Loading...

Actualités des mandataires en immobilier et de leurs réseaux

Le Syndicat des réseaux de mandataires immobiliers (SYREMI) a renouvelé ses instances. 

Son président depuis 2012, Jean Lavaupot, lui-même président fondateur du réseau MegAgence, a été réélu à l'unanimité. Il présidera le syndicat pour un nouveau mandat de trois ans, jusqu'au 31 décembre 2018. 


Auprès de lui, Olivier Colcombet, président d'OptimHome, et Jacques Daboudet, président de Capifrance, occupent les postes créés de vice-présidents. Le secrétariat général est assuré par Gabriel Pacheco, président du réseau Safti. Malick Benrejdal, président d'IAD, s'est vu confier la responsabilité de trésorier.


Ces cinq dirigeants constituent le bureau de l'organisation professionnelle, au sein du conseil d'administration.


Par ailleurs, le SYREMI a voulu structurer son action et a choisi Didier Siounath pour délégué général. Âgé de 44 ans, Il a une expérience de vingt ans dans la transaction immobilière, acquise au service des plus grandes enseignes nationales, Century 21, ORPI, Square Habitat, Citya ou encore Tagerim. 


Didier Siounath s'est en outre toujours beaucoup impliqué dans la formation professionnelle. Il a ainsi fondé la société de formation "Cap Connaissances", en association avec le réseau de mandataires IAD. 


A propos du SYREMI:
Créé en 2012, le SYREMI représente les réseaux de mandataires en immobilier.

Les réseaux de man­da­tai­res en immo­bi­lier repré­sen­tent des entre­pri­ses de toutes tailles ayant un rayon­ne­ment local, régio­nal ou natio­nal.
A ce jour, les réseaux de man­da­tai­res en immo­bi­lier comp­tent envi­ron 500 sala­riés et 10 000 man­da­tai­res indé­pen­dants.
Le SYREMI a pour objec­tif d’accom­pa­gner les réseaux dans leur poli­ti­que de pro­fes­sion­na­li­sa­tion et de déve­lop­pe­ment économique
La volonté du SYREMI est également d’affir­mer que le modèle économique de l’agence en réseau de man­da­tai­res est un modèle pré­cur­seur en matière de tran­sac­tions immo­bi­liè­res au 21ème siècle.

Effectimmo propose à ses nouvelles recrues une formation d’intégration « à la carte » qu’il est désormais possible de suivre directement de chez soi. 

 

Nous avons mis en place un nouveau format plus propice à l’assimilation des compétences et à l’appropriation de notre méthodologie commerciale selon le niveau d’expérience de chacun : chaque thème est découpé en sessions  de 2h organisées en visioconférence et entrecoupées de mises en application sur le terrain permettant ainsi de valider les compétences nouvellement acquises.

 

Le rythme de la formation n’est donc pas imposé mais bien adapté aux ambitions de chacun. A quoi bon traiter dans le détail l’organisation d’un rendez-vous de signature d’un compromis de vente si l’on rencontre encore des difficultés lors de sa prospection ?

 

Pour ceux qui le souhaitent, une session de formation de 3 jours dans des salles parisiennes est naturellement toujours proposée.

 

Pour être rapidement opérationnel, dès le démarrage du cursus, chaque stagiaire est pris en charge dans l’accompagnement de ses démarches administratives, informatiques mais aussi pour tous les autres aspects nécessaires au bon démarrage de son activité. 

 

Un coach dédié lui proposera également, un suivi personnalisé de son activité sur la base d’objectifs et d’un rythme préalablement défini.

Sélectionné
Depuis l'arrivée d'internet, la communication prend de plus en plus de place dans les métiers de la transaction immobilière: Portails immobiliers pour trouver des acquéreurs, outils collaboratifs pour travailler en réseau... Les solutions multimédias se multiplient et prennent de plus en plus de place.

Pourtant la transaction immobilière reste un métier de proximité où il est beaucoup plus intéressant de connaître un vendeur potentiel sur votre secteur, qu'un acquéreur potentiel résidant de l'autre bout de la France. Noovimo, qui s'est toujours distingué par des innovations technologiques, innove mais cette fois un support papier dans l'objectif de toucher les vendeurs potentiels à proximité des mandataires du réseau.


Ainsi, les mandataire partenaires de cette opération bénéficieront d'un nouvel outil, le "Noov'mag". Plus de 30 000 exemplaires de ce magasine qualitatif reprenant les annonces, un mémo sur l'immobilier et présentant des partenaires, seront distribués chez les commerçants locaux.


L'association de l'importante présence sur le web de Noovimo et de ce nouveau support local, offre aux mandataires du réseau un argument particulièrement efficace pour obtenir des contacts de vendeurs et donc de nouveaux mandats. Un retour à des basiques... souvent oubliés.

Alors que les consommateurs voient chaque jour la réglementation mieux les servir, la profession immobilière n’en est pas moins épargnée. Des décennies sans évolutions ont favorisé le service anarchique des professionnels, au point de rendre habituelles certaines pratiques cavalières. Les conjonctures tantôt favorables, tantôt préjudiciables, ont fait apparaître les carences et le besoin profond de changement dans l’approche de ces derniers.


Les obligations du professionnel, le cadre de formation obligatoire, la démocratisation du profil indépendant avec les réseaux de mandataires, la concurrence exponentielle sous toutes ses formes.


Et aux vues du décret n°2015-556 du 19 mai 2015, relatif à la liste d’opposition au démarchage téléphonique, faisant planer le doute sur l’avenir du démarchage par la pige, ou du moins de l’attention particulière que le professionnel devra porter au démarchage d’un éventuel vendeur, la prospection téléphonique devra connaître rapidement une alternative.


La course aux innovations est donc lancée. Mieux encore, avec l’indispensable Internet, l’innovation du métier de l’immobilier par le net, devient accessible à tous. Mais il est une erreur de penser que seul l’outil Internet apportera de vraies solutions aux professionnels.

Malheureusement le risque de panser une jambe de bois est courant. Cela peut-il être dû au développement d’outils aux contours révolutionnaires, dont le cœur même du projet ne répond pas aux besoins des professionnels sur le terrain ? Certainement. 


TACTEEK® est un développeur d’outils pour et par des professionnels de l’immobilier. Et c’est la connaissance métier de ses associés qui en fait sa force de développement. Avec plus de 65 années d’expériences immobilières au plus près du terrain, les problématiques métier sont au cœur des développements entrepris. Plusieurs projets sont en cours d’incubation, mais les sujets passionnent déjà. Après avoir créé une banque de connaissances mutualisées et de techniques métier, TACTEEK® officialise le lancement du premier outil de prospection par géolocalisation précise, indiKimo®. 


Développé en exclusivité pour le réseau LNPI immobilier, indiKimo® est la solution aux heures gaspillées à tenter de connaître les adresses précises des biens à vendre, aux litres d’essence gaspillés à tourner pour tenter de trouver une aiguille dans une botte de foin. Imaginez, cette fameuse maison cachée, introuvable… Et sa localisation précise dévoilée d’un seul clic. Comme si les algorithmes rendaient magique l’apparition du bien caché. 


indiKimo® n’est pas un énième logiciel d’aide à l’organisation de la prospection, mais bel et bien un remède à la solitude, un indicateur efficace, une aide précieuse à la recherche de mandats. Le pointage cartographié d’un vivier de biens à la vente, donnant la pleine visibilité de son marché. 


Malgré tout, le progrès n’en reste pas là, car c’est en regardant les limites du présent que le futur se dessine. Et c’est justement avec cette idée en tête que TACTEEK® continue d’innover, en allant à la rencontre des professionnels de l’immobilier, donc sur le terrain.


Guillaume PERRIN
Gérant TACTEEK et Directeur des performances réseau LNPI immobilier

Sélectionné

Comme nous l'annoncions sur Info-Mandataire (Article du 21 Février), le décret d'application de la loi ALUR, concernant la formation professionnelle obligatoire, est paru.


Tous les professionnels sont concernés par cette formation de 14 heures par an : titulaires de cartes professionnelles, directeurs d'établissements ou succursales, conseillers salariés ou mandataires indépendants. Le contenu des formations est conforme à ce qui était attendu : juridique, économique, commercial, déontologie (minimum 2 heures tous les 3 ans), domaines techniques relatifs à la construction, l'habitation, l'urbanisme, la transition énergétique. Le décret précise également que la participation aux colloques professionnels pourra être prise en compte avec un plafond de 2 heures, pour ce qui concerne l'e-learning ce sera 3 heures maximum.


Jacques Daboudet, Directeur Général, réagit à ce décret avec quelques regrets :

"Deux déceptions se sont exprimées au sein de la communauté professionnelle. La première était relative à l’absence de critères de sélection des organismes de formation, la seconde porte sur l’absence de programme précis, le décret se limitant à énumérer les disciplines fondamentales autour desquelles la formation doit s’articuler. J’ajouterai une 3 ème déception plus personnelle, sur le nombre de jours de formation obligatoire par an qui limité à 2 jours restent insuffisants selon moi ! 5 à 8 jours eut été très certainement plus adapté à la réalité des besoins, mais là se pose le lourd sujet du financement de ces formations."


Mais, Jacques Daboudet voit également dans ce texte la liberté d'aller plus loin pour chaque réseau, ainsi, Digit RE Group continuera avec une longueur d'avance : 

"Au sein de notre groupe, regroupant les réseaux Capifrance, Optimhome, Refleximmo, Immobilier Neuf, et Drimki.com, nous n’avons pas attendu l’obligation faite par le législateur pour mettre en place des moyens internes de formation. C’est même la marque de fabrique de nos réseaux, imprimée dès sa fondation et renforcée sans discontinuer depuis. D’une manière générale, et par construction, les réseaux d’agents mandataires indépendants ne pouvaient pas ne pas placer la formation au cœur de leur organisation : notre raison d’être consiste à professionnaliser, à faire entrer dans une culture commune et dans des codes communs des femmes et des hommes de tous horizons, en quête de réussite commerciale et d’épanouissement."


Au-delà des réseaux immobilier de Digit RE Group, Jacques Daboudet voit une réelle opportunité pour toute la profession immobilière de « valoriser ses compétences » avec, in fine, un double challenge : la satisfaction des clients et l'image de la profession... Un enjeu Majeur !

CG

Voir toutes les vidéos info-MandataireLe septième numéro du magazine mensuel au home staging Par notre partenaire Home-Stagint Experts. Numéro d'avril 2016. Au programme :
- un home staging en photos à La Plaine St Denis (93)
- le reportage complet "Avant-Après home staging" à Marseille
- l'interview de Sarah Roy, en charge de la communication d'AirBnb France
- la question : la véritable histoire du home staging en France ?
- un micro trottoir pour savoir ce que vous pensez des agents immobiliers
- la recherche de nouveaux home stagists partout en France
- et des conseils et reportages...

 



En savoir plus

Sélectionné

Depuis 5 ans, le RESEAU EXPERTIMO constate une évolution dans la mentalité des agences immobilières « vitrées » vis à vis des réseaux de mandataires. Il y a celles qui recrutent des mandataires et celles qui partagent leurs fichiers avec les réseaux de mandataires. Mais, il y a aussi des agences qui décident d’adhérer au RESEAU EXPERTIMO, les demandes d'adhésions sont même de plus en plus importantes. Ainsi, le EXPERTIMO vient de dépasser les 200 mandataires et, maintenant, 20 agences immobilières. 


EXPERTIMO propose un contrat de partenariat dans lequel les agences ont le choix entre garder leur enseigne ou prendre le nom d'EXPERTIMOCes agences bénéficient des mêmes services que les mandataires, elles trouvent de nombreux avantages à rejoindre  le RESEAU EXPERTIMO :


--      Coût d’adhésion faible et sans engagement

-       Pas de contraintes lourdes comme les réseaux de franchise

-       Nombreux services, à prix très avantageux

-       Grande facilité pour travailler avec les mandataires

-       Formations, mises à jour juridiques, conseils…


Un développement à suivre...

Vous, en tant qu’agent commercial, représentez quelque chose de plus que l’entreprise qui vous emploie. Après tout, vous êtes la personne qui, quotidiennement, va rencontrer les clients et qui va répondre à leurs besoins. Tout comme le logo imprimé sur votre carte de visite, votre identité de marque doit cependant être bien entretenue afin que les clients aient de vous une image positive. Assurément, vous y travaillez déjà en ayant des conversations amicales et dignes de confiances pendant les portes ouvertes, mais il reste du chemin à faire. Découvrez comment manager votre image de marque et créer quelque chose d’unique pour vous. 

Commencez par mieux vous connaître vous-même 


Vous ne pouvez pas véhiculer l’image que vous voulez si vous ne la connaissez pas vous-même. Prenez le temps de vous assoir et de lister les qualités que vous voulez incarner ou non. Considérez quelles sont celles que vous avez déjà et utilisez-les comme votre force. Une fois que vous savez quels traits de caractère vous voulez avoir, établissez un plan clair sur comment vous allez faire pour les incorporer à votre personnalité. Cette liste de qualités doit servir comme étant votre atout vous servant à vous vous distinguer de vos concurrents. 


Développer vos valeurs

La majorité des entreprises ont des valeurs fondamentales qui définissent leurs marques comme chez Sextant France et International. Suivez-en l’exemple et développez-vous-en. Etes-vous toujours à l’heure ? Priorisez-vous la transparence ?  Ou plutôt souligneriez-vous le fait que vous restez toujours au courant des tendances du marché? Une fois que ces valeurs sont déterminées, ne les gardez pas pour vous – laissez les clients savoir quelles sont-elles et comment elles définissent votre marque personnelle. De cette façon, les clients auront des preuves tangibles de ce que vous pouvez leur apporter. 


Restez fidèle à vos valeurs

Une fois que vous avez défini qui vous étiez et qui vous voulez être, tenez-vous en à ces critères. Vos valeurs fondamentales doivent guider votre façon de pratiquer votre activité. Si vous promettez d’être ponctuel, soyez toujours ponctuel. Si vous passez une mauvaise journée, comme tout le monde de temps en temps, et pour une raison ou une autre vous ne respectez pas les règles que vous avez établies, reconnaissez-le. Admettez votre erreur, excusez-vous du service insatisfaisant et offrez une solution afin d’assurer que ça ne se reproduira plus. Les clients seront plus compréhensibles si vous prenez la responsabilité d’être en retard, plutôt que de chercher à l’expliquer en trouvant une excuse. 


Soignez votre présence en ligne

Les réseaux sociaux ne sont plus limités qu’à vous et à votre cercle d’amis. Prenez conscience que les clients potentiels peuvent voir chaque message ou photo sur n’importe quel compte  et que vous ne pouvez rien supprimer de façon définitive une fois que c’est sur le net. Protégez votre image de marque en ne montrant seulement que les messages que vous jugez appropriés dans un milieu professionnel. De plus, configurez vos paramètres Facebook afin de confirmer manuellement les posts de vos amis avant que le public puisse les voir, de façon à contrôler le type de contenu associé avec votre nom. Pour être plus proactif, votre page Facebook professionnelle vous aide à publier des informations en rapport à votre activité ou votre secteur, comme des articles sur l’immobilier ou des événements actuels dans votre région. Par exemple, Sextant dispose de ressources utiles que vous pouvez partager sur les réseaux sociaux, du calculateur d’hypothèque jusqu’au blog sur l’activité immobilière. 


Recueillez des avis clients

Personne n’est parfait donc ne vous attendez pas à l’être. Cependant vous pouvez aspirer à la perfection en cherchant régulièrement des voies d’amélioration. Pour cette raison, les avis clients sont un atout précieux afin de cibler vos faiblesses.  Plusieurs façons de demander comment vous travaillez en tant qu’agent existent, dépendant de à qui vous demandez et dans quel type de situation. N’hésitez pas à demander à d’autres agents de confiance comment vous êtes perçu dans le domaine. Pour les clients, après les avoir aidés avec leurs besoins en immobilier, essayez de leur envoyer un questionnaire via mail, mais demandez-leur la permission d’abord. Le site Trustpilot vous permet également de mettre en avant vos avis clients comme sur cette page.


Commencez dès aujourd’hui à développer votre identité de marque en  établissant des qualités claires et des valeurs entretenues. Vous devriez vous rendre compte que vous êtes mieux perçu de vos clients grâce à ça. 


Le statut d'auto-entrepreneur (ou Micro entrepreneur) va connaître une évolution majeure qui va faciliter la décision des candidats mandataires hésitants à se lancer dans l'aventure de l'indépendance.


Pour bénéficier des avantages du statut de Micro Entrepreneur (Charges proportionnelles au CA, démarches administratives simplifiées), un indépendant devait respecter un plafond annuel de CA, par exemple en 2016 : 32900€. Pour une première année d'activité comme mandataire immobilier, ce plafond ne pose en général pas de problème car il représente un CA facturé par le réseau aux clients du mandataire de 50 à 60 000 € TTC, soit 5 à 10 ventes dans l'année selon la région. Mais c'est ensuite que les choses se compliquent, en effet, si le CA du mandataire dépasse ce seuil, il perd son statut d'auto entrepreneur et devient agent commercial, avec en prime une augmentation de ses charges et gestion administrative plus lourde... Un effet de seuil difficile à digérer pour un jeune entrepreneur. 


Le 30 mars, Michel Sapin a présenté un projet de loi qui pourrait sérieusement changer la donne en supprimer cet effet de seuil et, du même coup, faciliter les premières années des entrepreneurs. Avec cette réforme, un mandataire immobilier sous le statut de Micro Entrepreneur pourra garder ce statut pendant deux ans de plus, dans la limite de 64 000 € de CA annuel. De quoi construire progressivement son fonds de commerce avant de devenir agent commercial. Pour les réseaux de mandataires, cette évolution offre de nouvelles perspectives de développement, notamment avec les nouveaux arrivants dans le secteur immobilier. Les quadras et quinquas en reconversion apprécieront cette évolution qui, cumulée aux nouvelles obligations de formation, va indiscutablement les rassurer et ainsi les aider à franchir le pas.


Souhaitons seulement que ce projet aille au bout !
Info-Mandataire ne manquera pas de vous tenir informés.

CG

Sélectionné
Depuis quelques années, l’état français a commencé à vendre une partie de son patrimoine immobilier avec pour objectif de réduire la dette publique. Il s’agirait là d’une source de revenu importante qui pourrait aider l’économie française à se remettre sur pieds et amoindrir l’impact de la crise économique mondiale. Très récemment, une propriété de prestige est arrivée sur le marché, et pas n’importe quelle propriété puisqu’il s’agit du Château de Versailles ! Toute l’équipe Sextant est fière d’annoncer qu’elle a été choisie, aux côtés de deux autres agences, pour vendre une partie du célèbre château des rois de France.

Plus d'nfos

Pages : «« « ... 26 27 28 29 30 ... » »»


AlloDiagnostic partenaire d'Iinfo-Mandataire.com

Immobilier 2.0 partenaire d'Iinfo-Mandataire.com


Immodvisor partenaire d'Info-Mandataire.com


Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com


AlloDiagnostic partenaire d'Iinfo-Mandataire.com

Immobilier 2.0 partenaire d'Iinfo-Mandataire.com


Immodvisor partenaire d'Info-Mandataire.com


Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com