Loading...

Actualités des mandataires en immobilier et de leurs réseaux

Avec notre partenaire mandataire-immo.fr, nous vous proposons cet article.


Beaucoup de nos vendeurs sont des doux rêveurs. Ils ne manquent jamais l’occasion de nous citer l’exemple d’une de leurs connaissances, d’un voisin, ou de l’ami d’un ami ayant vendu son bien en quelques jours seulement. 


Voici le discours que je tiens dans ce genre de situation : - «Comme beaucoup de professionnels il m’est arrivé de vendre un appartement ou une maison en quelques jours seulement. Je vais vous expliquer les conditions les plus fréquentes de ce type de vente. Je les appelle LES TROIS COUPS.  


Voyons si l’un d’entre eux correspond à votre situation.

Pour qu’un bien se vende de manière fulgurante il faut qu’aux yeux des acquéreurs il représente soit 


"Un coup de fusil" :

  • Nous allons mettre votre bien en vente à un prix largement au-dessous de sa valeur. Je vous garantis qu’un investisseur à l’affût nous contactera très rapidement. Son offre sera certainement encore au-dessous de ce prix. En restant ferme et en négociant durement il acceptera peut-être une contre-offre pas trop éloignée de notre prix de départ.

Question 1
 :
  êtes-vous prêt à perdre de l’argent en vendant votre bien au-dessous du prix du marché ? 


"Un coup de chance" :

  • Un des enfants de votre voisin cherche à s’installer non loin de ses parents. Cela fait des années qu’il consulte les biens à vendre dans le secteur. Ses parents l’informent que vous vendez. Il nous contactera rapidement.
ou bien encore :
  • Pour son travail, une personne récemment mutée non loin d’ici cherche à acheter à proximité. Elle consulte régulièrement les petites annonces et scrute les façades à la recherche de panneaux « A VENDRE »
Comme cet acquéreur vous êtes chanceux et surtout en position de force  : votre prix(raisonnable tout de même) sera le sien.  Votre  acquéreur craint qu’une telle opportunité mette des années avant de se représenter. Ce profil d’acquéreur est assidu dans sa recherche et très réactif. Il se présentera dans les tous premiers jours suivant la mise en vente. Si tel n’est pas le cas ne comptez pas trop sur une telle opportunité. 


Question 2 : Si cette situation ne se présente pas rapidement, êtes-vous prêt à attendre plusieurs mois voire plusieurs années avant que les enfants d’un de vos voisins soient prêts à acheter dans ce secteur ou qu’une personne soit mutée dans les environs et ait les moyens d’acheter votre appartement ? 


"Le coup de cœur" (mon préféré)

  • Votre bien est récent, moderne, lumineux et sans aucun travaux à réaliser. Vous avez suivi nos recommandations de dépersonnalisation et tous nos autres conseils de mise en valeur.
Nous pouvons peut-être nous attendre à ce qu’un acquéreur ait un véritable coup de cœur. Dans ce cas nous serons rapidement fixés, ce genre de situation est effectivement perceptible dès les premières visites. Évidemment tous les visiteurs ne feront pas une offre pour des raisons d’emplacement, de budget ou autres, mais en général ils ne seront pas avares de compliments, ça sera là, pour nous, une indication qui confirmera que votre bien est « tendance » et éligible au coup de cœur. 


Question 3 : Votre bien remplit-il les conditions d’un bien « coup de cœur », êtes-vous prêt à réaliser des travaux et investir pour le rendre tendance ? » 


En général je récolte sans ambiguïté trois non à mes questions. - «Heureusement pour nous, il existe une quatrième solution : VENDRE VOTRE BIEN A SA JUSTE VALEUR. C’est la manière la plus sûre de vendre un bien immobilier dans les meilleurs conditions et dans un délai raisonnable».


Source : mandataire-immo.fr

Inscrite sur le Marché Libre depuis juin 2012, SAFTI souhaite aujourd’hui  franchir une étape clé dans sa croissance et devenir la référence des réseaux immobiliers sans boutique physique.


La  cotation  sur  Alternext  et  les  fonds  levés  lors  du  transfert  auront  pour  objectif  de  financer  l’accélération de la croissance et notamment :

-  Lancer  des  campagnes  de  marketing  qui  renforceront  l’image  et  la  notoriété  de  la  Société,  ce  qui permettra d’accélérer le recrutement des conseillers et la prise de mandat ; 

-  Participer à la consolidation du secteur en menant une politique de croissance externe ;

-  Développer, à coût marginal, une offre additionnelle en immobilier commercial et d’entreprise.


SAFTI, un réseau immobilier « anti-crise » 


Porté par un  modèle innovant, sans boutique physique et aux honoraires avantageux pour les clients (en moyenne 30% moins chers que les agences traditionnelles), SAFTI fait évoluer  le marché des agences  immobilières  et redonne, face à la crise, du pouvoir d’achat partout en France. SAFTI est un spécialiste de la transaction de logements anciens, un marché très important et en croissance de +12,5% sur les derniers mois


Chez  SAFTI,  600  conseillers  indépendants  en  immobilier  travaillent  avec  le soutien  du siège  depuis  leur  domicile. Recrutés puis rigoureusement  formés, ils disposent d’une  palette d’outils et de services propriétaires  performants ainsi que de nombreux partenariats pour maximiser la visibilité des biens à la vente sur plus d’une centaine de sites Internet (Le BonCoin, Seloger, Paru Vendu, etc.).


En savoir plus

Avec notre partenaire mandataire-immo.fr, nous vous proposons cet article.

Nous sommes de toute évidence sur un marché de l’immobilier assez tendu, voire figé. Beaucoup d’indicateurs sont au rouge et les différents acteurs économiques du secteur ne se privent pas d’en alerter les politiques au travers des médias.


Dans cette situation, nous, négociateurs, devons faire face à :


- Premièrement, l’allongement du délai de vente, entrainant de fait à plus ou moins long terme une baisse des prix (certains départements plus que d’autres ont déjà été touchés par ce phénomène).


- Deuxièmement, devoir convaincre nos vendeurs de cette situation. Tâche difficile, car avant d’accepter la réalité du marché, nos interlocuteurs considèrent souvent l’augmentation de la durée de vente de leur bien comme étant imputable au seul manque de compétences du professionnel.
 

Afin d’éviter cet amalgame, il est important de faire comprendre à nos vendeurs en quoi consiste ce que j’appelle : le déséquilibre.
 

Constat : Personnellement je reçois pratiquement autant de demandes, aujourd’hui que l’année passée de la part de prospects acquéreurs désirant visiter ou obtenir des renseignements sur tel ou tel bien. A contrario beaucoup moins d’offres sérieuses et bien plus de fantaisistes.
 

Mon analyse :


Bien que les taux d’emprunts n’aient jamais été aussi bas, nous sommes sur un marché attentiste. Le désir d’acheter reste bien présent en France mais sauter le pas dans la situation économique actuelle fait très peur. Cette peur est largement entretenue par des annonces relayées par les médias depuis plusieurs années : le marché est trop haut, il va baisser, les prix de l’immobilier vont chuter, la bulle immobilière …qu’en déduisent les acquéreurs ?


Continuons de visiter, accrochons-nous à notre rêve de devenir propriétaire, mais ATTENDONS !!!


Dans cette situation, quelle attitude adopter face à nos vendeurs ?


- Dialoguer et leur faire comprendre que :

  • Sur un marché tendu où les acquéreurs réellement prêts à franchir le pas sont certainement moins nombreux que le nombre de biens à vendre il est impératif d’afficher un prix de vente compétitif.
     
  • Quand le marché évolue, il faut savoir s’adapter et cela passe souvent par une baisse de prix
     
  • La bataille est plus dure lorsque le marché est en défaveur des vendeurs. Les acquéreurs qui voudraient acheter un bien ont le choix. Ils se tournent vers la meilleure offre, en rapport qualité/prix.
     

- Leur bien offre t-il un bon ratio qualité/prix ?


Les biens qui seront les biens les moins affectés seront ceux en bon état et/ou présentant des caractéristiques rares et recherchées : surfaces, emplacement, prestations, annexes, environnement, rendement locatif…
Ne pas être objectif et refuser de prendre en compte la présence ou non des plus et des moins de son bien pour établir son prix de vente, c’est s’exposer à une vente qui risque de s’éterniser


- Soyons attentifs et invitons nos vendeurs à l’être :


Comme tout bon professionnel vous connaissez les prix pratiqués sur votre secteur et vous aurez certainement consulté les petites annonces locales avant de communiquer votre avis de valeur à votre vendeur. Engagez votre vendeur à consulter régulièrement les sites les plus représentatifs afin qu’il puisse constater de visu les nouveaux biens mis sur le marché, ceux qui sont directement en concurrence avec le sien et les baisses de prix régulièrement pratiquées.

Source : Mandataire-Immo

Sélectionné

La célèbre émission de télévision anglaiseA Place in The Sun diffusée surChannel 4 a sélectionné deux biens immobiliers Sextant en Poitou-Charentes. Très populaire au Royaume Uni, l’émission fait régulièrement appel à Sextant lors de ses sélections de biens pour ses programmes.

Le concept de l’émission
Des anglais souhaitent acheter une propriété en France et font appel à l’agent immobilier de l’émission The Place in Sun pour trouver la maison de leur rêve. L’émission met en avant l’art de vivre français et le patrimoine culturel de chaque région. Le programme se termine avec une négociation de prix et parfois une vente.

L’émission du 1er Octobre 2014
L’émission a décidé de s’attarder à la région Poitou Charente pour son programme diffusé le 1er Octobre 2014. Deux propriétés gérées par notre agent local, Avril Charleton, ont été retenues pour l’émission.
http://www.aplaceinthesun.com/tvshow/aplaceinthesunsummersun/series7/episode3.aspx


Pour revoir le programme depuis le Royaume Uni :
http://www.channel4.com/programmes/a-place-in-the-sun-2014/4od#3764621


Pour revoir le programme depuis la France vous devez d’abord télécharger un VPN afin d’avoir accès à la vidéo : http://www.topito.com/top-vpn-gratuit-mac-windows-linux


Pour plus d'infos sur ce réseau différent des autres grâce à sa forte présence au Royaume Uni:

http://recrutement-immobilier.sextantfrance.fr

Safti, le réseau de mandataires Toulousain coté sur le Marché Libre d'Euronext Paris depuis juin 2012, va prochainement être transféré sur Alternext. Safti souhaite franchir "une étape clé" dans sa croissance et ainsi conforter sa place parmi les leaders.

Safti a finalisé 1 125 transactions en 2013 en croissance de 110% par rapport à 2012 et donc fait croître significativement son chiffre d'affaires de 837 KE en 2011 à 6,81 ME en 2013 et a atteint, dès son 3ème exercice, la rentabilité. 

Safti ambitionne de lever 3 millions d'euros afin de financer son développement et atteindre son objectif de 30 millions de CA pour une marge d'exploitation de 12% dès 2017.

Sélectionné
Un intéressement sur le CA des Mandataires que vous Parrainez ?

Vous connaissez d'autres professionnels avec qui vous aimeriez collaborer ? Parrainez les !

REZOXIMO présente des arguments convaincants...


Sélectionné

L’agence immobilière 100% Internet Proprietes-privees.com doit sa réussite à la force de son réseau national de négociateurs immobiliers. Pour poursuivre son développement, l’agence est sans cesse à la recherche de nouveaux talents qui auront un point commun : la motivation. En ce début d’automne, l’agence lance une grande campagne de recrutement visant à muscler un réseau fort de plusieurs centaines de négociateurs. Autant de possibilités pour les candidats à la reconversion professionnelle de se lancer.


La force de Proprietes-privees.com repose sur un réseau de près de 400 hommes et femmes répartis dans toute la France. Afin de développer son activité, l’agence immobilière en ligne souhaite élargir considérablement son réseau pour compter 600 négociateurs à la fin de l’année 2015, soit une hausse de 50 % en 1 an ! Afin d’atteindre cet objectif, Proprietes-privees.com compte sur la croissance externe, mais aussi sur le recrutement de nouveaux collaborateurs.


Pour garantir la réussite des négociateurs et du réseau, Proprietes-privees.com s’attache à vérifier la compatibilité entre les attentes des candidats et du réseau. Une exigence qui permet aujourd’hui à Proprietes-privees.com d’être le premier réseau en termes de chiffre d’affaires moyen par négociateur.

Selon Sylvain Casters, fondateur et président de Proprietes-privees.com : « Cette profession multifacette requiert de la constance pour mener à bien des projets sur la durée, qualité que l’on retrouve particulièrement chez les seniors ».


Grâce à sa structure basée sur l’auto-entreprenariat et le portage salarial, Proprietes-privees.com permet aux seniors de se lancer dans une nouvelle activité de façon indépendante, tout en limitant les risques. Quelle que soit leur situation, les seniors qui rejoignent Proprietes-privees.com ont l’opportunité de créer leur propre emploi en accord avec leurs attentes. Les conditions des négociateurs immobiliers en portage salarial permettent de conjuguer la liberté d’une activité indépendante et les avantages du salariat.


Dans le cadre de cette campagne de recrutement, Proprietes-privees.com a mis en place un tout nouveau site internet dédié aux candidats envisageant de rejoindre l’aventure. Y sont présentés l’ensemble des métiers de Proprietes-privees.com, dont la négociation de fonds de commerce, dernière activité en date, qui devrait permettre au réseau de recruter de nouveaux négociateurs, anciens commerçants ou chefs d’entreprise.


« Avec le développement de notre modèle et le lancement de l’activité ‘entreprises et commerces’, nous allons considérablement élargir notre réseau de négociateurs immobiliers. Hommes, femmes, avec ou sans diplôme… nous recherchons avant tout des profils ayant de réelles compétences de négociation, de communication et de gestion de projets. Grâce au portage salarial nous proposons un emploi sécurisé tout en offrant une grande liberté dans le travail. Travailler pour Proprietes-privees.com, c’est la possibilité de démarrer une nouvelle carrière professionnelle même après 45 ans »,conclut Sylvain Casters.

Sélectionné

Depuis la rentrée, Sextant propose désormais une Estimation gratuitepour tous les potentiels vendeurs. Le réseau s’est doté de cet outil car il est nécessaire d’établir une estimation la plus précise possible afin de vendre au meilleur prix. Chez Sextant, l’estimation d’un bien immobilier se réalise en deux étapes.


La première étape est celle de l’estimation en ligne. Sextant propose un service d’estimation en ligne performant conçu par des statisticiens, des spécialistes de l’immobilier et des géographes.


La méthode 

Le logiciel se réfère à 4 bases de données différentesafin d’établir l’estimation la plus juste possible.

Nous utilisons le découpage IRISde l’INSEE : les communes françaises sont découpées en 56000 zones en fonction des caractéristiques de l’habitat et des prix au mètre carré. La base de données est mise à jour chaque mois


Le résultat de l’estimation :

Nous nous engageons à vous répondre dans la journée. Nous vous fournissons un rapport détaillé de 15 pages : l’étude du bien et son environnement,  l’environnement économique, l’analyse du marché et le prix


Vient ensuite la deuxième étape : celle de l’affinage de l’estimation par l’agent. Elle consiste à affiner l’estimation de votre bien grâce à l’expertise de votre agent. En effet, nos agents bénéficient d’une connaissance spécifique à leur secteur qu’ils vous feront partager afin de vendre au meilleur prix. Sextant est un réseau de 50 mandataires en immobilier répartis sur l’ensemble de la France. Chacun de nos mandataires sont spécialisés dans la vente de biens dans leur région. Ils connaissent les attentes de notre clientèle pour leur région, les atouts et les défauts de chaque secteur. Confier la vente de votre bien à un de nos agents est la garantie que votre bien sera évalué et présenté selon les critères rigoureux de la clientèle internationale.


Sextant a conscience de l’importance de l’estimation pour établir le meilleur prix. C’est pourquoi ce service en ligne est entièrement gratuit!


www.sextantfrance.fr/vendre-immobilier


Sélectionné



A la demande de plusieurs de nos Mandataires, REZOXIMO offre dorénavant la possibilité de bénéficier de revenus diversifiés. Les Mandataires pourront donc parrainer des Candidats, sans aucune limite géographique, sans autre intervention qu'une simple mise en relation.
Une commission sera perçue par les Mandataires sur le CA de leurs Filleuls, Commission payée sur la marge du Réseau, donc sans impact sur les Commissions des uns et des autres... Afin d'encourager les Mandataires à recruter, REZOXIMO a décidé de rémunérer les Recrutements sur 2 lignées...
Si vous êtes un Professionnel(le) de l'Immobilier et que vous avez des talents de recruteurs, rejoignez REZOXIMO.
Renseignez-vous ICI !

Prix de l’immobilier et date de mise en vente pour le 2ème trimestre 2014 : 44 % des ventes réalisées sur des mandats de moins de 3 mois


Après avoir édité son premier baromètre pour le premier trimestre 2014, permettant notamment d’estimer la baisse des prix de vente dans la durée par rapport au mandat d’origine, Proprietes-privees.com et Paradissimmo.com dévoilent les chiffres pour le deuxième trimestre. Construit sur la base de 232 ventes réalisées sur la France entière, hors Paris et région parisienne, ce baromètre prend en compte, pour le deuxième trimestre 2014, la date du mandat et le prix souhaité ainsi que la date du compromis et le prix de la transaction.



Sur le deuxième trimestre, 44 % des ventes ont été réalisées dans les trois mois suivant la signature du mandat avec une baisse du prix estimée en moyenne à 5 %, une tendance similaire au premier trimestre (45 %).

En revanche, les biens trouvant acquéreur passé un délai de 6 mois connaissent une diminution de leur prix de vente de 15 % contre 18 % pour le premier trimestre 2014.

Par ailleurs, la durée de vente des biens continue de s’allonger par rapport au trimestre précédent puisque près d’un tiers des ventes sont réalisées sur des mandats de plus de 6 mois.



Rappelons que le deuxième trimestre fut marqué par les élections municipales et ponctué de plusieurs ponts, ne favorisant ainsi pas l’intérêt des français pour l’immobilier.

Au cours du deuxième trimestre 2014, le prix de vente moyen d’un bien a augmenté de 5,2 % par rapport au premier trimestre pour atteindre les 170 483 € TTC contre 162 118 € TTC au premier trimestre.

De même, la moyenne des honoraires de l’agence HT a augmenté de 29 % par rapport aux trois premiers mois de l’année. Ce constat s’explique notamment par un nombre plus faible de terrains vendus au deuxième trimestre. Enfin, près de la moitié des ventes réalisées sur cette période concernaient des biens de plus de 150 000 euros.

« Au premier trimestre, nous observions une dispersion assez forte entre des biens de petites valeurs et des biens de valeur moyenne. Sur le second trimestre, l’activité s’est davantage focalisée sur la résidence principale », explique Sylvain Casters, fondateur et président de Proprietes-privees.com.

Ce baromètre prouve à nouveau l’existence d’une corrélation positive entre la durée de mise en vente d’un bien et la baisse de son prix. Il apparaît donc essentiel d’évaluer correctement un bien pour garantir sa vente au juste prix.

« Le constat concernant le pourcentage de baisse de prix reste en effet cohérent. Au-delà de 180 jours de mise en vente, s’il n’y a pas une baisse substantielle du prix initial du mandat, le bien ne se vend pas. Le marché de l’immobilier ne fait plus de cadeau. Il est donc impératif de rappeler aux particuliers que, pour vendre dans des délais corrects, l’estimation du bien doit nécessairement être réalisée de façon professionnelle. Il est autrement utopique de croire qu’un bien pourra quand même se vendre s’il n’est pas au prix fixé par le marché », conclut Sylvain Casters.


Pages : «« « ... 45 46 47 48 49 ... » »»






Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com

Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor






Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com

Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor