Loading...

Actualités de admin

Article publié sur http://www.france24.com

Info-Mandataire soutien aussi les poussins !

 

Des auto-entrepreneurs, regroupés dans le collectif les "Poussins", s'opposent à un projet de réforme de leur statut. À l'instar du mouvement des "Pigeons" sur la fiscalité des entreprises, ils espèrent faire reculer le gouvernement.


Les "Poussins" seront-ils aussi efficaces que les "Pigeons", ce mouvement de chefs d'entreprises qui avait obtenu, en octobre 2012, grâce à une virulente campagne sur le Net, que le gouvernement édulcore son projet de réforme sur la fiscalité des entreprises ?

Cette fois, ce sont des auto-entrepreneurs qui ont mis en place un collectif d'e-volatiles pour s'opposer à un projet de réforme de leur statut. Ils sont opposés au principe d'une limitation dans le temps de leur régime juridique tel qu'il a été proposé par la ministre de l'Artisanat, Sylvia Pinel, le 23 mai. Cette dernière voudrait qu'après une période de un à cinq ans, l'auto-entrepreneur soit incité à créer une entreprise "plus classique", pérenne et créatrice d'emplois.

Une idée qui, depuis plusieurs jours, hérisse les plumes de l'Union des auto-entrepreneurs (UAE) et de la Fédération des auto-entrepreneurs (Fedae), autoproclamés "Poussins". Leur fronde a d'ores et déjà réussi à créer un flottement certain dans le discours gouvernemental.


Le bâtiment, seul secteur concerné ?

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a, ainsi, en partie désavoué sa ministre lors d'un déplacement en Ardèche vendredi 31 mai. Il a souligné que le nouveau régime serait limité dans le secteur du bâtiment, car les auto-entrepreneurs y feraient une concurrence "qui peut s'avérer inacceptable" aux artisans. Pour les autres, "il faut qu'ils soient rassurés, qu'ils soient sécurisés, c'est le message que j'annonce. Il n'y a pas d'inquiétude à avoir", a-t-il affirmé.

Une mise au point qui n'a pas suffi à Sylvia Pinel. La ministre a en effet répété, dimanche, à l'agence de presse française AFP, que son projet ne s'appliquerait pas uniquement au bâtiment. Elle a cité d'autres exemples, comme la coiffure ou la "réparation automobile", en précisant que la liste n'était pas exhaustive.

Un nouveau différend au sein de l'équipe gouvernementale ? Pierre Moscovici, ministre de l'Économie, a tenté de siffler la fin des divergences, ce lundi, en assurant qu'il "n'y pas de cacophonie". Pour lui, "les arbitrages seront rendus par le Premier ministre dans la deuxième partie du mois de juin".

C'était juste avant la mise en ligne de cette nouvelle version... Certaines fonctionalités étaient annoncées

 

Info-mandataire : un réseau social dédié
aux mandataires immobiliers

 

Créé il y a un peu plus d’un an, le site Info-mandataire répond à un double objectif : offrir des opportunités d’emplois aux futurs mandataires et accompagner les opérationnels déjà en poste. En phase de développement, la plateforme pourrait bientôt s’adresser aux agents immobiliers.

C’est dans un segment d’activité en devenir que Christophe Guichard, fondateur d’Info-mandataire, a décidé d’investir. "Les réseaux de mandataires immobiliers sont actuellement les seuls à connaître une croissance forte. Ils ont prévu de recruter des milliers de membres ces prochaines années. De 7000 aujourd’hui, on devrait dénombrer 25 000 mandataires dans les dix années à venir", se réjouit-il. En lançant la plateforme il y a un an, Christophe Guichard souhaitait créer une communauté de mandataires et mettre en relation les réseaux avec les candidats potentiels. A l’heure du premier bilan, le fondateur semble satisfait. "Le site dénombre 1000 inscrits, au rythme de 100 nouveaux par mois, et génère une audience mensuelle de 3000 visiteurs."Pour l’heure, une trentaine de réseaux sont présents sur le site, notamment Propriétés Privées, 3G Immo Consultants et Rezoximo.

Un vivier de candidatures

Si les fonctionnalités propres aux réseaux sociaux sont encore peu exploitées, elles semblent correspondre aux attentes des professionnels inscrits sur le site. "Les mandataires peuvent échanger, via un forum, sur les aspects juridiques et financiers de leur métier et glaner des informations sur les réseaux qui cherchent à recruter", détaille Christophe Guichard. Fiscalité, actualisés juridiques, formations continues, prospection commerciale… De nombreuses thématiques inhérentes au métier sont en effet abordées. Les réseaux de mandataires ne sont pas en reste. "Ils peuvent se présenter via notre site et accéder à un vivier de candidatures", précise le fondateur.Moyennant un abonnement payant (environ 300 euros par mois), ces derniers peuvent également devenir annonceurs et valoriser leurs noms par le biais de pages de présentation et à l’occasion de newsletters et autres opérations d’emailing.

Les agents immobiliers, la prochaine cible ?

Pour accélérer la croissance du site, Christophe Guichard a deux projets dans les cartons. Le premier est d’optimiser le modèle économique de la plateforme. "Dès lors qu’il y aura plus de contenu sur le site et que les fonctionnalités seront plus poussées, les réseaux accepteront plus facilement de s’engager, sur le long terme, dans des contrats payants." Son deuxième objectif, plus ambitieux, est d’élargir son cœur de cible aux agents immobiliers. "Les mandataires, qui détiendront d’ici 5 à 10 ans, 20 % de parts de marché, représentent une concurrence difficile pour les agents immobiliers, qui voient leurs marges baisser. L’idéal serait de réussir à toucher les agences de taille moyenne dotées de deux ou trois points de vente et qui commencent à proposer à leurs salariés le statut de mandataire afin de mieux développer leur activité."

Par Aurélie Tachot

Après 5 mois d’existence officielle, City2Market fonctionne maintenant sur Smartphones et Tablettes, sous iPhone, iPad, Android mais également en anglais. Le service a su convaincre plusieurs réseaux immobiliers et présente aujourd’hui 5.000 biens sur toute la France, ce qui induit des zones de forte présence mais également des régions encore sous représentées. La densification de l’offre reste la priorité de C2M.

‘’Qu’y a-t-il de disponible autour de moi ?’’

Le service localise automatiquement le Smartphone et télécharge tous les biens disponibles dans un rayon de 100m à 3km, paramétrable, … La recherche peut s’effectuer également à partir d’une adresse précise ou tout simplement en utilisant le site internet www.city2market.com

Les Univers

La densification de l’offre C2M va également s’accompagner d’une segmentation des biens en adressant différents marchés, appelés Univers, tels que celui des professionnels, des étudiants, des séniors, desinvestisseurs …

City2Market permet de tester gratuitement le service pendant une période d’évaluation.

Vous voulez vérifier le prix de votre loyer ?
Être sûr de maximiser votre rendement locatif ?

La société DigitRE créé la première calculatrice de loyer en ligne et totalement gratuite. Après le lancement de Drimki.fr en 2007, le premier site d'estimation des prix de vente de l'immobilier, la société DigitRE innove à nouveau en créantcalcul-loyer.fr.

Le but est simple : estimer le loyer de n'importe quel appartement ou maison en France en moins d’une minute. Pour cela il suffit de renseigner l'adresse, le type de bien (appartement ou maison), la superficie totale et le nombre de pièces. Le moteur d'estimation calcule alors le prix du loyer (1).

L'outil permet aux investisseurs qui souhaiteraient acheter un bien pour le louer, d'en connaître sa rentabilité locative brute en pourcentage. Bonus: à l’affichage du résultat, une carte positionnant le bien immobilier à son adresse apparaît. Il vous suffit de déplacer le pointeur sur la carte pour que le moteur d'estimation recalcule automatiquement le loyer à cet endroit.

C'est donc la garantie en tant qu'investisseur, d'acheter et de louer au juste prix. Sur quoi reposent ces estimations ? 
• Des bases de données de portefeuilles de biens immobiliers en location. 
• 2 millions de références de prix immobiliers inventoriés 
• Des millions de données géographiques et économiques analysées en temps réel. 
• Plus de 500.000 annonces immobilières analysées tous les jours

(1) Le prix du loyer estimé n'inclut pas les charges, le moteur d'estimation fournit une fourchette de loyer.






Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com

Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor






Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com

Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor