Loading...

Noter

Votre note :
Total : (0 votes)

Résidence principale, maison de vacances, côte Atlantique ou Méditerranée… le marché immobilier se porte bien dans les stations balnéaires françaises. Le tableau des transactions de l’année du réseau Century 21 dessine un secteur en pleine croissance, a rapporté Les Echos vendredi dernier.

Les transactions sont en nette hausse

«La reprise est là avec une hausse des transactions de 20% par an depuis 2 ans » explique Hugues Massing, agent immobilier Optimhome sur l’Ile d’Oléron (Charente-Maritime). Même son de cloche plus haut sur la côte Atlantique. Marie Postollec, agent Century 21 à Quiberon (Morbihan) constate :« Pour 63 transactions en 2015, nous en avons fait 124 en 2016. Nous avons une forte demande de la part des acquéreurs et les prix se sont maintenus ».

Pour son tableau des transactions de l’année, Century 21 a réalisé un tour de France des prix des stations balnéaires en France. Premier constat, les prix ont augmenté dans les grandes métropoles françaises. Cependant, la hausse des prix reste limitée « dans la moitié des stations balnéaires atlantiques et méditerranéennes ». Pour une maison de 4 pièces par exemple, c’est à Fécamp (Seine-Maritime) Brest et Concarneau (Finistère) que les biens immobiliers restent les plus accessibles.

Un marché porté par l’investissement locatif

A Fécamp sur le littoral du pays de Caux (Seine-Maritime), un bien immobilier se négocie à 1.281 euros du m2. Cela induit une transaction moyenne d’un peu plus de 131.000 euros. Le même type de bien se vend en revanche 3.116 euros du m2 à Hyères (Var), pour une transaction moyenne de 369.000 euros. Le prix moyen le plus élevé pour une maison de 4 pièces revient à Villefranche-sur-Mer (Alpes-Maritimes), avec une transaction moyenne de 1.070.000 euros

Le littoral méditerranéen ne détient cependant pas le monopole des transactions élevées. Le podium est complété par La Baule (Loire-Atlantique) et Dinard (Ille-et-Vilaine). Pour les appartements de 2 à 4 pièces, c’est à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) que les prix sont les plus élevés (4.713 euros/m2), devant La Grande-Motte (Hérault) avec 4.583 euros/m2 et Nice (Alpes-Maritimes) à 4.221 euros/m2. L’investissement locatif porte ce marché, où les petits biens(studio/cabine ou T2) restent très prisés.

mur

Aucun commentaire
Vous devez vous connecter pour commenter






Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com

Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor






Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com

Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor