Loading...

Actualités de Redaction

Trouver un diagnostiqueur réactif et professionnel n'est pas toujours aisé, surtout pour un mandataire qui n'a pas forcément le temps de tous les rencontrer.

 

Info-Mandataire vous propose, avec son partenaire DEFIM un partenariat qui vous fera bénéficier des meilleurs services et plus encore....

 

En effet, DEFIM s'efforce de faciliter la vie de vos clients en les conseillant, alors si vous aussi souhaitez profiter des services d'un réseau de Diagnostiqueurs en plein développement, contactez le centre le plus proche

Vous êtes mandataire immobilier sur l'agglomération Lyonnaise, mais vous aimeriez avoir plus de moyens, de notoriété et de collaboration avec d'autres professionnels expérimentés pour développer votre activité tout en conservant votre indépendance ?

La régie des Célestins souhaite s'entourer de professionnels responsables et ambitieux pour construire un projet commun sur le long terme. Une collaboration gagnant / gagnant qui vous fera bénéficier de :



  • La notoriété et le relationnel d'une régie installée depuis plus de 45 ans & membre de la FNAIM
  • Le fichier commun du SIA & Les mandats de MeilleursAgents.com
  • Un système de rémunération motivant avec un intéressement sur l'activité de gestion
  • Tous les meilleurs supports publicitaires : SeLoger, Logic, LeBonCoin...
  • L'accompagnement et les conseils de dirigeants reconnus dans la profession Lyonnaise
  • Des perspectives d'évolution comme la création d'agence en association...

 

Alors, cumuler les avantages de l'indépendance avec ces moyens sans équivalent dans un réseau de mandataires vous intéresse ?

 

Contactez nous : REGIE DES CELESTINS – Mme Cécile ROLLET-COLOMBAT

06.19.58.60.08 ou: c.colombat@regie-des-celestins.com

Pour la première fois depuis longtemps, les chiffres publiés par la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) sont positifs avec une croissance des ventes de logements neufs de 10,4 % sur un an, mais surtout en très forte augmentation (+ 59,4 %) des acquisitions par des investisseurs particuliers. L'impact de la loi Pinel, qui remplace la loi Duflot trop contraignante, se fait sentir dans les résultats « La première partie du plan annoncé le 29 août dernier commence à produire des effets qui restaurent la confiance des acheteurs et doivent permettre la mise en chantier de plus de logements dans les prochains mois », a commenté François Payelle, le président de la FPI.


Même si de nombreux investisseurs attendaient une nouvelle loi pour concrétiser leurs investissements, on peut être optimiste. En effet, les nouvelles conditions semblent être très appréciées par les investisseurs, notamment la possibilité offerte de louer à ses parents ou enfants. Les promoteurs envisagent donc de lancer de nouveaux programmes respectant les contraintes de cette loi, indiscutablement, cette embellie de l'immobilier neuf représente une opportunité pour les mandataires immobilier.... sous réserve d'avoir les bons mandats de commercialisation !


Chez REZOXIMO, l'immobilier neuf est une activité proposée aux mandataires du réseau qui le souhaitent avec des dizaines de programmes à commercialiser chez les plus grands promoteurs nationaux (en savoir plus : www.rezoximoneuf.com). 


Contacter le réseau des pros pour bénéficier de cette opportunité !

Quel a été votre parcours professionnel jusque là ?

J’ai fait la plus grande partie de ma carrière professionnelle au sein de l'armée de l'air française. Durant 26 ans, j'ai été pilote de chasse pour finir mon parcours militaire au grade de colonel. Ces années militaires m'ont valu d'être nommé Chevalier de La Légion d'Honneur. Lorsque j'ai pris ma retraite, en 2008, je me suis accordé une année sabbatique et j'en ai profité pour partir seul à Tombouctou en 4x4. A mon retour, et après toutes ces années de nomadisme du fait de mon travail, j'ai aspiré à une vie plus tranquille, une vie sédentaire. Je suis désormais installé à Lyon dans la région Rhône-Alpes. En 2010, je me suis reconverti et je suis devenu conseiller commercial dans l'automobile jusqu'en 2014.À la suite de cela , j'ai participé, pendant plusieurs mois, à l’activité du centre d'appel que dirige ma compagne. Aujourd'hui, je contribue surtout au bon fonctionnement du matériel informatique de la société et j'ai, en parallèle, eu envie de me lancer dans l'écriture d'un roman sur le thème des relations humaines, un sujet qui m’a toujours passionné.


Pourquoi vous êtes-vous dirigé vers l'immobilier ? Et pourquoi avec Swixim ?

A l'heure actuelle, il me paraît très difficile de trouver une branche professionnelle dans laquelle tout est facile et où il n'y a pas de concurrence. Pourtant, j'ai une amie qui est dans le secteur de l'immobilier et qui m'a vanté les mérites du métier. J'ai donc commencé à réfléchir à l'éventualité de rejoindre un réseau immobilier. Il y a quelque temps, et de manière fortuite, ma compagne a reçu une publicité de la part d'un réseau immobilier à laquelle je me suis intéressé, mais en creusant un peu je n'ai pas vraiment été convaincu par le concept. Quelque temps plus tard, nous avons trouvé un autre mail, mais de la part de Swixim cette fois. Le site donnait une impression de sérieux et de rigueur que je n’avais pas ressentie pour le précédent et cela m'a donné envie d'aller y jeter un coup d'oeil. Il est vrai que j'ai aussi été interpellé par le nom de l'enseigne car j'ai la double nationalité franco-suisse. Je n’avais pas d’appréhension particulière pour cette réorientation dans la mesure où il me paraissait y avoir des similitudes entre la vente d'automobiles et la vente de biens immobiliers. Je souhaitais également décrocher un emploi avec des horaires flexibles car j'ai deux enfants à charge de 10 ans et 12 ans . Le statut d'indépendant me semblait donc être le meilleur compromis pour pouvoir dégager du temps libre et m'occuper d'eux. J'ai contacté Pierre-Marie Caminati qui s'est rendu tout de suite disponible pour me rencontrer. A la suite de cela, j'ai suivi la formation à Carouge. Une formation dense avec des intervenants remarquables. Et je sais de quoi je parle car je suis habitué à ce genre de stage. J'ai beaucoup aimé la partie sur la photo car c'est un domaine que je ne connaissais pas encore. Je trouve très pertinent de vouloir valoriser un bien grâce à des visuels de qualité. J'ai d'ailleurs acheté le matériel conseillé. 


Comment se passent vos débuts au sein du réseau Swixim ? 

J'ai commencé à travailler sur Caluire une banlieue attenante à la ville de Lyon, un quartier que je connais bien car j'y ai grandi. Avec 41 000 habitants, je pense que Caluire est un secteur suffisant pour débuter. J'ai pris mes fonctions début avril et depuis j'ai décroché 4 mandats en quinze jours et j'en ai 6 autres potentiels à rentrer. Je projette de dégager au moins 30 000 € de revenus par an avec cette activité. Malgré une forte concurrence, j'espère me démarquer en misant sur l'aspect international du réseau, qui apporte une plus value, et en publiant les annonces des biens en français mais aussi en anglais. Mon expérience chez Swixim est un challenge comme un autre. En général, quand je fais les choses, j'essaie de les faire correctement. Si tout se déroule comme je le souhaite, nous projetons avec ma compagne, qui a dirigé une agence immobilière il y a une vingtaine d'années, de monter une franchise Swixim. 

Développer la gestion locative pour un mandataire offre plusieurs avantages, diversification des sources de revenus, conserver des clients investisseurs après l'achat, développer son relationnel... Le tout, sans charge administrative importante grace à notre partenaire Ma Gestion Locative.


Mais comment s'organiser ?

Quelles sont les méthodes qui fonctionnent ?


Afin de répondre à ces deux interrogations, Ma Gestion Locative a réalisé une synthèse des solutions mises en oeuvre par ses partenaires les plus performants :


- Systématiser la recherche de biens : Les clients ne savent pas forcément que vous pouvez proposer un service de location et gestion, ils seront donc peu nombreux à vous faire part de leur besoin. Il est indispensable d'en parler lorsque vous vous présentez à vos clients vendeurs et acheteurs. Ainsi, si vous utilisez un book papier ou informatique, n'oubliez pas d'avoir une page présentant ce service. De même, vous pouvez organiser des actions de prospection en pige ou boîtage, vous serrez surpris par le nombre de propriétaires en attente d'un bon conseiller...


- Proposer plusieurs biens complémentaires : Comme pour la vente, la comparaison aide fortement à la prise de décision. Essayer de prospecter de façon à pouvoir proposer plusieurs biens dans une même gamme de prix et sur un même secteur. Avec le partenariat MA Gestion Locative, la partie administrative sera très peu chronophage... développez votre offre !


- Conserver le contact : Trouver un nouveau client nécessite beaucoup de travail. L'avantage avec un propriétaire, c'est que ce travail ne sera jamais perdu, dans 2 ou 3 ans il cherchera un nouveau locataire ou ... vendra son bien. Intégrez donc dans votre base de données ces propriétaires et relancez-les régulièrement par mail ou plus généralement, lors de vos diverses actions publicitaires.


Vous souhaitez proposer la gestion location à vos clients ? Devenez partenaire de Ma Gestion Locative dès aujourd’hui

Info-Mandataire est toujours en recherche des initiatives intéressantes de réseaux de mandataires ou partenaires. Cette recherche est réalisée pour vous permettre d'améliorer vos résultats, divers partenariats ont d'ailleurs été mis en place depuis quelques mois dans cet objectif.


Mais, nous sommes également à l'écoute des réussites des mandataires immobilier pour vous faire partager leurs réussites. Dans cette logique le réseau Propriétés Privées vient d'avoir une initiative intéressante : la création d'un ouvrage qui recense les 10 clefs qui ont fait réussir les meilleurs négociateurs de leur réseau.


Pragmatique et précise, cette la lecture de cette synthèse vous donnera quelques orientations intéressantes...

Depuis le 21 Avril dernier, Google applique un nouvel algorithme qui a pour objectif de classifier les résultats de recherche sur un mobile en fonction de l'adaptation des sites aux supports mobile. Ainsi, les sites qui ne proposent pas une lecture aisée sur un smartphone ou une tablette vont être rétrogradés, les premiers effets se font d'ailleurs déjà sentir. 


Info-Mandataire a profité de sa nouvelle version pour passer un mode Responsive Design (Solution technique permettant la lecture sous divers types de terminaux), d'autres comme Noovimo ont opté pour une version dédiée aux supports mobiles en plus de la version classique de leur site internet (Site mobile Noovimo). Noovimo montre là son orientation "innovation" en proposant un support qui offrira non seulement un confort de consultation pour ses internautes, mais aussi un argument commercial pour ses mandataires qui vont ainsi bénéficier d'une meilleure visibilité de leurs annonces sur les supports mobiles. Ce nouvel algorithme Google va accélérer le développement du mobile qui progresse déjà très vite (100% de croissance en 2013 pour les annonces immobilières) et favoriser les réseaux qui ont intégré cette technologie, mais pas seulement...


La consultation sur un mobile ne déroule pas de la même manière que sur un PC, la visualisation d'images, la lecture d'un article sont plus rapides car moins visibles. Même si l'on peut zoomer, la visualisation d'une photo d'un jardin de 2 hectares sera toujours difficile sur un téléphone ! Les photos proposées en priorité (rarement plus de 3 sont visualisées sur smartphone) ainsi que la qualité du texte descriptif (difficile de bien décrire en peu de mots) vont être encore plus déterminants car la meilleure technologie ne sert à rien sans contact acquéreur !


Info-Mandataire.com partenaire du SYREMI (Syndicat des réseaux de mandataires immobilier)

Le SYREMI (Syndicat des réseaux de mandataires en immobilier) fédère aujourd'hui 16 réseaux, son but est de les accompagner dans leur politque de professionalisation et développement économique. Mais le SYREMI assure aussi un rôle prépondérant dans l'affirmation du modèle économique des réseaux de mandataires, notamment auprès des pouvoirs publics. Son Président, Jean Lavaupot à accepté de répondre à nos questions et nous présente le syndicat des réseaux de mandataires en immobilier, mais aussi sa perception des évolutions en cours dans la profession de la transaction immobilière.

 

 

Pour compléter cette interview, le Président du SYREMI a souhaité revenir sur des chiffres d'affaires de mandataires évoqués dans les publicités de recrutement de certains réseaux.


Jean Lavaupot : Les réseaux adhérents au SYREMI s’interdisent certaines pratiques, notamment faire parler les chiffres en prenant des données d'origine multiples et les manipulant à son profit. Un réseau (Hors SYREMI) a récemment fait une campagne publicitaire en divisant le chiffre de son réseau de l’année N moins un et demi par le nombre de mandataires au jour J. Ce réseau étant en baisse d'effectif, ce calcul a énormément majoré le résultat par mandataire. De plus, ce réseau compare les résultats par mandataire avec des réseaux qui sont en forte progression d’effectif et qui affichent par conséquent un CA par mandataire faible du fait de ce système de calcul erroné.

 

Comment expliquer que sur une même période et sur un même territoire, entre 2 réseaux concurrents, l’un fasse 6 fois plus de chiffres ?
Au pire 5 à 10 % de différence éventuellement, mais sûrement pas fois 6 !
Les réseaux responsables de ce genre de pratique se discréditent car au final, personne n’est dupe.

Les candidats qui souhaitent avoir des informations fiables peuvent en trouver sur divers supports et notamment observer la progression de chiffres d’affaires sur societe.com entre 2 réseaux par exemple ; comme dans le cas ci-dessous :

Et là, c’est imparable car la publication fiscale est validée par expert comptable et commissaire aux comptes.

L’Ile de Beauté propose le taux de crédit le plus bas sur 25 ans, à 2,16%, soit 34 points de moins que les 5 régions les plus chères (2,50%). Certes, elle est moins bien classée sur les autres durées, étant l’une des rares régions au-dessus de 2% sur 20 ans.


Les régions les moins chères. Provence-Alpes-Côte d’Azur et Rhône-Alpes occupent la pole-position avec 1,30% sur 10 ans, 1,50% sur 15 ans et 1,70% sur 20 ans. On a presque du mal à imaginer que ce sont des taux fixes ! Poitou-Charentes, Limousin, Ile-de-France et Aquitaine suivent de près. Sur 20 ans, seules trois régions atteignent ou dépassent les 2% : Midi-Pyrénées, Corse et la Réunion.


Les régions les plus chères. La Normandie, Haute et Basse, le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie sont relayés en queue de peloton, juste devant l’Ile de la Réunion. Son bon score sur 25 ans lui ouvre toutefois quelques espoirs. C’est par le jeu de la concurrence que l’Ile de l’Océan Indien pourra offrir des taux plus compétitifs. L’ouverture d’une nouvelle agence CAFPI à Saint-André y contribuera.



Comment avez vous rejoint l'immobilier et plus particulièrement le réseau Swixim ?

Je me suis dirigé vers le monde de l'immobilier il y a une dizaine d'années. Ce n'était, à la base, pas mon corps de métier puisque j'ai travaillé dans le domaine du sport pendant un long moment. En 2010, j'ai pris un virage à 180 degrés dans ma carrière professionnelle en devenant négociateur indépendant à Annecy (Haute Savoie) pour un important groupe immobilier. J'y ai fait mes armes pendant 3 ans et je me suis constitué un réseau. J'ai connu Swixim par le biais d'une campagne d'emailing communément utilisée par les réseaux immobiliers. En me renseignant, j'ai pu découvrir une politique de challenge, propre à la marque, qui a tout de suite retenu mon attention. J'ai décidé de rejoindre le groupe en avril 2013. Cela fait donc presque 2 ans que je collabore avec l'enseigne et que je m'occupe du moyen gamme sur le domaine du Mont-Blanc.


Comment se passe votre travail au sein du réseau ?

Dans la région où je suis établi le métier n'est pas facile car nous sommes tributaires des saisons et de ce fait de l'activité qui fluctue selon les mois. Il est donc nécessaire de trouver un réel équilibre entre les périodes denses et celles plus creuses. Malgré cela, je suis plutôt très satisfait car mon chiffre d'affaires est en croissance et a même progressé d'environ 50 % entre 2013 et 2014. Lorsque j'estimerai que ce sera le moment opportun , j'ai d'ailleurs l'ambition de monter une franchise dans le futur.


Quels sont, selon vous, les atouts de Swixim ?

Ce qui me plaît en premier lieu c'est de collaborer avec Swixim en tant qu'indépendant. Les outils mis en place par le réseau permettent en effet de gérer son activité assez facilement. Même s'il faut démarcher sans cesse et se heurter à une concurrence féroce, le statut d'indépendant confère une souplesse dans le travail et dans la gestion de planning. En tant qu'indépendants, nous bénéficions donc d'une certaine liberté dans notre profession mais nous sommes à la fois épaulés par la direction avec un suivi mis en place tous les trimestres. Ce qui joue également en notre faveur c'est le côté rassurant de la marque Swixim. Pour nos clients, l'image de la Suisse, et de ce fait celle du réseau, renvoie aux notions de qualité et de sécurité.

Pages : «« « ... 26 27 28 29 30 ... » »»






Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com

Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor






Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com

Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor