthodes et outils portent leurs fruits et permettent aux négociateurs du réseau de faire gagner un temps précieux aux vendeurs.

2. L’offre de communication de Proprietes-privees.com et la forte exposition de ses mandats sur le web  amènent plus de clients vers les négociateurs du réseau et les vendeurs.

3. Le nombre de mandats exclusifs en progression conforte des ventes dans des délais plus rapides 



Une corrélation stable entre le délai de vente et la baisse de prix


Depuis toujours on observe cette étonnante corrélation qui révèle de façon constante que le marché sanctionne fortement les biens qui ne sont pas au juste prix.

Ainsi aujourd’hui un bien vendu dans les 90 jours n’aura subi une baisse moyenne que de 6%. Alors que la baisse de prix est double lorsqu’il faut attendre plus de 6 mois pour parvenir à trouver un acquéreur.


En résumé on pourrait prédire « Dis-moi de combien tu as baissé le prix de vente de ton appartement et je te dirai depuis combien de temps il est à vendre »… A méditer !...


Vous avez déjà eu à répondre aux questions de propriétaires qui souhaitent mettre en vente un bien loué ?


Une des questions habituelles concerne le congé donné par le bailleur pour vente, or les lois ALUR et MACRON viennent de modifier le cadre légal. Ma Gestion Locative vous donne les informations essentielles pour répondre aux questions des propriétaires, lire l'article


Partenaire idéal des mandataires souhaitant développer une activité de location, non seulement Ma Gestion Locative propose une solution inédite de mise en nourrice de lots de gestion, mais en plus, Ma Gestion Locative vous donne accès à toutes les informations juridiques.

Le réseau « Les porteclés de l’immobilier » démontre qu’il est possible d’offrir à l’agent mandataire une gamme complète de services, sans pack mensuel payant et avec un taux de commissionnement de 90%.
Après plus d’un an d’activité, ce nouvel acteur est solidement ancré dans le paysage, avec des résultats édifiants.


Déjà plus de 120 agents sur le territoire national, un chiffre d'affaires de 2.500.000 euros H.T et une rentabilité supérieure à 7%.


Le fondateur de la SAS Les porteclés de l’immobilier, Jean-Luc MEYER, diplômé notaire, 25 d’ans d’expérience dans l’immobilier, a créé l'un des premiers réseaux de mandataires en 2006.


Fort de son expérience, en 2014, il  revisite le « business model » et lance un deuxième réseau d’agents mandataires basé sur des concepts novateurs, autour d’idées qui s’imposent naturellement :


- Ne pas  payer pour travailler. Le négociateur ne doit pas subir de frais fixes. Il n'aura donc pas de pack mensuel à payer


- Un professionnel confirmé est autonome, il sollicite peu le siège et doit profiter au maximum du chiffre d'affaires qu'il génère. Soit un taux de rémunération de 90% sans paliers pour les professionnels confirmés


- Il est hors de question de recruter à tout va pour afficher des centaines d'agents dont certains terniront l'image de marque du groupe entier. On pratique une sélection raisonnée des agents qui profite à tous les membres du réseau


  • Certains agents souhaitent développer leur marque. Il faut leur donner le choix d’exercer sous la marque Les porteclés ou en nom propre. Le négociateur peut travailler sous sa marque régionale dédiée et déposée
     
  • Proposer un ensemble de services complet : application web dernière génération, export vers les sites d’annonces, papeterie complète, formations juridiques assurées par des diplômés notaires, proposition d’une méthode commerciale, hot ligne juridique
 

Au siège une équipe professionnelle  est à l’écoute. 

Deux juristes diplômés notaires, deux chargés de mission administratifs et commerciaux et deux informaticiens sont à la disposition des négociateurs.


La plupart des réseaux de mandataires portent tous leurs efforts sur le développement de leur propre notoriété. Ils visent à recruter le plus de négociateurs possibles afin d'encaisser des packs mensuels de frais fixes.


Au Porteclés de l’immobilier, au contraire, la philosophie consiste à développer l'efficacité de chaque négociateur pour augmenter le chiffre d’affaires global. 


Une stratégie « gagnant-gagnant » pour l'entreprise et le négociateur.


Le réseau doit être un outil au service de l’agent mandataire et l’agent ne doit pas être un outil au service du réseau.


Plus d’informations : http://www.lesportecles.com  

Les différents changements consécutifs à la promulgation de la loi ALUR ont rendu les transactions plus complexes et lentes. Le gouvernement a pris conscience des dérapages de cette mesure : Trop de documents, parfois inutiles, très longs à réunir et à obtenir auprès du syndic...


Il aura fallu attendre ce mercredi et la présentation par la ministre du Logement, Sylvia Pinel, d’une ordonnance visant à simplifier les transactions immobilières. Comme l’avaient proposé les professionnels de l’immobilier, les éléments d’information et documents requis pourront désormais être transmis sous forme électronique. Ces documents ne devront plus obligatoirement être annexés à la promesse de vente, mais pourront être remis à l’acquéreur en amont de la signature de la promesse.


Les informations financières de la copropriété seront recentrées sur les seuls éléments utiles pour l’acquéreur et un arrêté précisera le contenu allégé de ces informations. Finies donc les aberrations comme l’obligation d’annexer les anciens changements du règlement de copropriété ou les règlements de copropriété d’un bâtiment annexe au logement concerné.  Exit aussi l’obligation de transmettre des informations sur la copropriété dans le cas où l’acquéreur est déjà copropriétaire d’un autre lot. En toute logique, les documents exigibles en cas de ventes de lots secondaires tels que les caves ou parking seront aussi allégés pour ne cibler que les plus pertinents.


Cette ordonnance a reçu l’avis favorable du Conseil Supérieur du Notariat et du Conseil National de la Transaction et de la Gestion Immobilières, la nouvelle structure  qui réunit professionnels et consommateurs.

Régulièrement, notre partenaire MA GESTION LOCATIVE propose des informations concernant l'évolution de la législation et du marché de la location. Cette semaine, MA GESTION LOCATIVE présente une synthèse des évolutions consécutives à l'entrée en vigueur de la loi Marcon. Un tour d'horizon qui intéressera les mandataires qui proposent des services de location à leurs clients. 


Mais pourquoi ne pas allez plus loin et proposer la gestion locative ?


Notre partenaire propose une solution globale qui offrira à vos clients propriétaires le meilleur service et, à vous, une source de revenus complémentaire en toute sécurité...

En savoir plus

Gérante de sa propre entreprise d'ustensiles de cuisine pendant une dizaine d'années, Alda Robert décide en 2011 de prendre un tournant professionnel et se lance dans le domaine de l'immobilier. Décidée à garder son indépendance dans son travail et revendiquant une certaine liberté d'action, elle rejoint le réseau Swixim international en tant que négociatrice rattachée au siège de l'enseigne. La chef d'entreprise explique avoir été convaincue par le sérieux de la marque et a tout de suite adhéré à la politique de travail de son fondateur Thierry Caminati. « Sa vision de l'immobilier et son intégrité m'ont plu », déclare Alda.


Durant une première année de découverte, Alda a du s'adapter à cette nouvelle profession, difficile selon elle « surtout si l'on ne vient pas du milieu ». Elle s'est investie à son rythme au sein du réseau en conciliant son métier de courtier et son entreprise. Établie dans le département du Gard, sur le secteur de Pont-Saint-Esprit, elle a peu a peu atteint un rythme de croisière en développant son réseau. Lorsqu'on la questionne sur sa profession, Alda se plait à dire que son activité est toujours aussi riche et passionnante. « On apprend sans cesse et les formations au sein du réseau Swixim nous permettent d'évoluer », note la négociatrice. 


Outre l'accompagnement du siège, ce sont aussi les outils de Swixim qui séduisent Alda. La hotline est un instrument précieux pour elle, et permet aux courtiers d'avoir immédiatement des réponses de la part de professionnels sur des questions juridiques. Un des autres atouts de l'enseigne réside dans la publication des annonces. « C'est le siège qui s'occupe de diffuse nos annonces » indique Alda, « ce qui induit un gain de temps considérable pour les courtiers et beaucoup de pression en moins », poursuit-elle. 


Aujourd'hui, Alda reste convaincue par le réseau et apprécie la relation qu'elle a tissé avec le groupe. « Thierry Caminati nous considère comme des partenaires, une chose plutôt rare de nos jours » confie Alda, « ce qui nous permet de travailler ensemble dans le respect », conclut-elle. 


Pour Alda la réussite de Swixim repose sur la faculté de réactivité de Thierry Caminati. « Il sait évoluer avec son temps et réussi par conséquent à s'adapter à la clientèle », précise la négociatrice.


Swixim performe également, selon elle, grâce à des rendez-vous comme le congrès de Montreux qui permet de souder l' équipe et de dynamiser le réseau.


Forte de son expérience au sein du réseau, Alda pense même a créer une franchise Swixim au Portugal, son pays d'origine, où le marché de l'immobilier est peu à peu en train de s'ouvrir.

Pionnier de l’immobilier sur Internet, Proprietes-privees.com poursuit son développement en recrutant de nouveaux négociateurs immobiliers mais aussi en développant le concept de concession immobilière. Une solution proposée exclusivement par l’Agence immobilière 100% internet.


Pourquoi des concessions immobilières ?

Même si l’ADN de Proprietes-privees.com est le web, Sylvain Casters, fondateur et président du réseau, est convaincu que l’immobilier reste un métier basé sur la relation humaine. La concession immobilière a ainsi une fonction de relais local afin de renforcer le sentiment de proximité pour les mandataires immobiliers. En résumé, le principe de la concession Proprietes-privees.com c’est de développer un réseau local de mandataires dans le réseau. En effet pour beaucoup d’agents commerciaux indépendants, dont le mandataire immobilier, le besoin d’être suivi, accompagné dans son activité est important. Il a besoin d’échanger avec ses collègues travaillant autour de lui. Le concessionnaire immobilier a ainsi l’avantage, entre autres, d’être proche géographiquement de ses mandataires, de pouvoir organiser des actions commerciales en équipe et de bien connaître son marché local.


Parmi les autres avantages d’une concession, on retrouve : 

• des droits d’entrée réduits

• des royalties sur CA de 5% max

• un secteur exclusif

• des services complémentaires et un coût négocié auprès de différents fournisseurs

• pas d’obligation d’avoir un local commercial

• pas d’aménagement

• pas de contraintes d’ouverture au public, etc…


Quel profil pour devenir concessionnaire immobilier ?

Chez Proprietes-privees.com il existe 2 statuts pour faire de l’immobilier : le mandataire immobilier, appelé aussi négociateur immobilier, et le concessionnaire immobilier. Les profils requis pour ces 2 statuts sont différents. 



En effet pour ouvrir une concession immobilière, il faut être agent immobilier. Cela signifie que par diplôme ou par années d’expériences dans l’immobilier, il faut posséder la carte de transaction immobilière (carte T). De plus, dans ses fonctions, tout en réalisant une production personnelle en terme de transactions immobilières, l’agent immobilier recrute des mandataires, les forme, les manage et gère administrativement sa structure. 


Professionnels de l’immobilier en recherche d’un nouveau concept ou cadre en reconversion, le réseau recrute des profils et bagages professionnels divers. 


Aujourd’hui 8 concessions Proprietes-privees.com sont actives. Plusieurs projets d’ouverture sont en cours.  Pour en savoir plus sur le concept de la concession immobilière, rendez-vous sur Proprietes-privees.org/concessionnaire-immobilier ou appeler le 02 90 87 08 66.

La 3ème vague de la campagne TV du réseau d'agents mandataires en immobilier SAFTI bat son plein durant les 15 prochains jours ! Le cœur de la campagne a en effet commencé le 27 juillet, avec une présence sur les grandes chaînes nationales jusqu'au 16 août


- Sur France 2, en fil rouge tous les matins durant l'émission emblématique "Télé Matin".

- Sur BFM TV, avec environ 20 spots chaque jour tout au long de la journée.

- Sur TF1, avec le parrainage de l'émission "Nos Chers Voisins", commencé le 20 juillet pour se terminer le 15 août. 


Sans oublier une présence renforcée sur M6 avec un fil rouge dans l'émission "Maison à vendre", diffusée tous les dimanches en début d'après-midi, et des primes à forte audience tels que "L'Amour est dans le pré" tous les lundis ou encore "Capital" les dimanches, et cela même jusque fin août. 


L'objectif de cette campagne de communication puissante est de développer la notoriété du réseau et d'asseoir son leadership dans le secteur immobilier, pour en faire bénéficier tous les mandataires de son réseau.


Cet été, SAFTI surfe sur tous les écrans !




VENEZ DECOUVRIR LE CONCEPT SAFTI

LORS DE L’UNE DE NOS PROCHAINES RÉUNIONS EN LIGNE !


- Le 10 août 2015 de 10h à 11h30 


- Le 11 août 2015 de 18h à 19h30 


- Le 12 août 2015 de 14h à 15h30 


- Le 13 août 2015 de 18h à 19h30 


- Le 14 août 2015 de 10h à 11h30 


 - Le 17 août 2015 de 14h à 15h30 


- Le 18 août 2015 de 18h à 19h30 


- Le 19 août 2015 de 14h à 15h30 


- Le 20 août 2015 de 18h à 19h30 


- Le 21 août 2015 de 10h à 11h30 


- Le 22 août 2015 de 10h à 11h30 


- Le 24 août 2015 de 14h à 15h30 


- Le 25 août 2015 de 18h à 19h30 


- Le 26 août 2015 de 14h à 15h30 


- Le 27 août 2015 de 18h à 19h30 


- Le 28 août 2015 de 10h à 11h30 


- Le 29 août 2015 de 10h à 11h30

Objectif 30% de parts de marché, présence dans 80 pays... 


Des objectifs qui peuvent sembler très audacieux, mais en quelques années, I@D a déjà parcouru un chemin exceptionnel en s'appuyant sur modèle (MLM) sans équivalent. De son démarrage dans un garage aux futurs développements comme "I@D movies", Jérôme Chabin (Co-fondateur) présente son réseau en mettant l'accent sur le programme de formation continue.


Alors, I@D, "UBER" de l'immobilier ? 

Jérome Chabin évoque ce point et bien d'autres dans cette interview...



CG
Pages : «« « ... 34 35 36 37 38 ... » »»




Toute la Franchise partenaire d'Immobilier 2.0


Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor

Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com




Toute la Franchise partenaire d'Immobilier 2.0


Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor

Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com