Loading...

Noter

Votre note :
Total : (0 votes)
A Ajaccio, l’histoire est rythmée depuis les années 60 par des périodes deforte augmentation démographique. C'est le cas en ce moment.

D'ici 2030 selon l'Insee la Corse compterait 46 000 ménages de plus qu'en 2009.

Pour loger tout le monde il faut construire ! C'est le rôle du promoteur immobilier.  Sur Ajaccio on en compte une demi-douzaine. Ces dernières années leur activité s'est considérablement développée. 

Ils viennent d'une ancienne famille de promoteurs ou sont nouveau sur le marché. Ils sont devenus les acteurs principaux de cet écosystème.

Exposés sur le devant de la scène, leur travail est souvent décrié, ce qui en fait des personnalités médiatiquement discrètes.
Qui sont leurs interlocuteurs ?

Que ce soit à la mairie comme à la Capa (communauté d’agglomération du pays ajaccien), ils sont au centre des discussions.

« Actuellement on a monté une commission d’aménagement qui regroupe les acteurs de la Capa au point de vue urbanisme et de la ville de manière à recevoir les promoteurs en amont. Afin de pouvoir prévoir avec eux un aménagement plus cohérent, surtout quand il s’agit de gros ensemble locatifs » , détaille Marie-Rose Ottavy, adjointe en charge de l'urbanisme à Ajaccio.

 Ne plus reproduire les erreurs du passé, c'est le but de ce dialogue. C'est aussi celui du P.L.U. (plan local d'urbanisme) d'Ajaccio.

Avant cela, les constructions se faisaient au grè des occasions de promotion.

« A partir du moment où les conditions légales de construction et toutes les infrastructures d’assainissement etc. étaient disponibles, les promoteurs déposaient un permis de construire qui était légalement accordé. Actuellement on tend vers beaucoup plus de maîtrise de l’aménagement et la ville souhaite reprendre la main », insiste Marie-Rose Ottavy. Le Plan local d'urbanisme voté dernièrement sera applicable en août prochain. Il prévoit entre autres de réguler les constructions en périphérie de la ville.

Ajaccio : la promotion immobilière toujours très active mais de plus en plus régulée
Ajaccio est en pleine mutation esthétique : depuis un demi-siècle, la cité vit au rythme des afflux de population et donc des constructions. La promotion immobilière est une activité soumise désormais soumise à une règle d'or en forme d'acronyme : P. L. U. ou plan local d’urbanisme. Intervenants - Marie-Rose Ottavy, adjointe en charge de l'urbanisme // Yves Menasse, " Max Immobilier " Equipe - Lionel Luciani

Et donc de réhabiliter des logements dans le centre.

Pour l'heure, dans les catalogues, c'est le neuf qui est mis à l'honneur.

En Corse, les promoteurs immobiliers assurent rarement seuls la commercialisation de leur projet.

Ils collaborent avec les agences immobilières.

L'objectif est simple : accélérer la vente et gagner du temps.

Tout commence par l'étude de marché :
« Quand on interprète un marché c’est qu’on a une bonne maîtrise de l’offre et la demande, précise Yves Menasse, de" Max Immobilier ".C’est crucial. C’est le nerf de la guerre en immobilier.  L’avis de valeur est le nerf de la guerre. Donc il est important pour un promoteur de connaître l’avis de certains professionnels du marché pour pouvoir passer à la phase de commercialisation. »

Avant la vente, on parle de pré-commercialisation. 50 à 75% de réservation des lots sont nécessaires à l'achèvement du projet.

L'agent immobilier peut intervenir à plusieurs niveaux auprès du promoteur, dès la recherche du terrain. Mais c'est surtout en matière de communication qu'il est sollicité. Sa prestation est tarifée aux alentours de 5% de la transaction finale. Dans tous les cas, c'est au promoteur qu'il appartient de suivre ou non l'avis de l'agent immobilier : « Il arrive que des promoteurs ne suivent pas les avis que nous pourrions émettre mais ça arrive. Des fois ils ont raison mais des fois ils ont tort. S’ils ont tort, le risque qu’ils prennent, ils devront l’assumer », explique Yves Menasse, de "Max Immobilier".

Sur le territoire français, la Corse est la région qui connaît la plus haute progression concernant l'implantation de logements.

Avec des facteurs comme l'arrivée de nouveaux habitants sur l'île ou le vieillissement de la population, la demande n'est pas prête de cesser.

Selon le PLU, 5900 logements sont à prévoir pour les 15 ans à venir.

Cela permettrait à la ville de dépasser les 90 000 habitants.

 

mur

Aucun commentaire
Vous devez vous connecter pour commenter


Ma Gestion Locative partenaire d'Iinfo-Mandataire.com
AlloDiagnostic partenaire d'Iinfo-Mandataire.com

Immobilier 2.0 partenaire d'Iinfo-Mandataire.com


Immodvisor partenaire d'Info-Mandataire.com


Ma Gestion Locative partenaire d'Iinfo-Mandataire.com
AlloDiagnostic partenaire d'Iinfo-Mandataire.com

Immobilier 2.0 partenaire d'Iinfo-Mandataire.com


Immodvisor partenaire d'Info-Mandataire.com