Loading...

Actualités de Redaction

Depuis quelques jours, la Fnaim, Century 21 et Guy Hoquet laissent circuler des informations concernant l'éventuelle création d'un portail immobilier reprenant leurs annonces. Compte tenu de l'hégémonie toujours plus grande des deux leaders LeBonCoin et SeLoger, personne n'est dupe, le projet est surtout de faire plier ces deux portails pour que les tarifs de diffusion des annonces soient revus à la baisse. Mais si les initiateurs de ce projet devaient aller plus loin, ils ne

devront se souvenir de précédents projets identiques qui se sont soldés par... des échecs.


Dans d'autres pays ou secteurs d'activité, comme l'automobile, le constat est le même : difficile de faire collaborer des concurrents dont les intérêts sont différents, parfois même opposés. Les réseaux de mandataires sont très placés pour le savoir : le règlement interne du fichier commun des agences (AMEPI) leur interdit, de fait, l'adhésion à cette organisation et ils sont encore ouvertement et injustement critiqués par certains dirigeants de réseaux d'agences. Dans ce contexte, comment imaginer que les annonces des réseaux de mandataires soient diffusées sur ce portail ?

Peut-on se passer d'un "tiers de confiance" qui trancherait en cas de conflit ?


Au début des années 2000, plusieurs réseaux ont connu un échec retentissant avec un projet similaire, échec qui a aussi renforcé la division en deux fichiers communs nationaux... Un non-sens total que la profession a mis 10 ans à résoudre.


Même motif, même punition !

Si un portail immobilier devait se créer sans les réseaux de mandataires, un deuxième portail avec les annonces de ces derniers risquerait de voir le jour. Au regard de la croissance des parts de marché des mandataires, la profession sera, une fois de plus, divisée en deux camps. L'anarchie ainsi créée serait alors le terreau idéal pour renforcer le marché du PAP et... la position de dominante de SeLoger et du BonCoin.


L'ensemble des professionnels doivent être unis, les réseaux de mandataires sont une réalité, ils doivent (enfin) être pris en compte par les autres acteurs de la profession : réseaux d'agences, syndicats professionnels, CNTGI. En effet, au même titre que l'exclusion des réseaux de mandataires dans les discussions du Conseil National de la Transaction et de la Gestion Immobilières (CNTGI), l'exclusion d'un projet de portail des réseaux de mandataires serait une grave erreur, lourde de conséquences pour l'ensemble de la profession. Malgré la période de l'année, souhaitons que les réseaux ne croient pas (trop) au Père Noël et qu'ils reviennent rapidement au rationnel !

CG

Le groupe Artémis, a décidé d'élargir sa présence dans le métier, après le rachat de Capifrance et OptimHome en 2011, la création du courtier en financement "La Centrale de Financement" et la reprise d'Immobilier-Neuf.com en 2012, c'est maintenant le site DRIMKI qui rejoint le pôle immobilier de la holding de la famille Pinault. Avec 50 000 estimations réalisées par mois, le groupe Artémis va bénéficier d'une source de prospection unique.

"Plus que jamais", déclarent Olivier Colcombet et Jacques Daboudet, dirigeants d’OptimHome et Capifrance, "Nous sommes convaincus que l’avenir de notre métier repose à la fois sur la proximité de nos agents de terrain avec leurs clients, et sur notre capacité à utiliser au mieux les outils numériques pour renforcer notre valeur ajoutée. C’est pourquoi l’acquisition de Drimki s’est imposée comme une évidence". Cette évolution du paysage de l'internet immobilier est importante car elle arrive après la reprise de Paradissimmo (Autre site d'estimation en ligne) par Propriétés privées, les réseaux de mandataires sont en train d'entrer dans une troisième phase de l'internet dans l'immobilier beaucoup plus vite que les grands réseaux d'agences, celle de la prospection online.

En effet, au début des années 2000 les acheteurs se sont progressivement orientés vers le net pour leurs recherches et prises de contacts. Depuis 5 ans, grace aux outils multimédias, la profession à mis en place des systèmes de management distants qui ont permis à des milliers de mandataires de travailler depuis chez eux. Aujourd'hui, ce sont les vendeurs qui utilisent de plus en plus le web pour trouver les informations nécessaires à la mise en vente : Estimation, cadre légal, choix du professionnel...

Certains diront que les estimations du terrain restent les meilleurs, en oubliant qu'il s'agit de contacts qu'ils n'auront plus sur le terrain, d'autres diront que les délais sont longs entre l'estimation et la vente effective... Ils y avaient aussi des professionnels (aujourd'hui portés disparus) qui rejetaient internet au début des années 2000, comme certains professionnels critiquent (avec de moins en moins de virulence !) les réseaux de mandataires.

Le succès de MeilleursAgents prouve également qu'internet est maintenant présent dans toute la chaine de travail des professionnels. Tout autant que votre relationnel terrain, la source "internet" pour la prospection de contacts vendeurs sera de plus en plus déterminante. Et nous parlons bien de source de contacts, car il ne suffit pas d'être présent, ou même puissant, pour savoir générer des contacts de vendeurs sur internet.

Au-delà de la notoriété du réseau et de sa taille, l'efficacité des outils internet de prospection et les règles de distribution des contact (notamment les règles financières) vont donc devenir des éléments décisifs du choix de votre réseau. Info-Mandataire vous donnera toutes les informations pour porter un jugement objectif.

CG

De nouveaux réseaux apparaissent régulièrement, certains ont le mérite d'innover. C'est le cas du réseau EV. En effet, en proposant 3 possibilités de statut, Conseiller, Manager ou Franchisé, le réseau d'Eric Vernin multiplie ses chances de trouver des collaborateurs. Résultat : en quelques semaines déjà 32 mandataires recrutés et 5 agences franchisés : Kingersheim, Valence, Veauche, Fréjus et Bons en chablais.


Le Réseau EV  RECRUTE dans 2 domaines : Immobilier d’habitation et Immobilier d’entreprise et n'impose pas de pack, ni de droit d’entrée. Dans chaque domaine, il y a 3 métiers possibles :

- Conseiller (personne de terrain) => rémunération progressive

- Manager (terrain + encadrement) => rémunération de 20% sur le  chiffre d’affaires de l’équipe

- Franchisé (avoir son agence)

  

Plus d'Infos : retrouver l'annonce du réseau EV




Toute la Franchise partenaire d'Immobilier 2.0


Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor

Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com




Toute la Franchise partenaire d'Immobilier 2.0


Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor

Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com