Loading...

Actualités de sextantf

Créée en 2005 à Londres par 2 français, Brice Bonato et Matthieu Cany, la société Sextant Properties a su en moins de 10 ans s’imposer comme le leader sur le marché de l’immobilier à l’aide d’un réseau de conseillers immobiliers à la pointe de la technologie. Ils ont fait le pari de s’appuyer sur les codes anglo-saxons et de les transposer sur le marché français en septembre 2018. Une secret sauce gagnante qui leur permet de lever un million d’euros ! ... plus

Le problème actuel des indépendants est de devoir associer à la fois leur partie salariée et leur partie indépendante de leur carrière. 95 % des travailleurs indépendants qui partent à la retraite ont également été salariés à un moment de leur vie professionnelle. Cela vous concerne sûrement en tant que mandataires immobiliers. C’est pourquoi nous voulons vous apporter une réponse claire quant à la gestion de votre sécurité sociale.

Aujourd’hui, la retraite complémentaire de la partie salariée est gérée par l’Argic-Arrco et la partie indépendante est liquidée par le RSI (Régime Sociale des Indépendants). La multiplication des interlocuteurs rend le processus de suivi de dossier long et fastidieux.

En 2020, l’Assurance retraite sera le seul interlocuteur des travailleurs indépendants à la fois pour sa retraite de base et pour une partie de sa retraite complémentaire. Sa retraite complémentaire salariée restera, elle, du ressort de l’Agirc-Arrco. Les démarches des futurs retraités seront ainsi considérablement simplifiées. Cette simplification d’organisation permettra de surcroît de libérer du temps administratif pour le consacrer à l’amélioration la qualité du service rendu aux assurés en : réduisant les délais de traitement des dossiers, limitant le nombre de décisions provisoires qui entraînent des révisions du montant des pensions lors de la liquidation définitive, proposant de nouvelles offres de services en ligne adaptés aux carrières mixtes, offrant un réseau d’agences retraite plus dense.

Permettre d’obtenir la régularisation de sa carrière, le calcul de ses droits et les paiements de sa retraite de base encouragera le travail indépendant. En effet, les démarches sont souvent un frein à la transition du travail salarié au travail indépendant. Désormais, tous les assurés travailleurs indépendants auront comme interlocuteur unique la CPAM (Caisse Première d’Assurance Maladie) de leur lieu de résidence.

Pour résumer, cette simplification du système de sécurité sociale des indépendants se présente comme une bonne nouvelle pour vous, les mandataires. Vos démarches seront simplifiées et vous passerez moins de temps à régler des problèmes administratifs. Rendez-vous en 2020 !

A propos de Sextant :

SEXTANT FRANCE est une Agence Immobilière titulaire de la carte professionnelle n° CPI 7501 2018 000 037 419 délivrée par la Préfecture de Paris et dont le rayon d’action est national.

La société fait partie du groupe SEXTANT PROPERTIES créé en 2005 à Londres par 2 français, Brice Bonato et Matthieu Cany. Leur mission initiale était de promouvoir l’immobilier hexagonal auprès d’une clientèle anglo-saxonne via un réseau d’agents mandataires en immobilier. En moins de 10 ans, ils ont su s’imposer sur le marché anglo-saxon comme les leaders du concept et décident, de mettre leur expérience et leur passion au profit cette fois-ci, d’une clientèle française.

Pour plus d’informations : https://www.sextantfrance.fr


Ce mercredi 24 avril, le gouvernement français a rendu disponible les informations liées aux transactions immobilières. Cette base de données s’appellera « Demande de Valeur Foncière ». Si l’estimation des biens est rendue plus simple pour les particuliers, il n’en reste pas moins que le travail du conseiller immobilier est indispensable.

Les données immobilières chez nos voisins britanniques

Depuis le début des années 2000, au Royaume-Uni, les données liées aux transactions immobilières sont à la disposition des particuliers : prix de la dernière transaction, indice des prix nationaux, historique des transactions. Ces données sont mises à jour mensuellement, permettant une croissance saine de la base de données.

Les agences immobilières britanniques classiques ont intégré cette nouveauté à leur proposition commerciale. Des sites comme Rightmove.co.uk, Zoopla.co.uk proposent d’utiliser ces données pour vous aider dans vos recherches. Pour un bien donné, vous avez accès au prix de sa dernière vente, une estimation grossière de son prix actuel et une description sommaire de la propriété et son environnement Proposer une estimation grossière des biens d’un quartier donné permet au client d’être plus investi dans le processus de recherche d’un nouveau bien. Ainsi, lui permettre d’obtenir des informations basiques avant de contacter un agent immobilier enrichit la relation de confiance entre l’acheteur potentiel et son conseiller.

Quels changements pour les agents français ?

Si l’on se réfère au modèle britannique, le travail du conseiller immobilier ne sera pas soumis au changement. En effet, ces données n’apportent que des informations vagues et contextuelles au potentiel acheteur/vendeur. L’estimation des biens reste un axe important du travail de conseil. Si le client peut se renseigner en amont, l’agent possède une connaissance accrue du marché. Ainsi, l’affinage de son estimation est plus rapide et pointu. De plus, l’agent apporte un bagage commercial que ne possède un client potentiel. Son support marketing lui permet de proposer des biens potentiels dans le cas d’une acquisition ou de trouver des acheteurs potentiels dans le cas d’une vente.

Enfin, ces données ne remplaceront jamais l’expérience d’un agent immobilier. Les transactions réalisées au fil des années apportent du crédit aux estimations que vous réaliserez. Les données rendues accessibles par le gouvernement fonctionnent comme un cadastre mis à jour deux fois par an, en avril et en octobre. Cela ne permet uniquement d’avoir une vision globale de la situation actuelle des prix du logements dans un quartier. Ainsi, les conseillers immobiliers pourront toujours amener leur expertise pour proposer des estimations précises et contextualisées.

Une opportunité à saisir

La mise à disposition des données immobilières au public change finalement peu le travail de l’agent immobilier. Cela permettra aux clients d’avoir une représentation plus réelle d’un marché donné. C’est une opportunité pour les conseillers immobiliers de gagner du temps dans leur processus de vente ou d’achat d’un bien. En effet, faire face à un public plus avisé accélérera la démarche d’estimation immobilière et renforcera l’aspect conseil recherché chez un Agent immobilier


Grace à une caméra 360°, nous permettons aux futurs acquéreurs de visiter un bien sans sortir de chez eux.

Sextant a développé un outil à la fois simple et puissant pour permettre à chaque agent mandataire de réaliser lui-même la visite virtuelle de ses mandats.

Sextant VR, le site gratuit pour tous les mandataires du réseau Sextant qui permettra de booster vos biens sur internet.

Le bénéfice est double : Pour l’acheteur et pour l’agent.

  • L’acheteur n’a plus besoin de se déplacer dès la première visite et peut donc effectuer une présélection des biens qui lui correspondent vraiment avant de se déplacer.
  • L’agent quand à lui, évite des allers-retours inutiles. Un potentiel acheteur qui a vu votre visite virtuelle se déplacera car le bien est vraiment intéressant pour lui et répond déjà à un grand nombre de ses critères. Vous gagnez donc un temps précieux dans votre travail.

La visite virtuelle peut se faire sur un simple écran d’ordinateur, en passant d’une pièce à une autre avec un simple clique de souris, ou encore avec des lunettes de réalité virtuelle. Nous offrons d’ailleurs une paire de lunettes VR à chaque nouvel agent qui rejoint l’équipe Sextant.

De quoi présenter à vos clients le principe de la réalité virtuelle et les convaincre de passer par vous plutôt que par une autre agence immobilière.

Fort de sa dimension internationale et de son appétence pour les nouvelles technologies, Sextant s’impose comme un acteur majeur dans l’écosystème immobilier. Début mars, le réseau de mandataires lance sa nouvelle application d’aide à la facturation : Keros.

Keros vient compléter la sortie de MySextant, autre outil de gestion à la disposition des mandataires, développé entièrement par Sextant. Keros vient donc s’ajouter à l’éventail d’atouts déjà utilisés par les 135 agents présents dans le réseau Sextant : la pige SMS, l’extranet, les plans 3D…

Cette première version de Keros vient simplifier la vie des mandataires. Cet outil est un tableau de bord 2.0 de gestion des ventes. Il leur permettra d’éditer facilement leurs factures pour les notaires, de gérer l’historique de ventes, mais aussi d’expliciter le parrainage au sein du réseau. Un parrain peut suivre les ventes de son filleul et ainsi l’épauler dans ses débuts. Le flux d’actualité au sein de l’équipe permet de s’échanger des conseils et de souder les liens entre les membres. Un système de concours et de suivi des meilleurs vendeurs encouragera les mandataires à réaliser plus de ventes.

Keros a été développé en collaboration avec le réseau déjà existant. 10 mandataires béta-testeurs étaient impliqués dans le processus de création de l’application, permettant à tout le monde de mieux comprendre quelles étaient les enjeux majeurs et les points à améliorer. Des évolutions sont à prévoir et sont déjà étudiées par l’équipe de développement.

Instauré le 1er janvier 2019, la loi Denormandie est un dispositif fiscal lié à l’investissement locatif dans l’immobilier ancien. Il fait suite à la loi Pinel, mis en place en 2015 par la loi des finances. A long-terme, l’objectif est de favoriser l’investissement locatif dans les centres-villes où l’ancien se dégrade. Les villes cibles de ce dispositif sont des villes de taille moyenne, qui se dégradent au fil du temps. 

 

Qui est la cible ? 

Il faut avoir acquis un logement ancien et avoir pour objectif de le mettre rapidement en location. L’acquéreur devra s’occuper des travaux à hauteur de 25% de l’opération totale, c’est-à-dire travaux, frais de notaires et frais d’acquisition compris. De plus, le logement devra faire parti des 222 villes éligibles au dispositif Denormandie. Vous pouvez retrouver ces villes sur le site cohesion-gouv.territoires.fr. 

 

Quelles sont les conditions de d’application du dispositif ? 

Le logement doit être loué non-meublé, comme une résidence principale. Cependant, cela doit respecter un plafond de loyer et un plafond de ressources. Les plafonds sont calculés en fonction de la zone du logement en France et dans la ville elle-même. Pour les ressources, la composition du loyer est aussi prise en compte. 

Les travaux de rénovations devront soit améliorer la performance énergétique du logement d’au moins 30%, soit représenter 2 types de travaux sur 5 parmi lesquels : isolation des combles, changement de chaudière, isolation des murs, isolation des fenêtres, changement de production d’eau chaude. 

 

Quels sont les avantages de ce dispositif ? 

Les avantages fiscaux varient selon la durée de location de votre logement : 

    • Réduction d’impôt de 21% du prix du bien pour une période de location de 12 ans (9 + 3 prolongés) 
  • Réduction d’impôt de 18% du prix du bien pour une période de location de 9 ans 
  • Réduction d’impôt de 12% du prix du bien pour une période de location de 6 ans 

L’avantage fiscal est plafonné à un investissement maximum de 300 000€ et de 2 investissements par an. Ainsi, la réduction d’impôt peut s’élever jusqu’à 63 000€/an. 

De plus, les 222 villes sont souvent des villes de taille moyenne, où la demande locative est très forte. La variété des biens locatifs permet à chacun d’investir selon ses objectifs : du studio étudiant au grand appartement. 

 

Conseils vis-à-vis de ce dispositif 

Investissez dans une région que vous connaissez. Les villes éligibles au programme Denormandie sont de taille moyenne et ainsi ne disposent pas d’une réputation nationale. Il est important de bien connaître la région et ses environs pour éviter d’investir inutilement (exemple : investir dans un logement étudiant alors qu’il n’y a pas d’universités aux alentours). De plus, le principe du dispositif étant de rénover des logements d’immobilier ancien, il est préférable d’acheter aux alentours de sa résidence principale. Il sera plus aisé d’intervenir en cas de difficultés rencontrées pendant les travaux. Le contact avec les potentiels artisans locaux sera plus évident. 

Parmi les villes à privilégiés, on peut citer Mulhouse, Melun, Bastia, Besançon ou encore Cognac.


Découvrez un bien unique, jamais encore mis en vente. Sextant vous propose le premier appartement sous-marin ! Situé dans la Seine, entre les quais de Bourbon et de l’Hôtel de Ville, ce bien vous ravira par son originalité et ses prestations tout à fait uniques. Ce lieu, chargé d’histoire, fut gardé secret des siècles durant. Aujourd’hui, Sextant vous propose d’en faire votre futur acquisition.


Son accès se fait par bateau, fourni avec l’appartement. Il vous suffira de naviguer jusqu’au lieu indiqué, puis de descendre par un sas hermétique. Vous arriverez dans votre propriété sec et heureux de découvrir ce bien unique. Cet appartement de 85m² vous ravira par la diversité des pièces et des ambiances. L’entrée vous mènera directement dans un salon dégagée et décorée avec goût, ouvert sur une salle à manger. S’en suit une cuisine équipée et aménagée, où vous pourrez préparer vos mets. Deux chambres vous permettront de vous reposer. Dans chacun d’elle, vous trouverez une salle de bains, avec double vasque. Une dernière pièce vous permettra d’aménager un bureau, une bibliothèque ou une salle de jeux pour vos enfants. Des capsules seront à disposition pour déployer une terrasse artificielle. Ainsi, vous pourrez profiter des fonds marins et du calme régnant.


Suite de l'article

Si l’immobilier français s’est bien porté sur les dernières années, c’est en partie grâce à l’apport de la vente de propriétés de luxe. 2017 fût une belle année, mais 2018 fût encore meilleure sur le plan comptable. Bien que le budget moyen alloué par les clients observa un certain recul, il n’en reste pas moins que ce marché est toujours lucratif. 2019 s’annonce encore une fois comme une année prolifique pour le marché de l’immobilier prestige. Intéressons-nous aux tendances de l’immobilier de luxe pour 2019. 


En France, les prix risquent de continuer à augmenter. Si la hausse était de 10% l’année dernière, elle devrait légèrement se ralentir cette année. Il faudra s’attendre à une croissance d’environ 5% pour cette année 2019. Ces chiffres paraissent impressionnants, cependant il faut les mettre en perspective avec les importantes baisses du début des années 2010. Sur la Côte d’Azur, le marché de la vente ou de la location de propriétés de prestige reste très actif. Des villes comme Cannes ou Mougins participent à cette dynamique grâce à leur emplacement et les prix abordables. Des potentiels acheteurs venant d’Europe du Nord s’intéressent de plus en plus à des villas sur la Côte d’Azur.


La France redevient une destination privilégiée pour les investisseurs étrangers. Les années précédentes favorisaient des villes comme New York, Londres, Genève. Cependant, Paris reprend place dans le haut du classement grâce à un contexte international favorable. La situation floue autour du Brexit et des futures mesures fiscales au Royaume-Uni freine grandement la clientèle étrangère. Les investisseurs du Moyen-Orient auraient tendance à désormais privilégier Paris à Londres. Pendant ce temps-là, New York peine à écouler ses stocks de logements neufs dans le quartier de Hell’s Kitchen, Manhattan. Le rythme plus lent du marché de l’immobilier de luxe immobilise quelque peu l’activité New-Yorkaise. Pour 2019, le concurrent principal de Paris semble être Genève. La ville suisse pourrait profiter des clients britanniques hésitants face au Brexit. Un accord économique entre la Suisse et l’Union Européenne pourrait entériner Genève comme l’une des villes les plus prisées par la clientèle de luxe.


2019 se présente donc comme une année prolifique pour le secteur de l’immobilier de luxe. La France se repositionne comme l’un des pays phare des propriétés prestige, notamment grâce à Paris. 


Vous pouvez lire cet article en intégralité sur notre site dédié aux mandataires et professionnels de l'imobilier !

Le permis de construire est chose courante; en effet, il est obligatoire pour toute nouvelle construction d’une certaine importance. Il s’agit de vérifier que cette démarche respecte les dispositions législatives et administratives en matière d’urbanisme.

Concrètement, le permis de construire est donc nécessaire pour toute construction de plus de 20m² (pour une surface hors oeuvre brute) ou lorsque la destination d’un bâtiment change, énumérée dans le Code de l’urbanisme aux articles R421-1 et suivants.

Le propriétaire d’une maison individuelle doit faire une demande à la mairie sous forme de formulaire type en quatre exemplaires : le Cerfa n°13406*01  pour une «demande de permis de construire pour une maison individuelle et / ou ses annexes comprenant ou non des démolitions». Un certain nombre de documents sont nécessaires pour compléter ce dossier, comme en disposent les articles R431-7 à R431-10 du Code de l’urbanisme.

Il faut faire attention aux cas particuliers des monuments classés qui supposent un exemplaire supplémentaire, des constructions au coeur d’un parc national qui nécessitent alors deux exemplaires supplémentaires. en revanche, les cas de démolition entrant dans le cadre de ce permis de construire ne nécessitent pas un permis de démolir.

Notez enfin que le propriétaire voulant construire ou agrandir un bâtiment pour une surface inférieure ou égale à 150m² n’a pas besoin obligatoirement de la présence d’un architecte.

Une fois le dossier complet et déposé en mairie, cette dernière délivre un récépissé mentionnant la date de dépôt du dossier ainsi qu’un numéro.

Le délai d’instruction de la demande est de deux mois à compter de la réception du dossier complet pour une maison individuelle et de trois mois pour les autres projets. Un affichage en mairie est prévu les quinze premiers jours. Si le propriétaire ne reçoit rien de la part de la mairie pendant cette durée de deux mois, le permis de construire est alors autorisé tacitement. La décision du permis de construire ou non est ensuite affiché à la mairie pour une durée de deux mois, ainsi que sur le lieu du chantier pour une visibilité optimale pendant ce délai mais également durant toute la durée des travaux.

Avant de commencer les travaux, il faut encore faut adresser une déclaration d’ouverture de chantier à la mairie en trois exemplaires.

Il faut faire attention car le permis de construire à une validité de trois ans et si aucun travaux n’a été commencé pendant ce délai, ou que ces derniers sont interrompus volontairement pendant plus d’un an après ces trois ans, le permis de construire devient caduc.

Il est possible de prolonger ce permis de construire en y faisant la demande en mairie en deux exemplaires (ou par lettre recommandée avec accusé réception) deux mois avant la fin de validité de ce permis. La mairie a deux mois pour donner une réponse à cette demande de prorogation, et sans manifestation de sa part, le permis de construire est alors prolongé d’une année supplémentaire. Il ne peut cependant être prorogé qu’une seule fois.

Qu’en est-il d’un permis de construire refusé ?

La mairie doit justifier son refus et mentionner non seulement les délais mais aussi les recours possibles. le propriétaire peut déposer un recours gracieux auprès de la mairie, adresser une demande auprès d’une entité supérieure, comme le préfet. Il est à noter qu’une absence de réponse n’entraîne pas autorisation du permis mais refus de ce dernier (en l’occurrence, il s’agit d’un délai de quatre mois pour ce recours). Si ces recours échouent, le propriétaire également faire un recours contentieux auprès du tribunal administratif dans les deux mois ou autre mois qui suivent la notification du refus.

En 2018, tout le monde a déjà entendu parler des énergies renouvelables. Pour rappel, ce sont des énergies qui se renouvellent naturellement et rapidement, en général sur la durée d’une vie humaine. Lorsque l’énergie est prélevée, elle se reconstitue plus rapidement qu’elle n’est prélevée. Le pétrole, le gaz naturel, le charbon sont des énergies fossiles c’est-à-dire qu’elles ne se renouvellent pas et que leurs stocks s’épuisent.

Les énergies renouvelables présentent de nombreux avantages, elles sont gratuites et non polluantes, elles ne dégagent pas de gaz à effet de serre, et aujourd’hui il est possible d’en profiter à domicile. L’Etat encourage même leur développement en aidant à supporter leurs coûts d’installation.

En plus de préserver l’environnement, ces énergies « vertes » permettent de faire d’impressionnantes économies sur les factures. Alors quelles sont les énergies renouvelables mis à disposition des particuliers pour leur permettre de réduire le cout sur leur facture tout en préservant l’environnement ?

 

  • Se chauffer avec les énergies renouvelables

Aujourd’hui, les systèmes de chauffage utilisant les énergies renouvelables sont de plus en plus présents chez les particuliers. Voici leurs avantages et les différentes installations possibles.

La meilleure solution reste de se chauffer avec le soleil. Bien que l’orientation des pièces et la position des fenêtres et des portes peuvent faire augmenter la température intérieure, cela n’est souvent pas suffisant. Il est donc possible d’installer des panneaux solaires thermiques, placés sur le toit des maisons. Les capteurs captent la chaleur solaire, relies à une tuyauterie calorifugée. L’énergie solaire est alors convertie en chaleur, par la suite transmise à un ballon de stockage dans lequel l’eau chauffée pourra permettre de chauffer les radiateurs ou le plancher chauffant.

La seconde solution est l’utilisation de la biomasse, c’est-à-dire une matière organique qui peut se transformer en énergie, comme le bois par exemple. Il est vendu sous forme de granulés, de plaquettes ou de pellets. Il est possible d’utiliser du bois-énergie dans une chaudière à granulés, un poêle ou un insert, sa combustion produit de la chaleur.

Ensuite, il y a la géothermie, qui exploite la chaleur stockée sous la surface de la Terre. Une pompe à chaleur géothermique et des capteurs enterrés captent les calories contenues dans le sol et produisent de la chaleur via une unité indépendante.

L’aquathermie exploite la chaleur contenue dans l’eau. Une pompe à chaleur et des capteurs dans l’eau produisent de la chaleur via une unité indépendante.

L’aérothermie suit le même principe. Une pompe à chaleur air-air ou une pompe à chaleur air-eau captent les calories contenues dans l’air et produit de la chaleur via une unité indépendante ou la transmet au système de chauffage central.

 

  • S’alimenter en électricité avec les énergies renouvelables

Concernant la production d’électricité, il existe deux types de systèmes pouvant être installés : les panneaux solaires photovoltaïques et les mini éoliennes. Les panneaux solaires photovoltaïques, placés directement sur le toit ou la façade de la maison, permettent de capter l’énergie solaire, la lumière, pour la transformer en électricité. Les mini éoliennes sont, elles, placées à l’extérieur, la force du vent les actionne ce qui produit de l’électricité.

 

  • Le prix ?

Le prix de chaque équipement varie en fonction de la puissance du produit, sa capacite etc. Pour une pompe à chaleur air-eau, il faut compter entre 10 000 et 18 000 euros, entre 6000 et 15 000 euros pour une pompe à chaleur air-air, entre 20 000 et 50 000 euros pour une pompe à chaleur géothermique, et entre 4000 et 15 000 euros pour un poêle à granulés de bois.

Le cout du produit et de l’installation peut être onéreux mais cela représente un réel investissement pour les années à venir. Des aides et des subventions sont disponibles pour aider à financer ces équipements et leur installation. L’Etat aide chaque particulier dans son projet écologique, grâce à des subventions des collectivités locales, un crédit d’impôt pour la transition énergétique qui permet d’être rembourse à hauteur de 30%, la prime énergie, l’éco prêt à taux zéro, le taux de TVA réduit ou l’aide financière de l’Anah. Aussi, le surplus produit par certaines installations peut être vendu à EDF.

Source de l'article

Pages : 1 2 3 4 5 ... » »»