Loading...

Actualités des mandataires en immobilier et de leurs réseaux

Nouvelle page 2

Depuis 3 ans, Info-Mandataire développe une offre des services et d'informations concernant le métier de mandataire en immobilier. Pour aller encore plus loin, Le réseau social des mandataires en immobilier a finalisé un partenariat avec un des leaders du recrutement de créateurs d'entreprises en réseau : AC Franchise.
 


Ainsi, plusieurs nouveaux services vont être développés : Actualités des réseaux, Nouveaux services de recrutement, Offres publicitaires jointes pour les réseaux...

 

Une complémentarité synonyme d'efficacité

Avec près de 150 000 visiteurs et 3000 candidatures par mois, AC Franchise est l'un des leaders de l'information et du conseil pour les entrepreneurs en réseau. L'expertise d'Info-Mandataire associée à la puissance d'AC Franchise représente une opportunité sans équivalent pour promouvoir votre offre de recrutement à un tarif très compétitif. Nous avons conçu une offre "jointe" incluant sur les deux sites :

 

Mise en avant dans les listes de réseaux

Logo et accroches commerciales dans les sites

Parutions dans les Newsletters Fiche descriptive de votre réseau

Diffusion de votre actualité et interviews Utilisation des petites annonces Transmission des candidatures...

 

Pour plus de d'informations ou obtenir une proposition personnalisée, n'hésitez pas à nous contacter ou au 07 61 67 58 95.

Sélectionné
D’ici avril 2015, Sextant cherche à recruter 70 agents mandataires. Outre la logique d’expansion dans laquelle Sextant s’inscrit aujourd’hui, il s’agit d’un réel besoin de recrutement du fait de l’arrivée en masse de la clientèle anglaise sur le marché immobilier français. ... plus

Avec notre partenaire mandataire-immo.fr nous vous proposons cet article. 


Comme je l’ai écrit précédemment dans l’article : négociateurs immobiliers vous n’êtes pas des voleurs entre les prises de mandats, les visites, le suivi vendeurs, le suivi acquéreurs… nos journées sont bien remplies.


Il me semble donc que nous devons éviter toute perte de temps et surtout toute perte d’énergie.


Évident me direz-vous ?


Pas tant que cela. Je vais vous raconter une anecdote vécue cette semaine :

J’ai assisté, comme toujours, à la signature du compromis en compagnie de mes vendeurs et de mes acquéreurs. Bien qu’habitué à signer dans cette grosse étude, il s’agissait pour moi de la première signature avec ce notaire.

Même si le socle reste le même, nous savons que chaque notaire aborde de manière différente la lecture de l’acte avant de le faire signer.


Vient donc le moment de la lecture des diagnostics immobiliers. Je remarque un certain embarras pour ne pas dire un doute profond de la part du notaire.


Ayant pris connaissance du dossier monté par son clerc quelques heures auparavant, il a pu constater que les diagnostics  sont catastrophiques, DPE en E-, électricité non conforme, présence de termites… et pour couronner le tout, absence de raccordement à l’eau de la ville, la villa est alimentée par un forage dont l’eau est déclarée non potable par le diagnostiqueur assainissement (fosse septique située à moins de 35 m du forage).


Je sens le ton du notaire grave, il insiste lourdement sur tous les points négatifs, interpellant du regard les acquéreurs à chaque paragraphe afin de s’assurer qu’ils comprennent bien ce qu’il dit.


Voyant le temps défiler et mon prochain rendez-vous se rapprocher, je décide de venir au secours de cet officier ministériel qui, au fur et à mesure de la lecture du rapport,  finit par se persuader qu’à réception de son recommandé, une rétractation semble inévitable et qu’il est par conséquent en train de perdre son temps.


J’interviens donc et le coupe dans sa lecture :

- « Cher Maître, je précise juste que M. et Mme XXXX  ont pris connaissance dans le détail de l’ensemble des diagnostics et sont au courant des anomalies ».

Avec soulagement, il se fait confirmer cette information par les acquéreurs.


Je rajoute :

- « Pour moi, il est inconcevable de venir en votre étude signer un compromis avec des acquéreurs qui n’auraient pas eu accès à ces documents. Je ne voudrais pas vous faire perdre votre temps, ni celui de M. et Mme YYYY, vendeurs, pas plus que le mien  en signant un compromis qui aurait de grandes chances d’être dénoncé la semaine suivante…»

La lecture de la fin du rapport fut beaucoup plus fluide et synthétique ce qui permit de gagner du temps et pour moi d’être à l’heure à mon prochain rendez-vous.


Pourquoi cette anecdote me direz-vous ?

Eh bien parce qu’à mon grand étonnement, en nous raccompagnant, le notaire me remercia et me confia qu’il apprécierait que l’ensemble des professionnels fassent lire les diagnostics aux acquéreurs avant de venir s’asseoir dans son bureau ce qui éviterait certainement de nombreuses renonciations.


Conclusion :

Même si nous savons tous que plus nous écourtons le délai entre l’offre d’achat et la signature d’un compromis, plus nous augmentons nos chances de signature…


Même si rares sont les biens où nous possédons l’ensemble des diagnostics le jour où nous recevons une offre…

Fournissez les diagnostics à vos acquéreurs avant la signature du compromis ! Un mauvais rapport pourra être expliqué et défendu par vous-même. Le notaire lui se contentera de le lire et d’informer vos acquéreurs des risques et insistera sur les conséquences liées à toutes les anomalies relevées.


En règle générale, les acquéreurs n’apprécient pas d’être mis devant le fait accompli, ils ont l’impression qu’on leur a caché quelque chose. S’engager pour l’achat d’un bien est un acte important  et ils sont souvent « BORDER LINE » concernant cette décision. Un petit rien peut les faire changer d’avis. Dans le meilleur des cas, ils peuvent vouloir renégocier le prix de vente le jour de la signature mais dans les cas les plus fréquents ils signeront le compromis et  après une ou deux nuits d’insomnies le dénonceront.


Outre une grande déception, vous serez décrédibilisé aux yeux de vos vendeurs. Quant à votre notaire préféré, il deviendra difficile d’obtenir de lui des rendez-vous en urgence…


Source : mandataire-immo.fr

Dominique Piredda Nov 7 '14 · Commentaires : 1
Sélectionné

Avec plus de 24 000 biens disponibles (anciens et neufs), mis en ligne sur tous les plus grands sites ou portails immobiliers, Proprietes-privees.com est le 4ème réseau immobilier en ligne de France.  Ses  échanges  avec  les  particuliers, aussi  bien  acquéreurs  que  vendeurs, sont donc nombreux. Et  parce  que chacun  d’entre  eux  a  forcément  un  avis  sur  le  service  rendu, le professionnalisme, et la capacité de conseil, Proprietes-privees.com a souhaité leur donner la parole au travers de la plateforme Immodvisor.com.




C’est  à  l’occasion  de  RENT,  le  salon  des  nouvelles  technologies  pour l’immobilier,  que Proprietes-privees.com  affiche  son  nouveau  partenariat avec  Immodvisor :  un  pas  de  plus vers un marché de l’immobilier plus transparent pour les particuliers. Depuis fin septembre, Proprietes-privees.com bénéficie ainsi d’un espace clients  dédié  et  sécurisé  qui  permet  de centraliser tous  les  avis consommateurs (collecte, gestion et traitement des avis) et d’y apporter une réponse. Cette nouvelle solution proposée par Immodvisor, inédite et particulièrement  interactive,  permet  aux  internautes de  s’exprimer  sur Proprietes-privees.com et à ceux qui ne connaissent pas le réseau, de se renseigner  auprès  des  consommateurs  qui  y  ont  eu  recours. Proprietes-privees.com  décide  ainsi  de  jouer  la  carte  de  la  transparence en proposant à ses clients, depuis  son  site  web, la possibilité de laisser un commentaire sur le service  rendu, qu’il  soit  positif ou négatif, via  la plateforme d’Immodvisor.com. 


« Nous mesurons aujourd’hui l’importance de laisser la parole aux clients sur notre secteur, de plus en plus chahuté par une image qui lui fait défaut. Avec Immodvisor, nous donnons une nouvelle dimension  à  notre  activité  en offrant, non  plus  une  information  commerciale,  mais  les  avis  bien réels  de  nos clients :  une  manière  pour  nous  de  contribuer  à  une  meilleure  image des professionnels de l’immobilier. Et même si notre agence a fait le choix du web, la relation client est bien réelle ; elle n’est pas dématérialisée. Cette  expression des clients montre également qu’un réseau tel que le nôtre a sa place dans le secteur de l’immobilier… Et comme notre ambition est d’être excellents, nous sommes très à l’écoute de nos clients et de l’expérience qu’ils ont vécue avec nous  et  nos  négociateurs »,  conclut  Sylvain  Casters,  fondateur  et président de  Proprietes-privees.com

Sélectionné
Le gagnant va recevoir dans les prochains jours un appareil photo Canon 700D reflex qui lui permettra de faire des photos HDR et donc plus de ventes!... plus
Sélectionné

Afin de mieux connaître le partenaire financement de REZOXIMO, nous vous proposons une interview de Carole Vasseur présidente de CrediRezo :


Mme Vasseur, qu'est-ce qui caractérise l'approche de CrediRezo vis-à-vis de ses clients ?
Carole Vasseur : « CREDIREZO assure un accompagnement complet en matière de crédit immobilier, en effet nous mettons à la disposition de nos clients une expérience sur l'ensemble du territoire Français avec des profils de clients totalement différents : salariés, entrepreneur, investisseurs, primo-accédants...

Dans tous les cas, nous réalisons une étude complète sur la faisabilité du dossier, ensuite nous lançons la négociation auprès des banques pertinentes. Ainsi nos interlocuteurs bancaires savent qu'ils ne perdent pas de temps sur nos dossiers, cette approche
....      Lire la suite

 



Non seulement REZOXIMO conforte son implantation en Guadeloupe, mais d'autres départements voient des mandataires rejoindre le réseau des Pros:

Bouches-du-Rhône, Marne, Loire, sans oublier l'Ile de France et plus précisément en Seine-et-Marne.


Cette croissance a été récemment accélérée par différents systèmes de parrainage, systèmes qui permettent également d'améliorer la qualité de ce recrutement. 


En effet, qui est mieux placé qu'un professionnel pour « porter objectivement la bonne parole » et inciter d'autres bons professionnels à rejoindre leur réseau ?   En savoir plus



REZOXIMO Oct 31 '14

Avec notre partenaire

mandataire-immo.fr nous vous proposons cet article.


Je ne sais pas vous mais personnellement j’assiste toujours aux signatures chez les notaires, qu’il s’agisse de compromis ou d’actes authentiques.


Outre le fait que je suis assez surpris d’entendre certains mandataires ou agents immobiliers me dire qu’ils ne sont pas auprès de leurs clients à un moment aussi important de la transaction, ma présence chez les notaires est également pour moi une source d’informations et d’inspiration.


Nous savons tous que si sur le fond une signature est sensiblement identique d’une étude à une autre, il existe de grandes différences sur la forme.
Certains notaires vont en effet insister sur telle ou telle partie de l’acte, par exemple sur la situation des vendeurs (notamment dans le cas de plus-value, d’indivision…), d’autres sur la situation des acquéreurs : situation familiale ou autres…


Soyez attentifs aux discours des notaires, ils sont pour nous une mine d’informations.


Toujours dans l’optique d’être le plus professionnel possible et surtout de l’être davantage que vos confrères, je vous conseille de retenir quelques termes et quelques astuces que vous pourrez réutiliser avec vos vendeurs ou vos acheteurs et qui vous permettront d’être de bon conseil.


Attention, le but n’est pas de substituer aux notaires ni de prodiguer des conseils juridiques à nos clients mais, dans certaines situations, il est bon de faire valoir que nous connaissons certains sujets : par exemple, nous pouvons attirer l’attention de nos acquéreurs sur certains points et les amener à poser des questions supplémentaires au notaire lors de la signature du compromis.


Exemple : J’ai recueilli dernièrement une offre d’achat pour un terrain de la part de deux jeunes vivant en couple depuis plusieurs années et achetant pour moitié chacun. Leur union n’étant sanctionnée par aucun acte officiel, (mariage, PACS civil…) je les ai invités à réfléchir sur la possibilité de se protéger mutuellement dans leur projet et par conséquent à interroger le notaire sur ce sujet.


Sans rentrer dans les détails, leur projet étant la construction d’une maison, je leur ai glissé que, d’après les informations que je détenais, si l’un d’entre eux venait à disparaître le survivant n’hériterait pas de la part de l’autre, qu’il ne conserverait la jouissance du bien gratuitement que durant un an et qu’au delà il devrait mettre en vente ou racheter la part de l’autre au profit de ses héritiers. J’ai terminé en ajoutant que le notaire pourrait peut-être leur conseiller la rédaction d’ un simple testament pour palier ce risque.


Lors de la signature de l’offre d’achat, vos acquéreurs apprécieront qu’au-delà de vos honoraires, vous vous souciiez de leur situation personnelle. Et ce, même si vous leur précisez que cela dépasse vos prérogatives mais que, d’après vous, il serait bon qu’ils posent la question au notaire qui pourrait omettre d’aborder ce sujet lors du compromis.


Il existe une multitude de petites astuces, de termes et d’informations à glaner chez le notaire. Elles vous permettront d’apporter certains conseils à vos acquéreurs et à vos vendeurs, de passer pour les vrais professionnels que vous devez être tout en précisant bien et en n’oubliant jamais que vous n’êtes ni notaire, ni fiscaliste, ni gestionnaire de patrimoine…


C’est par ce genre d’attentions que vous créerez une véritable valeur ajoutée. Vos honoraires seront alors beaucoup moins discutés, votre image beaucoup moins écornée. C’est également un très bon moyen d’obtenir de nombreuses recommandations qui, demain, faciliteront votre recherche de mandats et d’acquéreurs.


Source : mandataire-immo.fr

 

Sélectionné

Noovimo, le réseau de mandataires immobiliers qui séduit


Créé en septembre 2013, le réseau de conseillers indépendants en immobilier Noovimo établit le bilan de sa première année d'activité. Depuis sa création, le concept du réseau d'origine nantaise a séduit 35 agents commerciaux qui ont activement participé à son développement dans l'ouest de la France. Fort de son succès mais toujours fidèle à ses valeurs telles que la proximité et la satisfaction client, le réseau Noovimo n'a enregistré aucun départ à la concurrence et continue de recruter des professionnels passionnés.

Noovimo, un concept qui plaît aux mandataires immobiliers

Le réseau Noovimo a pour objectif la satisfaction des ses clients finaux, acheteurs et vendeurs, mais aussi celle de ses conseillers. Noovimo, c'est la possibilité d'exercer le métier de conseiller immobilier indépendant tout en bénéficiant d'outils puissants et de services de qualité. Le réseau met notamment à leur disposition un ensemble de supports de communication performants et mène une réflexion permanente sur l'innovation. Noovimofavorise en effet l'échange entre conseillers et avec le siège dans le but de progresser grâce aux idées de chacun. Afin d'apporter le meilleur service aux acquéreurs et aux vendeurs, chaque agent commercial Noovimo intervient sur un secteur géographique privilégié.

Pourquoi pas vous ?

Noovimo prépare sa première convention qui aura lieu en janvier 2015, une année qui s'annonce excellente avec un nouvel équilibre entre vendeurs et acheteurs. Le réseau a en effet constaté une hausse du nombre de transactions immobilières depuis le début du deuxième semestre 2014, signe que le marché reprend progressivement des couleurs. Tous les indicateurs passent au vert, et pour les conseillers indépendants c'est une période propice pour rejoindre un réseau qui leur donne les moyens de réussir.

Si comme les 35 agents déjà en place vous souhaitez rejoindre un réseau avec des valeurs comme la proximité, la réactivité, l'innovation et le professionnalisme, contactez Noovimo au 02 85 52 68 00.

Pour en savoir plus sur Noovimo


Site : www.noovimo.fr

Email : contact@noovimo.fr

Téléphone : 02 85 52 68 00

Avec notre partenaire mandataire-immo.fr, nous vous proposons cet article.


Lequel d’entre nous n’a jamais entendu  dire que les honoraires des négociateurs immobiliers sont exorbitants ?

Qui n’a jamais été déstabilisé par une telle affirmation qu’elle vienne d’un vendeur ou bien d’un acquéreur ?


Combien de nouveaux arrivants dans notre profession bradent leurs honoraires car à force d’entendre cette rengaine ils finissent par en être persuadés ?

Que répondre à cette question très souvent posée lors d’une prise de mandat ?

- « Et vous combien prenez vous d’honoraires ? »

Question qui sous-entend que votre interlocuteur a déjà en sa possession les honoraires de certains de vos confrères et que sans réaction de votre part sa sélection s’effectuera en grande partie sur ce critère. 


Vous n’êtes pas des voleurs, vous méritez vos honoraires !

Ne bradez pas vos honoraires, ne vous décrédibilisez pas, ne minimisez pas votre travail, soyez professionnel et marquez votre différence dès la prise de mandat !


Pourquoi ?


La liste ci-dessous prend en compte le travail que vous allez effectuer dans le cadre :


  • d’une prise de mandat sans grande difficulté…
  • …débouchant sur une vente.
Cette liste ne tient pas compte des mandats ne débouchant pas sur une vente pour lesquels vous aurez travaillé gratuitement ni  des mandats complexes et nombreux aléas tels que :


  • un mandat appelant de nombreuses démarches et délais supplémentaires, exemple : indivision, majeure protégée, divorce conflictuel etc…


  • un mandat simple ou le bien sera vendu de particulier à particulier ou par un confrère avant que vous n’ayez trouvé un acquéreur


  • du revirement des vendeurs qui après plusieurs visites décideront de retirer leur bien de la vente malgré une grande motivation de départ


  • des complications lors de l’établissement du compromis, documents manquants, négociation de dernière minute…


  • des acquéreurs qui se rétracteront au dernier moment entre l’offre et le compromis ou pire encore durant le délai légal de la loi SRU


  • des acquéreurs qui malgré un bon dossier initial n’obtiendront pas leur crédit
CE QUI JUSTIFIE VOS HONORAIRES


1)      Premier rendez-vous avec le vendeur *(déplacement No 1 ) :a)      découverte des motivations et des attentesb)      présentation personnelle, présentation de votre réseau ou de votre agencec)       visite des lieuxd)      exposé de votre mode de travaile)      recueil des documentsf)       mesurage


2)      Retour au bureau, rédaction de votre avis de valeur :


a)      recherche cadastre

b)      recherche des biens similaires à la vente ou vendus sur le même secteur

c)       comparaisond)      estimatione)      rédaction de votre avis de valeurf)       impression (éventuellement reliure)           


3)      Second rendez-vous *(déplacement No 2 ) :


a)      présentation de votre estimation et argumentation

b)      échange de points de vue

c)       rédaction et signature du mandat

d)      conseils de home-staging ou tout du moins de rangement, légers travaux etc…

e)   préparation reportage photo, légère mise en ordre et en situation, déplacements d’objets  (éventuellement second rendez-vous si le bien n’est pas en ordre)

f)       nouveau rendez-vous éventuel si le bien n’est vraiment pas en ordre

g)      prises de vue reportage photos 


4)      Préparation dossier de vente


a)      retouches photos

b)      saisie mandat


5)      Soumission dossier au vendeur *(déplacement si pas d’internet No 3 ) :


a)      remerciement, et soumission du dossier pour validation

b)      modification éventuelle

c)       soumission pour validation définitive

d)      envoi du lien dès parution


6)      Annonces presse


a)      choix des supports et insertions


7)      Poser le panneau *(déplacement No 4 ) :


a)      Installation d’un panneau ‘ » à vendre « 


8)      Diagnostics immobilier *(déplacement No 5 dans certains cas :


a)      à la demande des vendeurs, contacter un expert

b)      si les vendeurs sont éloignés, être présent lors de l’expertise


9)      Documents copropriété *(déplacement No 6 dans certains cas ) :


a)   passez pendre les comptes-rendus d’AG (documents rarement en possession des vendeurs)


10)   Répondre aux appels téléphoniques


11)   Répondre aux e-mails

12)   Communiquer la prise de mandat aux confrères13)   Organiser les visites *(déplacements No 16 )


a)      en moyenne une dizaine de visites pour un bien         


14)   Rappeler chaque visiteur 48/72 h après les visites :


a)      synthèse et renseignements complémentaires


15)   Seconde visite éventuelle *(déplacements No 17 ) :                         


a)      à la demande des acquéreurs                         

b)      faire établir des devis par des artisans


16)   Compte-rendu de visite :


a)      rédaction d’un compte-rendu de visite


17)   Suivi vendeur *(déplacement  No 18 ) :


a)      rencontre pour suivi mandat statistique de visite de l’annonce

b)      baisse de prix à envisagerc)       rédaction et signature de l’avenant


18)   Mise à jour dossier :

a)      Saisie avenant

b)      modification annonce, texte et photos pour rafraîchissement


19)   Offre d’achat *(déplacement  No 19 ) :


a)     négociation

b)     recueil d’informations sur les vendeurs

c)      rédaction de l’offre et signature acquéreurs


20)   Validation offre d’achat par les vendeurs *(déplacement No 20 ) :


a)      faire accepter et faire signer l’offre d’achat aux vendeurs

b)      établir la liste du mobilier (si nécessaire)


21)   Préparation compromis :


a)      transmission du dossier complet au notaire

b)      obtenir et organiser un rendez-vous


22)   Signature du compromis *(déplacement No 21 ) :

a)     assister à la signature


23)   Transmettre la copie du compromis au service juridique pour vérification


24)   Conforter et aider l’acquéreur :
a)      l’orienter vers des financeurs

b)      répondre à ses doutes et à ses questions


25)   Suivi acquéreurs :


a)      Suivi de son dossier de financement

b)      recueil de l’attestation de dépôt de la demande de prêt

c)       s’assurer de l’acceptation de prêt

d)      suivi de la levée des conditions suspensives


26)   Nouvelle visite avec l’acquéreur *(déplacement  No 22 ) :

a)      nouvelle visite avec les proches des acquéreurs, des artisans…


27)   Assister à la signature définitive *(déplacement No 23 )


28)   Retirer le panneau  » à vendre  » *(déplacement  No 24 )*(entre 20 et 25 déplacements)


La prochaine fois, avant de laisser vos interlocuteurs vous contraindre à baisser vos honoraires, rappelez-vous de cette liste et refusez de solder votre travail


Source : mandataire-immo.fr.

Dominique Piredda Oct 26 '14 · Commentaires : 1 · Tags : formation, immobilier, negociateur, négociateur, vente
Avec notre partenaire mandataire-immo.fr, nous vous proposons cet article.


Sortir de chez le notaire en compagnie d’acquéreurs et de vendeurs après la signature d’un compromis est généralement un moment très agréable.


Il n’en reste pas moins que ce moment d’euphorie où l’on pourra même inviter vendeurs et acquéreurs à marquer cet événement autour d’un verre au café du coin, sera suivi d’une période d’angoisse et de doutes.


Malgré la qualité du travail que nous avons pu faire en amont, cette période d’incertitude est pratiquement inévitable aussi bien pour :


Les acquéreurs :


Avons-nous fait le bon choix ?

Avons-nous raison de nous engager  pour 10-15 ou 20 ans de crédit ?

L’acquéreur ne nous a-t-il rien caché ?

Le prix d’acquisition est-il le bon ?

Il ne nous reste plus que 7 ou 14 jours (selon le cas) pour faire marche arrière…


que pour les vendeurs :


Les acquéreurs vont-ils aller jusqu’au bout ?

Vont-ils obtenir leur crédit ?

Ne vont-ils pas exercer leur droit à rétractation de la loi SRU ?

A-t-on vendu au juste prix et pas en dessous du prix du marché ?

Pouvons-nous nous engager sur un autre achat ?


Autant de questions légitimes et angoissantes que nous, professionnels, devons tenter de tempérer.


Rassurer et accompagner devront être les objectifs de l’après-compromis.


Quelques pistes :


Objectif 1  : Maintenir nos acquéreurs dans leur dynamique d’achat,

Copie du compromis en main au sortir de chez le notaire, nous les inciterons à finaliser rapidement (voire même avant que le délai de rétractation soit purgé) leur demande de financement en allant déposer au plus tôt les derniers documents manquants auprès de leur établissement de crédit.


Nous pouvons, si la signature s’est bien déroulée et que le courant entre acquéreurs et vendeurs est bien passé, leur dire que nous sommes heureux de voir que cette vente se déroule entre personnes sympathiques et que chacun respectant ses engagements tout se déroulera dans les délais fixés et les meilleures conditions.


Si le montant de l’offre d’achat acceptée par les vendeurs était inférieure au prix affiché, nous les féliciterons pour leur négociation qui fait de leur acquisition une véritable opportunité.


Nous leur rappellerons de fournir l’attestation de dépôt de dossier de financement dans les délais prévus au compromis afin d’éviter de voir le compromis annulé, et de contacter régulièrement le ou les établissements financiers chargé(s) de leur financement afin que nous puissions tenir informé les vendeurs de l’avancement de leur dossier.


Objectif 2  : Rassurer les vendeurs sur l’aboutissement de la vente…


- en leur rappelant qu’il existait un accord de principe de la banque concernant le financement des acquéreurs  (personnellement je n’engage aucun vendeur sur un compromis sans ce fameux accord de principe)  et que par conséquent le risque d’un refus de prêt est très limité.


- Idem que pour nos acquéreurs, en insistant sur le fait que la bonne entente entre les deux parties est une bonne chose comme celle de savoir que son bien ira à des personnes sympathiques plutôt qu’à des gens avec qui l’on est en conflit.


- en les engageant à se mettre en quête (si ce n’est déjà fait) d’une location ou de s’engager à leur tour sur un compromis en précisant bien de rajouter en clause suspensive la conclusion de leur vente.


Le jour J : signature de l’acte authentique


État des lieux, 24 h ou quelques heures avant le rendez-vous chez le notaire :

Tous les professionnels ne pratique pas l’état des lieux. C’est pourtant pour moi un moment très important qui évite certaines déconvenues voire certaines procédures. Au lendemain du compromis acquéreurs et vendeurs ont été avertis qu’un état des lieux aurait lieu et ce pour deux raisons : afin de rassurer les acquéreurs et d’éviter toute tentation de substitution ou d’abandon de la part des vendeurs.


Exemples vécus : remplacement de portes en chêne par des portes isoplane, de poignées en porcelaine par des poignées bas de gamme, arrachement d’étagères ou déménagement de meubles laissant place à des trous énormes, remplacement ou disparition d’appareils ménagers (si des biens d’équipement ont été listés et joints au compromis)… Le simple fait de prévenir les vendeurs de cet état des lieux et de la possibilité pour les acquéreurs en cas de différend de demander la mise sous séquestre d’une partie du montant de la vente, limite considérablement ce genre de pratique et évite bien des déconvenues .


On profitera également de cet état des lieux pour faire le relevé des compteurs eau, EDF, gaz… et pour vérifier que rien n’ait été oublié (involontairement ou volontairement) à l’intérieur de la maison ou de l’appartement (y compris dans les caves, grenier et sous-sol)  car,  dès la signature de l’acte authentique, tout ce qui pourrait rester deviendrait propriété des acquéreurs qui pour autant ne sont pas obligés de l’accepter (exemple : le cas d’encombrants).


Pris dans l’engrenage de notre métier, où visites, prises de mandats, tâches administratives, phoning, s’enchainent, nous oublions souvent ces choses élémentaires qui font toute la différence et surtout nous ouvre l’avenue, pour ne pas dire : « le boulevard de la recommandation ». Vos acquéreurs n’hésiteront pas à dire : nous avons acheté avec… Tout comme vont vendeurs : nous avons vendu grâce…


Source mandataire-immo.fr

Pages : «« « ... 45 46 47 48 49 ... » »»






Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com

Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor






Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com

Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor