Loading...

Devenir Mandataire Immobilier

Cela fait désormais plusieurs années que le web a métamorphosé le mode de communication dans l'immobilier, de plus, la communication interne des réseaux immobilier, est fortement impactée par le net grâce à divers outils : mail, intranet collaboratifs, logiciels... Par conséquent, un nouveau métier, celui de mandataire immobilier s'est développé en réponse à ces évolutions et offre un visage nouveau à la profession immobilière en s'appuyant sur le net tant pour sa communication interne que celle à destination des clients.

Vous souhaitez vous aussi bénéficier de cette opportunité de carrière commerciale, mais quel est le cadre juridique, quelles sont les contraintes financières et surtout quel réseau choisir ?
Sous la rubrique "devenir Mandataire", nous tenterons de répondre à ces questions, mais avant cela nous vous proposons ci-dessous une analyse plus précise des causes de cette évolution... N'hésitez pas à réagir.


Liberté et rémunération

Les mandataires vont être incontournables, ils détiennent déjà 12% du marché et accélèrent leur développement (Source SYREMI), mais le potentiel de développement est beaucoup plus grand encore. Ce qui distingue le mandataire de l'agent immobilier classique, c’est qu’il travail à domicile sans agence. Il en résulte qu’il n’a pas à faire face à des frais de fonctionnement, pas de rapport hiérarchique et une grande autonomie. Compte tenu de cette approche, il s'adresse plutôt à des professionnels de l'immobilier ayant été formés à leur métier en agence classique, cependant, on voit y réussir de plus en plus de commerciaux expérimentés venant d'autres domaines. Pour ces derniers, le choix d'un réseau proposant formation et suivi est indispensable.

Vous êtes dirigeant de réseau ?


Vous ne trouvez pas votre réseau sur Info-Mandataire.com, vous souhaitez apporter des précisions ou présenter vos prochaines réunions d'information ?

Consultez nos services aux réseaux et complétez ce formulaire. Pour plus d'informations, contactez-nous.


Les mandataires : une évolution irréversible, aujourd'hui 12000, demain 20, 30 000 ?

Le net n'explique pas tout, ce n'est qu'un canal de communication. D'ailleurs, dans plusieurs pays (et pas seulement en Amérique du nord !), ce mode de fonctionnement s'est développé bien avant l'arrivée d'internet. L'explication : la structuration de la profession. En effet, dans tous les pays, la profession s'est structurée plus ou moins rapidement en respectant trois étapes :

  • Dans un premier temps les professionnels se rassemblent pour créer des fichiers communs (années 70 avec des syndicats et les premiers réseaux)
  • En se côtoyant ils constatent que sur un même marché avec les mêmes clients certains réussissent beaucoup mieux que d'autres, c'est alors la naissance de la formation professionnelle (Réseaux des années 80 et 90, BTS pro, formation continue par des spécialistes de l'immobilier...)
  • Les conseillers expérimentés constatent alors que leur rôle dans la réussite de leurs affaires est plus beaucoup important que le celui de l'agence...(contrairement à leur rémunération), dès lors, ils cherchent des solutions pour que la répartition de cette rémunération soit plus favorable pour eux tout en ayant une liberté plus grande. (aujourd'hui !)

L'arrivée des réseaux de mandataires, avec un cadre légal clair, répond à cette attente de liberté, de rémunération et de moyens de travail dignes des plus grandes organisations professionnelles (outils de com, formation, animation..) et ce sera de plus en plus vrai avec la croissance du nombre de mandataires et l'arrivée de la formation obligatoire en 2016. C'est une évolution irréversible, car la concurrence de ces réseaux de mandataires et les attentes des clients mettent déjà les agences classiques face à un problème sans solution : la baisse des honoraires.

Cette baisse des honoraires se traduira par une baisse de marge par affaire, en clair, pour conserver ses bénéfices, une agence devra faire plus d'affaires. Cela porte un nom : la concentration, ce phénomène a déjà sévi dans d'autres domaines comme la distribution, les réseaux de mandataires sont-ils les premiers supermarchés de l'immobilier ? ... à notre avis OUI !


Et les clients dans tout cela ?

Mais surtout, il faut avoir à l'esprit l'essentiel de ce métier : on ne vend rien sans bons mandats. Les clients vendeurs veulent vendre dans les meilleures conditions et cherchent donc des professionnels efficaces, les acheteurs veulent des produits de qualité et du choix.
Or, obtenir de bons mandats en quantité est d'abord un travail de prospection pour trouver des biens à vendre et retenir les meilleurs. C'est un travail de terrain et de développement permanent de son relationnel qui permet d'avoir un bon portefeuille d'affaires et, par conséquent, la réussite indispensable pour obtenir la confiance des vendeurs... Tout se tient, mais tout passe par la prospection !

  • Combien de patrons d'agences ont demandé à leurs conseillers d'aller prospecter ?
  • Combien de fois par semaine ?
  • Pour quels résultats ?

Un bon conseiller immobilier est un conseiller capable d'obtenir régulièrement de bons mandats, s'il ne le fait pas par plaisir, il ne réussira pas à le faire durablement. Qui mieux qu'un indépendant peut se lever le matin avec plaisir pour travailler sur le long terme son... fonds de commerce ?

Commenter cet article




Toute la Franchise partenaire d'Immobilier 2.0


Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor

Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com




Toute la Franchise partenaire d'Immobilier 2.0


Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor

Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com