Loading...

Noter

Votre note :
Total : (0 votes)

Des immeubles de cinq, six et même sept étages vont fleurir au milieu de leur quartier pavillonnaire, rue du Mesnil, à Asnières. « C’est épouvantable, s’étrangle Isabelle Emmerique, présidente de l’association Quartier des Trois-Frères. Ce projet, c’est le ver dans le fruit ! » Ce samedi midi, l’association qui rassemble une soixantaine de riverains du quartier, organise un barrage filtrant et attache des permis de « non-construction » avenue des Trois-Frères pour « mettre la pression » sur la mairie.

Ils protestent contre le projet immobilier et les 330 logements qui doivent voir le jour à la place des services techniques municipaux, en partance pour Gennevilliers. Une pétition, lancée sur Internet, a recueilli près de 300 signatures. « L’association défend les intérêts de quelques riverains, alors que la ville défend l’intérêt général », répond la mairie.

Cette première action intervient après des mois de négociation. Depuis la création de l’association en mai 2016, les habitants ont multiplié les rendez-vous avec la mairie pour modifier le projet qu’ils estiment « trop haut et trop dense ». « Nos revendications ont été entendues, admet Isabelle Emmerique. Mais nous n’avons obtenu que des modifications à la marge. »

Les promoteurs et la mairie ont consenti de reculer les immeubles de cinq à douze mètres, de construire dix logements de moins, d’implanter une coulée verte et que la hauteur des bâtiments ne dépasse pas un étage en bordure des maisons. « Ce n’est pas suffisant », tonne Isabelle Emmerique. « Ces modifications représentent un manque à gagner d’un million d’euros pour la ville. On ne peut donc pas dire que ce sont des modifications à la marge », souligne-t-on à la mairie.

Les riverains s’inquiètent aussi de la future circulation dans leur rue étroite et à sens unique. « Il est indispensable de sécuriser la rue, insiste Laure El Garani. Nous aimerions que notre rue devienne semi-privée. » « Nous sommes prêts à étudier les aménagements demandés par les riverains, explique-t-on à la mairie. Mais il n’y aura pas d’augmentation de la circulation avenue des Trois-Frères. »

Enfin, l’association espère tirer profit de la vente du terrain, évalué à 27 M€, avec la création d’équipements collectifs. « A part une toute petite crèche, il n’y a aucun service public, s’emporte Isabelle Emmerique. Il aurait pu prévoir une école, un terrain de sport ou un parc dans le projet ! » « Des commerces seront ouverts rue du Ménil. Le projet intègre aussi une serre partagée, une salle polyvalente de 150 m², une aire de jeux ainsi que des jardins et des espaces partagés de grande qualité », énumère-t-on en mairie.

mur

Aucun commentaire
Vous devez vous connecter pour commenter




Toute la Franchise partenaire d'Immobilier 2.0


Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor

Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com




Toute la Franchise partenaire d'Immobilier 2.0


Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor

Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com