Loading...

Avant le long week-end du 15 août qui attend les Français, nous revenons sur les taux de prêt immobilier qui sont pratiqués au mois d’août dans les différentes régions de l’Hexagone. Quelles sont les nouveautés, sachant que nous avons identifié 17 banques qui rehaussent leurs grilles bancaires.

La majorité des taux mini progresse

Ces dernières semaines nous constations que les taux mini (dont profitent les meilleurs profils) évoluaient peu. Ce mois-ci, beaucoup de taux d’emprunt mini sont en hausse. Dans le détail, sur 42 taux de crédit mini (7 régions, 6 durées) :

Quant aux taux moyens, nous notons que :

  • sur 42 taux de crédit, 24 taux stagnent ;

  • 18 taux immobiliers moyens en hausse, toutes régions confondues. Ces hausses sont de 5 ou 10 centimes et ce sont uniquement les durées 10, 25 et 30 ans qui sont touchées par ces augmentations.

Les durées les plus demandées des emprunteurs affichent désormais :

  • sur 15 ans : 1,14% en taux mini sur toutes les régions à l’exception de la région Rhône-Alpes-Auvergne avec 1,12%. Quant au taux de prêt moyen, il est équivalent dans tout l’Hexagone : 1,60% ;

  • sur 20 ans : 1,31% pour le meilleur taux mini en Rhône-Alpes-Auvergne, puis 1,36% en Nord et 1,40% en Ile-de-France. Pour finir, le taux mini sur 20 ans le plus haut atteint 1,42% et on le retrouve dans 4 régions (Est, Sud-Ouest, Ouest, Méditerranée). Pour autant, le taux d’emprunt moyen sur cette durée est le même partout en France : 1,85%.

Découvrez l’ensemble des taux immobiliers de votre région dans notre baromètre des taux de crédit immobilier.

Le dernier trimestre de l’année sera décisif

Ok, nous l’avons déjà dit. Les banques feront le point sur leurs objectifs à la rentrée et pourront ajuster leurs barèmes en fonction. Toutefois, il y aura d’autres prépondérants. D’abord, les décisions du gouvernement relatives au logement (Pinel, Prêt à taux zéro, APL...) viendront influer le marché immobilier. Mais aussi les prix de la pierre qui continuent de progresser. Ces deux aspects pourraient accélérer la demande à court terme et avoir des impacts négatifs à long terme.

Enfin, les banques manifesteront un intérêt encore plus important sur les profils haut de gamme. De fait, des efforts sur les barèmes pourraient être consentis, influant à la baisse les taux d’intérêt mini et moyens. Mais qui n'impacteront que les meilleurs profils. 

mur

Aucun commentaire
Vous devez vous connecter pour commenter






Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com

Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor






Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com

Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor