Loading...

Actualités des mandataires en immobilier et de leurs réseaux

En pleine croissance, le réseau d’agents mandataires I@D France a accueilli le 2 août 2012 un nouveau partenaire financier dans son capital, Naxicap Partners. Cette opération vise à soutenir le développement du réseau, à renforcer sa structuration, et à permettre à l’un des actionnaires fondateurs de céder l’intégralité de ses parts.

« Cette opération nous permet de marquer une nouvelle étape dans notre croissance. Notre objectif est de devenir un des leaders du secteur immobilier à domicile par le développement et la structuration de notre activité en France et à l’international, avec le recrutement de postes clés, l’amélioration du modèle, sa duplication à l’international par implantation sur des marchés à fort potentiel. Naxicap Partners est le partenaire qui saura nous accompagner dans ce projet », explique Malik Benrejdal, Co-fondateur d’I@D France.

Créé en mai 2008, le réseau d’agents mandataires I@D connait une forte croissance et un développement exponentiel : plus de 1 400 agents, 30 salariés au siège, un chiffre d’affaires qui a doublé entre 2011 et 2012 pour atteindre en juin 2012, 25 millions d’euros. 

La société I@D s’est fixée des objectifs de structuration et de croissance ambitieux à horizon 2015. L’introduction minoritaire de l’investisseur Naxicap, financée en partie par la levée d’une dette bancaire, permet à l’un des fondateurs de réaliser l’intégralité de son investissement et de financer le plan de développement du réseau.

« I@D a su développer un business model innovant sur un marché important et mature qui repose sur un réseau d’agents mandataires. L’offre d’I@D répond parfaitement à la fois aux attentes des propriétaires de biens immobiliers et aux besoins des agents mandataires», déclare Laurent Sallé, Directeur de Participations chez Naxicap Partners.

A propos de NAXICAP Partners :Acteur de référence du capital investissement en France, NAXICAP Partners dispose d’1,5 milliards d’euros de capitaux sous gestion. Investisseur, impliqué et responsable, NAXICAP Partners construit aux côtés des entrepreneurs avec lesquels il s’associe, un partenariat solide et constructif pour la réussite de leur projet. Filiale de Natixis, la société est organisée en 2 équipes : Small & Mid Caps qui regroupent 35 professionnels de l'investissement sur 5 bureaux implantés en France : Paris, Lyon, Toulouse, Strasbourg et Nantes. 
Pour plus d’informations : www.naxicap.fr 

A propos d’I@D :Créé en mai 2008, I@D est un réseau immobilier français exclusivement constitué d’agents mandataires officiants à domicile et ayant pour unique vocation la commercialisation de biens immobiliers en réseau. L’ADN d’I@D repose sur 3 piliers : l’immobilier, l’internet et le marketing de réseau. Basée à Cesson en Seine et Marne (77), cette entreprise indépendante française compte une trentaine de salariés, plus d’un millier d’agents mandataires et a réalisé 25 millions de chiffre d’affaires à la clôture de son exercice en juin 2012.  
Ce mois-ci est paru dans CAPITAL (numéro de septembre spécial immobilier) un article sur les mandataires. Info-Mandataire.com a fait partie des interrogés par le journaliste du magazine, nous regrettons que cet article aborde essentiellement le sujet sous l'aspect commissions plus faibles ou pas. Nous avions proposé plusieurs pistes : L'énergie, la réactivité et le sens des responsabilités d'un indépendant. Ce sont pour Info-Mandataire.com les réelles causes du développement de ces réseaux et la satisfaction des clients.

De plus, plusieurs points sont franchement à charge et injustes :
Un téléphone mobile et un e-mail, Quid des intranets et autres outils des réseaux de mandataires ? Quid des moyens publicitaires ? Quid de l'animation et de la formation maintenant proposé dans plus en plus de réseaux ? En dehors d'un fauteuil et d'un bureau, qu'ont de plus les agences ?

- Le mandataire est souvent un commercial reconverti dans l'immobilier : La également l'information est dépassée, de plus en plus d'anciens salariés d'agences deviennent mandataires, notre sondage le démontre, sondage qu'info-mandataire.com avait remis au journaliste.

- Les mandataires se lancent sur le marché avec une formation de 8 à 10 jours : C'est ce que proposent tous les réseaux, de mandataires ou d'agences. Mais, la plupart des salariés ne reçoivent pas une seule journée de formation dans les agences hors réseaux !

- Les mandataires rentrent des mandats surévalués : bien, les agences ne le font jamais ? 
C'est un problème classique dans l'immobilier, mais si vous regardez les annonces sur les portails immobiliers vous verrez de plus en plus de biens au prix et en exclusivité proposés par des mandataires. Naturellement proches du terrain (ils ne restent pas à attendre le client en agence), leur prospection et leur relationnel est en train de faire la différence.

- 50 % des clients viennent de la vitrine : Tous les professionnels savent et toutes les études démontrent que 80% des clients viennent maintenant d'internet !!!

- Une mandataire réalise 3 ventes contre 15 pour Century 21 : d'ou sortent ces chiffres ! Les deux !

- Les mandataires n'ont pas de carte officielle d'agent immobilier : non, ils disposent d'une attestation préfectorale tout comme les salariés d'agences. Certes, la loi leur interdit de rédiger des actes, ce devrait également être le cas pour les salariés qui n'ont pas les compétences.... mais ce n'est pas le cas !

- En cas de pépin, telle que la découverte d'un vice caché, vous devrez vous adresser au siège du réseau (peut-être loin) : Un vice est caché par le propriétaire, la distance avec le réseau n'y changera rien, c'est une affaire entre l'ancien et le nouveau propriétaire. De plus, l'absence de rédaction d'actes et de perception de séquestre par les mandataires limite énormément les risques. L'interlocuteur juridique est un notaire et non pas un agent immobilier, c'est l'avantage du client.

Les résultats prouvent que plus en plus de clients sont satisfaits des réseaux de mandataires, néanmoins, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour convaincre les observateurs de notre profession. Les articles sur les réseaux continuent à être mitigés, est-ce un refus du changement ou l'influence des défenseurs de l'agence classique ?

NB : Info-mandataire.com est cité en bas de page comme source des informations de l'article, nous le démentons formellement que ce soit pour les chiffres utilisés dans l'article et les chiffres et commentaires présentés dans le tableau.

Depuis quelques mois, combien avez vous entendu de commentaires ou lu d'articles favorables ou défavorables sur les mandataires immobiliers et réseaux qui les fédèrent ?

Info-mandataire.com a voulu mettre des chiffres sur des aprioris afin d'éclaircir la situation et donner ainsi aux réseaux et mandataires des informations précises. Ce sondage est le premier réalisé en France sur le "phénomène mandataires".

Qui sont ils, pourquoi ont-ils fait ce choix... ?

Ce sondage, réalisé auprès de 254 mandataires ou candidats du 2 juin au 20 Aout 2012, vous en dit plus... le consulter

Pourquoi un mandataire ne pourrait pas être rattaché à une structure régionales ?

C'est le constat fait par info-mandataire et plusieurs acteurs immobiliers régionaux ouvre une nouvelle perspective : l'association entre une structure locale et un indépendant.

Tout comme un réseau national plusieurs services peuvent être proposés aux mandataires (formation, outils marketing, informatique, publicité...), mais cette collaboration permet aussi de partager un fichier et, ponctuellement, des locaux.

Pour en savoir plus sur notre offre de service aux agences souhaitant recruter des mandataires, consultez cette page
.

L'excellent site immobilier2.0-le-blog.com, publie une étude d'audience qui démontre que les sites de mandataires sont en train de rattraper les sites des franchises d'agences.

Télécharger l'étude complète : Etude sur l'audience des sites immobiliers

Pour ceux qui doutent encore de la croissance des réseaux de mandataires, le message est clair : les internautes ont déjà compris l'intérêt de faire appel à ces réseaux !

Une seule question reste en suspend : à quand un réseau de mandataires dans le trio de tête ?

Les paris sont ouverts !


Communiqué du 8 août 2012

Dans la continuité de sa campagne de communication 2012 « l’immobilier dans la peau... et sur internet » Proprietes-Privees.com, l’agence immobilière 100% Internet revient à la TV sur France 3 et France 5 dès le 5 septembre prochain.
Comme annoncé en mars dernier, Propriétés-Privées poursuit sa présence à la TV en apparaissant pour la première fois sur deux chaines du service public France Télévisions. Pendant un mois, l’agence immobilière sur internet sera partenaire des émissions « Côté Jardin » sur France 3 et « Silence ça pousse » sur France 5.
La campagne de communication 2012 « l’immobilier dans la peau... et sur internet » se déclinera à l’écran via un spot de 8 secondes avant et après les magazines nature de France Télévisions mais aussi lors de la diffusion des bandes annonces de ces programmes. A noter également que la promotion de la marque Proprietes-privees.com se fera aussi sur les sites internet de France 3 et France 5 ainsi que sur les chaines thématiques Maison+, Vivolta et TV5
Communiqué de presse Propriétés Privés - Juillet 2012

A ce jour, on compte plus de 6000 mandataires affiliés à différents réseaux immobilier par internet, contre environ 20000 agences immobilières traditionnelles... Est-ce un signe d’un profond changement du milieu de l’immobilier ? Certainement et ces chiffres risquent d’évoluer dans un proche avenir...

Le secteur de l’immobilier est en pleine mutation, ne pas le reconnaitre serait se mentir. Un des premiers responsables de ce changement est Internet. Depuis quelques années, le web est devenu l’outil incontournable et indispensable pour les professionnels de l’immobilier. Conséquence les habitudes des consommateurs évoluent. Avec plus de 31% des internautes captés1 et 2 millions de visiteurs par jour, l’immobilier fait partie des catégories de sites les plus visitées par les utilisateurs du net. C’est ainsi que sont apparus de nouveaux acteurs de l’immobilier tels que les réseaux immobilier par internet (ex. proprietes-privees, l’un des premiers réseaux à voir le jour en 2006).

Comment fonctionne ces réseaux de mandataires ? Le principe est très simple, la vitrine de l’agence c’est le web. Il n’y a plus de locaux, d’agences « en dur ». Le client s’y retrouve pour plusieurs raisons. Tout d’abord, même si le projet immobilier se construit à partir d’Internet, le consommateur ne peut finaliser ce projet sur Internet. Le relai local et physique est pour l’instant encore incontournable. En recrutant sur toute la France des indépendants qui travaillent depuis leur domicile, ces réseaux répondent pleinement à l’attente du consommateur. Autre grande force de ce concept : la baisse des frais d’agence. En se dispensant de locaux, de vitrines, l’agence immobilière sur Internet réduit ses charges de fonctionnement et peut ainsi répercuter cette baisse auprès du client.Alors que vont devenir les agences immobilières traditionnelles ? La diminution du nombre d’agences traditionnelles « en dur » est notable depuis 2007. Les explications sont multiples. La crise immobilière est passée par là, la tendance actuelle est à la concentration des agences,et le coût de l’investissement en publicité est de plus en plus lourd à supporter. C’est aussi pour cela que les réseaux de mandataires sont en pleine progression. Ils peuvent mutualiser les coûts de communication, leurs outils commerciaux et offrent à leurs agents indépendants des commissions de 30 à 60% supérieures à celles proposées par les agences traditionnelles. Sans parler des services proposés aux clients, aussi nombreux voire plus que chez les agences classiques.

Comme le précise Sylvain Casters, fondateur et gérant de Proprietes-privees.com, le marché de l’immobilier français laisse encore une grande place à la transaction de particulier à particulier, contrairement aux pays Anglo-Saxons. Les agences traditionnelles ne doivent donc pas voir les réseaux de mandataires comme une menace mais comme une des solutions pour que le consommateur fasse de plus en plus appel à un professionnel de l’immobilier.La professionnalisation de l’activité, voilà le vrai sujet des prochaines années. L’image de l’agent immobilier est loin d’être toujours bonne auprès du consommateur, il faut que cela change.

Les agences immobilières traditionnelles ont tendance à voir les réseaux de mandataires comme des profiteurs qui se moquent de la législation. Bien sûr certains sentent le bon filon et des réseaux apparaissent presque tous les jours ces derniers temps. Mais tous les réseaux ne sont pas à mettre dans le même sac, et il en est de même pour les agences classiques. Plusieurs réseaux ont fait leurs preuves et existent depuis plusieurs années, à commencer par Proprietes-privees.com, ce réseau de mandataires qui compte aujourd’hui près de 400 négociateurs indépendants, n’a jamais souhaité recruter pour recruter. L’agence immobilière 100% internet recrute intelligemment, sur dossier, pour s’entourer des vrais professionnels de l’immobilier. Elle impose à ses mandataires des formations régulières, elle possède son propre service juridique et est le seul réseau par internet à être reconnu par la FNAIM. Le respect de la législation (loi Hoguet...) est l’un des crédos de Propriétés-Privées et cela ne ralentit en aucun cas son développement (le CA de Proprietes-Privees a augmenté de 62% entre 2010 et 2011)

En conclusion, il est évident que le monde de l’immobilier évolue. Internet a largement modifié la relation entre le professionnel et le consommateur. Ce dernier est devenu « consom’acteur » de son projet immobilier. Les nouveaux professionnels comme Propriétés-Privées ont su saisir cette évolution et participent à la mutation de l’activité immobilière. Le consommateur en est le principal bénéficiaire.
1 : Source Mediametrie au Forum de la FF2i de mai 2011 (Mediametrie/NetRatings - Sous-catégorie Immobilier - Tous lieux de connexion - Janvier 2009, 2010 et 2011 - Applications Internet incluses.)
Après l'arrivée remarquée de F Pinault au travers de la société d'investissement ARTEMIS dans le capital d'Optimhome et CapiFrance, c'est au tour de SAFTI d'aller à la recherche de fonds.

Pour le moins symbolique, cette introduction en bourse confortera tous ceux qui sont convaincus de l'avenir des réseaux de mandataires.

Voici le communiqué de presse diffusé par SAFTI :

SAFTI, le 1er réseau de mandataires indépendants en immobilier côté en Bourse !

« Pour accompagner son développement spectaculaire et son ambition, SAFTI a fait le choix d’être côté en Bourse. »

Toulouse, le 25 Juin 2012 – SAFTI, réseau national de mandataires indépendants en immobiliercréé en 2010, annonce aujourd’hui son entrée à la Bourse de Paris.
SAFTI a été créé par Gabriel Pacheco (en association avec Sandra Françonnet et Marc Brimeux), qui a auparavant fondé un des groupes leader dans les services à la personne, MERCI+ (1500 salariés ; 50 agences).

SAFTI se distingue par un concept novateur sans agence physique, reposant sur l’importance de l’Internet et des nouvelles technologies. Les mandataires indépendants du réseau opèrent ainsi depuis leur domicile et bénéficient d’une diffusion de leurs biens sur des centaines de sites immobiliers spécialisés (Seloger.com, Le Bon Coin, A Vendre A Louer…), ce qui permet une visibilité maximale auprès des acquéreurs potentiels. Les mandataires indépendants SAFTI bénéficient également d’un parcours de formation et d’un accompagnement complet afin de fournir les meilleurs conseils à leurs clients, sans oublier une rémunération très avantageuse (de 70% à 99% des honoraires d’agence).

L’entrée en Bourse de SAFTI constitue une étape décisive et représente une garantie de croissance et de pérennité pour le groupe. Elle va lui permettre de :- se donner les moyens de ses ambitions ;- s'assurer un surcroît de notoriété auprès de ses clients et partenaires ;- conforter son indépendance.

Prochaine étape :« À horizon 2014, le réseau SAFTI vise un objectif de 1000 mandataires. Nous envisageons ensuite un développement international. Mais la ligne de conduite de SAFTI, c’est bien de mettre en place un accompagnement toujours plus professionnel pour nos mandataires et un conseil toujours plus qualifié pour nos clients. Notre priorité absolue : rester la référence Qualité du secteur ! »

-------------------------
SAFTI en 4 dates

- 2010 : création du réseau.
- 2011 : mise en place du parcours d’intégration SAFTI, proposant sur 3 mois et au delà un cursus deformation et d’accompagnement personnalisé. Lancement de son propre logiciel métier : OMEGA.
- Novembre 2011 : SAFTI représente les réseaux de mandataires dans l’émission CAPITAL de M6.
- Juin 2012 : SAFTI entre en bourse !

Afin de mieux vous connaître, mais surtout vous connaître vos souhaits, Info-mandataire.com lance un sondage :

- Services que vous attendez des réseaux
- Formation, animation
- Système de rémunération...

Info-mandataire.com a été créé pour offrir un regard objectif sur le métier et les réseaux. Que vous soyez mandataire ou envisagez de le devenir, votre participation à ce sondage va nous permettre de mettre en avant vos attentes et vos constats. C'est une première étape pour vous proposer des informations plus fiables et bénéfiques.

Alors participez... aidez nous... aidez vous ! Et gagnez 3 séances de coaching pour lancer ou développer votre activité

Participez au sondage et... gagnez 3 séances de coaching

Communiqué de presse du 14 Mai 2012

Il y a des changements qui s'imposent d'eux-mêmes, les réseaux de mandataires immobilier, pourtant décriés par divers acteurs majeurs de la profession, prennent une place de plus en plus importante. Ils sont les seuls dans un marché stagnant, voire en baisse, à afficher une croissance déconcertante, certains annoncent 100 % de croissance pour 2012 ! Oublions un instant les accusations de vente pyramidale, de formation trop rapide, de management lointain ou encore les critiques sur les systèmes de rémunération et regardons les faits concrets afin de comprendre pourquoi ces réseaux se développent avec une telle rapidité.

De l'autonomie à l'indépendance

Fréquemment, internet est présenté comme principale cause de la croissance des réseaux de mandataires. Mais les commerciaux indépendants existaient dans l'immobilier bien avant l'arrivée d'internet. Ce fut le cas en Amérique du nord, mais aussi en France, quelques réseaux, comme Le Tuc immobilier, utilisent depuis plusieurs décennies le statut d'indépendant tout comme de nombreuses agences immobilières. L'explication est ailleurs, en effet, depuis 30 ans la profession s'est structurée avec des formations initiales diplômantes, des réseaux d'agences offrant aux commerciaux des formations permanentes, un cadre juridique clair, des prestataires proposant divers moyens professionnels auparavant réservés aux grandes structures.

Par conséquent, de nombreux conseillers en immobilier comme Eric Valentin (salarié dans un grand réseau d'agence depuis 5 ans) font cette analyse :''Je connais parfaitement mon travail et le soutien de l'agence est de plus en plus discutable pour moi, dans les faits, je travaille quasiment en autonomie... L'idée de rejoindre un réseau de mandataires en 2012 est née quand j'ai réalisé que ma rémunération est inversement proportionnelle à mon travail fourni pour l'agence...Mais, le plus difficile est de supporter au quotidien un management pesant, de multiples réunions et procédures''.

Le développement des réseaux de mandataires fait donc écho à des attentes d'autonomie et de rémunération différentes tout en ayant des moyens comparables aux grandes organisations professionnelles. Dans ce processus, l'internet est un outil incontournable, mais la professionnalisation de l'ensemble de la population immobilière en est la réelle cause.

In fine c'est le client qui décidera

Les turpitudes du microcosme immobilier ne vont pas changer la face du monde, on est tout de même en droit de se demander si les réseaux de mandataires vont offrir aux clients plus de qualité de service et d'efficacité. C'est même la question centrale, la satisfaction du client favorisera ou non le développement des réseaux de mandataires.

Home staging, mandats de vente labellisés, garanties diverses et variées, les grandes enseignes d'agences immobilières rivalisent d'imagination, mais il est difficile de réinventer un métier. Au bout du compte, les promesses commerciales se ressemblent de plus en plus et, en se banalisant, impressionnent de moins en moins. N'aurait-on pas oublié ce que recherche réellement les clients ?

Pour répondre à cette interrogation, il faut avoir à l'esprit le point essentiel des métiers de la transaction immobilière : on ne vend rien sans bons produits même avec des services novateurs ou un budget publicitaire colossal, comme dans la distribution, la transaction immobilière est d'abord un métier ''d'acheteur''. Obtenir des biens à vendre en quantité et au prix du marché est d'abord un travail de prospection, un travail de terrain et de développement permanent du relationnel. Or, la prospection réalisée aujourd'hui génèrera une vente dans 6, 8 ou 12 mois, parfois plus.. Qui mieux qu'un indépendant peut se lever le matin pour travailler sur le long terme son... fonds de commerce ?

Dans divers sondages sur la profession, un reproche revient fréquemment : ''j'ai laissé mes coordonnées à l'agence et personne ne m'a rappelé''. Pour un conseiller salarié, c'est un contact parmi d'autres, pour un mandataire indépendant, c'est son budget publicitaire qui part en fumée. La force d'un réseau de mandataires repose sur la responsabilité individuelle de ses membres, ils ont choisi d'être responsables d'eux-mêmes, responsables de leurs résultats, responsables de leurs engagements envers les clients. Ainsi, le client ne s'adresse pas à une organisation regroupant des centaines d'agences autour d'un plan de com, mais à un professionnel de proximité avec des engagements personnels.

Effet miroir de la recherche d'autonomie, la responsabilité individuelle est la base des concepts de réseau de mandataires, David Bézu, fondateur de La Fourmi Immo (400 mandataires) ex agent immobilier et formateur dans un réseau national d'agences, constatait en 2006 : ''Ce qui m’a frappé, au cours de mon travail, c'est le rapport de défiance existant entre les agents immobiliers et leurs clients. Ainsi, je me suis mis à réfléchir à une nouvelle conception du métier, ce qui m’a amené à créer La Fourmi Immo''.

État des lieux des réseaux de mandataires

Tel un réseau social spécialisé, info-mandataire.com fédère les mandataires quelque soit leur enseigne et propose un « état des lieux » complet et indépendant des réseaux, les mandataires peuvent s'informer, collaborer et échanger des expériences. Ce site s'adresse également aux futurs mandataires à la recherche d'informations : les statuts juridiques, les aides financières au démarrage, le métier, les services réseau par réseau, les commentaires de leurs membres...

Sur la base des informations collectées, info-mandataire.com fait divers constats. Il existe 26 réseaux en France comptant une centaine de mandataires ou sur le point d'y arriver, au total ce sont 6000 mandataires qui travaillent dans ces organisations. Cependant, de fortes disparités concernant la formation et l’animation proposées sont perceptibles dans les propositions de services des réseaux et dans les témoignages de mandataires. Les autres services sont essentiellement liés à la communication, sur ce point la situation est claire, plus un réseau compte de mandataires, plus il peut mettre en place des outils de communication efficaces et nombreux : site internet individuel pour chaque mandataire, documents de communication (flyers, mailing types...), partenariats avec métiers périphériques, etc. Pour en savoir plus sur les réseaux, voir le tableau en fin de communiqué ou consulter www.info-mandataire.com.

Les réseaux les plus développés sont parmi les plus anciens, quel que soit le métier, les précurseurs bénéficient toujours d'une longueur d'avance. Néanmoins, cette avance ne sera pas forcément suffisante quand le marché se stabilisera et qu'il imposera une concurrence plus qualitative que quantitative. Quels réseaux vont résister, devenir leaders ou échouer, quels sont les services qui feront la différence ?

Sept réseaux comptent plus de 300 mandataires, dont trois plus de 1000, seront-ils les futurs leaders ?

Les réseaux de mandataires proposent des services de plus en plus performants pour rivaliser avec les acteurs classiques de la profession, mais n'oublions pas qu'ils ne disposent pas d'agence. Ils doivent donc démontrer leur crédibilité à des clients qui ne sont pas encore tous prêts à confier la vente de leur bien à une entreprise dont le siège est à 500 km. Mais qui mieux qu'un mandataire peut identifier les services crédibilisant et efficaces aux yeux de sa clientèle ?

Ce point est essentiel, car même si les services marketing des réseaux font des études en permanence pour concevoir des offres commerciales pertinentes, ces offres peuvent devenir totalement inefficaces avec des mandataires indépendants et donc libres de les utiliser... ou non. Par conséquent, les dirigeants de réseaux doivent résoudre une équation complexe : concevoir une stratégie commerciale convaincante pour que les mandataires soient motivés à la mettre en œuvre. On voit naître une nouvelle forme de management qui sera l'un des principaux critères de réussite des réseaux : savoir ''manager'' des indépendants avec lesquels aucun lien de subordination n'est possible.

Chez megAgence (120 mandataires), le président Jean Lavaupot (ex-dirigeant Era), propose un service complet aux clients vendeurs :

    - L’audit complet du bien

    - Le rapport d’avis de valeur en 3 méthodes + une

    - Le mandat avantage qui permet une grande souplesse

    - Le suivi de la commercialisation du bien

Au-delà, de la vision conceptuelle, ce type d'approche pragmatique parle aux mandataires comme à leurs clients.

Succès du réseau = (Responsabilité individuelle des mandataires) + (Stratégie commerciale + services + formation)

Certains réseaux font déjà fausse route en proposant :''venez chez moi le commissionnement est meilleur'' oubliant au passage d'avoir une véritable stratégie et ses outils : documents de communication, partenariats avec home stager ou banques... Mais, tout autant que cette stratégie, la capacité à transmettre un savoir-faire est déterminante, à ce sujet, les dirigeants de réseaux doivent impérativement entendre les remarques venant des autres acteurs de laprofession au sujet de la formation initiale et continue.

Mais les choses évoluent déjà, Laurent Canard, Animateur et formateur chez SAFTI (340 mandataires), présente l'approche de son réseau : ''nous avons décidé de miser sur les formations et sur un accompagnement sur-mesure personnalisé : cela débute par un parcours d’intégration de 3 mois avec un cursus de formation complet et un suivi régulier; puis sont ensuite proposées des formations « à la carte »; sans oublier que chaque mandataire est suivi tout au long de son activité par un consultant référent professionnel de l’immobilier. Et s’il le souhaite il peut être accompagné sur le terrain par un coach local pour encore plus de proximité''

La jeunesse des structures explique en grande partie cette lacune, cependant, la croissance et les investisseurs comme Artemis, le holding familial de la Famille Pinault (PPR) qui racheté fin 2011 Capifrance et Optimhome permettent d'envisager une amélioration très rapide.

6 000 mandataires aujourd'hui, demain 20, 30 000 ?

Le resserrement annoncé du marché immobilier va accélérer la croissance des réseaux de mandataires. En effet, la baisse des honoraires constatée depuis plusieurs mois va s'amplifier et peser encore plus sur les trésoreries des agences classiques. Les réseaux de mandataires ayant des charges fixes beaucoup plus faibles, vont s'adapter plus facilement à ce nouveau contexte. Cependant, tous ne progresseront pas à la même vitesse, les leaders de demain devront avoir une véritable stratégie et une transmission de savoir faire adaptée aux indépendants. La partie ne fait que commencer, aujourd'hui il y a environ 6000 mandataires, si leurs parts de marché continuent à progresser au même rythme, ils seront 20 à 30 000 en 2020 et représenteront 30 % du marché !

Dans ce contexte, inutile de préciser que les cartes pourraient être redistribuées à plusieurs reprises, alors pour rester informé : www.info-mandataire.com

Pages : «« « ... 55 56 57 58 59 »






Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com

Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor






Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com

Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor