Loading...

Financier, aides au démarrage, charges de fonctionnement...

Se lancer dans une activité indépendante ne se fait pas à la légère, c'est un choix de vie avec des avantages importants comme l'autonomie, mais aussi des contraintes comme celle de la solitude de l'entrepreneur face à ses responsabilités financières et juridiques, c'est d'autant plus vrai avec une famille à charge.

Dans cette rubrique nous exposerons divers éléments financiers, en particulier les charges de fonctionnement. En France, les entrepreneurs ont un problème et une chance. Le problème c'est qu'ils paient des charges sociales élevées, la chance c'est que différentes aides ou exonérations ont été mise en place pour aider les créateurs. Pour y voir plus clair et synthétiser l'information nous vous présenterons les aides en question au fur et à mesure des sujets abordés.

Coûts au démarrage


Le coût d'inscription au registre spécial des agents commerciaux est modique (entre 20 et 30 €). Mais il est important d'avoir à l'esprit que vous devez disposer d'une réserve financière afin d'attendre vos premiers encaissements. Suivant que vous êtes ou non déjà dans l'immobilier, compter 3 à 6 mois avant de pouvoir toucher vos premières commissions.

En effet, pour en arriver la il faut avoir obtenu des mandats, fait de la publicité, trouvé des acquéreurs ayant un coup de coeur, signé une promesse de vente et signé l'acte notarié, la commission d'agence va ensuite au siège de votre réseau (sous forme de chèque souvent...), votre réseau vous vire la part qui vous revient.... Ne sous-estimez donc jamais vos besoins en trésorerie :

  • Au démarrage, il faut avoir les réserves pour tenir jusqu'aux premiers encaissements en assumant vos charges personnelles et professionnelles.
  • Par la suite, vous devrez créer le plus vite possible un turn over d'affaires pour ne pas avoir de variations importantes dans votre trésorerie.

Pour le reste, ce sont des moyens dont vous disposez sans doute déjà : un ordinateur (dans l'idéal portable), un appareil-photo et bien sur d'une voiture pas forcément neuve et haut de gamme mais...en bon état !

Prévoir une assurance responsabilité civile professionnelle (voir ci-dessous)

Prévoyez également des coûts de formation, les réseaux vous l'offrent mais il faut malgré tout payer le déplacement au siège du réseau et votre hôtel.

Demandeurs d'emploi : Trois moyens pour financer votre démarrage
(Concerne les agents commerciaux et auto-entrepreneurs)

 

  • L'ARCE (aide sous forme de capital) + d'infos

     

  • Le maintien partiel des allocations par le Pôle emploi + d'infos
  •  

  • NACRE (Nouvel accompagnement pour la création et la reprise d'entreprise). + d'infos

Charges de fonctionnement


Le poste de charge le plus important pour un mandataire est indiscutablement celui des charges sociales :

  • Pour un agent commercial, il faut compter 31 % du CA encaissé en N-2 (RSI) après déduction des charges.

IMPORTANT


Sur de nombreux sites vous trouverez un taux de 45 % de charges, ce n'est pas tout à fait juste, il faut être plus précis.

Tous les taux donnés par le RSI/URSSAF/etc sont des taux "en dehors", c'est à dire que leur base de calcul est le "revenu net", charges déduites. Le taux de 45% à 50% généralement cité s'applique sur le revenu net, c'est à dire que sur 100 qui restent, on a payé 45 à 50 de charges. Ce qui veut dire que le revenu était au départ de 100 + 45 = 145. Et donc le vrai taux de calcul sur le brut est de 45/145 = 31%. Et on retrouve bien 145 x 31% = 45. On a en définitive :

  • 45% = taux "en dehors"
  • 31% = taux "en dedans"

Dans les deux cas, on parle bien de la même chose, mais vue sous deux angles différents.

Source : entrepriseindividuelle.info (Excellent site sur les aspects statutaires et sociaux)


Pour les 2 premières années, le pourcentage s'applique sur une base forfaitaire (comptez environ 3300 € de charges en année 1 et 5000 € en année 2). Les cotisations sont appelées par trimestre et à l'issue du premier trimestre d'activité pour la première.

Dans les deux cas l'ACCRE permet de diminuer ces montants durant les trois premières années (voir encadré bleu ci-dessous)

Autres Charges

  • Votre véhicule : comptez l'amortissement du véhicule, mais aussi le carburant ! (suivant zone urbaine ou campagne 150 à 400 € par mois), une assurance vous couvrant pour les trajets professionnels.
  • Une assurance responsabilité civile professionnelle (200 à 300 €) par an. La Loi « ALUR », promulguée le 24 mars 2004, rend obligatoire la souscription à une Assurance RCP. C'est une bonne chose car la RCP est une véritable protection qui peut vous éviter de gros problèmes.
  • Téléphone et internet.
  • Si votre réseau ne prend rien en charge concernant la communication comptez un budget minimum de 100 € par mois. Si au contraire votre réseau offre un pack, comptez entre 50 et 400 €, mais regardez bien ce que contient ce pack lors du choix de votre réseau.

Demandeurs d'emploi : diminuez vos charges avec l'ACCRE

 

L'accre consiste en une exonération de charges sociales pendant un an à compter, soit de la date de l'affiliation au régime des travailleurs non-salariés, soit du début d'activité de l'entreprise.... + d'infos

Fiscalité


Pour un auto-entrepreneur

Dans le cadre du statut d'auto-entrepreneur la fiscalité est on ne peut plus simple, vous pouvez pour le versement libératoire : 2,2% . Dans le cas contraire, l'ensemble de vos revenus seront soumis à l'impôt. L'auto entrepreneur n'est pas soumis à la TVA et ne peut déduire aucune charge sauf d'éventuelles rétrocessions d'honoraires.

Pour un agent commercial

Il faut avoir à l'esprit que les charges professionnelles sont déductibles du revenu imposable : publicités, assurances, frais de déplacement et hébergement lors de formations par exemple, quote-part des frais afférente à l'utilisation professionnelle d'un véhicule : prime d'assurance, frais d'entretien et de réparations, carburant.

De plus un agent commercial peut amortir certains achats de matériel comme un ordinateur ou un appareil photo. Cet amortissement viendra diminuer d'autant son revenu imposable.

L'agent commercial est soumis à la TVA, dans les faits il devra payer la différence entre la TVA qu'il facture sur ses commissions et le cumulé de la TVA qu'il paye à sur ses charges.

Cotisation foncière des entreprises : elle remplace la taxe professionnelle, vous serez exonérés la première année, ensuite suivant les locaux que vous utilisez et la commune dans laquelle vous vous trouvez, elle sera entre 200 et 2100 €. Difficile d'être plus précis, mais compte tenu des chiffres et des locaux classiques des agents commerciaux, il y a de bonnes chances pour que ne deviez payer qu'un montant proche du minimum.

Comme vous pouvez le constater, même si la comptabilité d'un agent commercial est simplifié (tenu de livre journal dépense/recette), il est important de la tenir à jour, notamment pour gérer au mieux votre trésorerie, de plus, il y a des choix à faire, votre réseau peut vous aider, mais avoir avec un tiers neutre est un plus. Le législateur a tenu compte de cet aspect, et vous incite à adhérer à un Centre de Gestion Agréé car si vous ne le faites pas, votre revenu imposable sera majoré de 25%. L'absence de majoration permet de payer sans problème un CGA... ce serait dommage de s'en priver !

Commenter cet article






Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com

Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor






Toute la Franchise partenaire d'Info-Mandataire.com

Info-Mandataire.com partenaire d'Immodvisor